Ouvrir le menu principal
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Colle (homonymie) et Khôl.

Une colle (parfois orthographiée khôlle dans l'argot scolaire propre aux classes préparatoires) est une interrogation orale (ou écrite) s'inscrivant dans le cursus des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Les colles sont organisées à une fréquence variable, aux alentours de deux par semaine. Ce type d'entraînement s'inscrit par ailleurs de plus en plus dans certains cursus universitaires scientifiques (financées par les UFR chargées des enseignements)[réf. nécessaire].

Ces interrogations portent sur les matières obligatoires étudiées en cours selon la filière. Si le but premier est la préparation aux oraux des différents concours, elles permettent aussi de maintenir une certaine pression sur les élèves afin d'assurer le rythme de révision des cours. C'est l'occasion pour les élèves de vérifier leurs connaissances, de les consolider en posant des questions au « colleur » (examinateur), voire de se rendre compte si un point du cours leur a échappé. Tout au long de l'année, chaque colle ne porte pas sur l'ensemble du programme de l'année, mais sur une portion du cours, fixée par le professeur de la matière. Dans les matières scientifiques et économiques, l'élève n'est pas seul face à l'examinateur comme lors des oraux, mais il fait partie d'un « groupe de colle », en général de trois élèves ; en prépa littéraire et pour les colles de langue dans les autres filières, les colles sont toujours individuelles.

Les colles durent généralement une heure (sauf pour les langues) et sont sanctionnées d'une note sur 20.

Sommaire

Origine du termeModifier

Les « colles » désignent à l'origine métaphoriquement des exercices d'interrogations particulièrement difficiles dans l'argot scolaire. Le terme s'est ensuite spécialisé puis institutionnalisé pour désigner les exercices préparatoires aux épreuves orales des concours des classes préparatoires[1]. Ce sont les élèves des classes de khâgne qui ont humoristiquement redessiné l'orthographe du mot (à l'image du nom de leurs propres classes), lui donnant une pompe pseudo-grecque[réf. nécessaire].

Contenu des interrogationsModifier

Matières scientifiquesModifier

Le tableau est séparé entre les élèves, en général au nombre de trois, qui s'en servent de support pour répondre au questions du colleur.

L'interrogation commence généralement par une question de cours, au cours de laquelle l'élève doit par exemple restituer une démonstration mathématiques abordée avec son professeur lors d'une séance de cours.

Le colleur propose ensuite différents problèmes que les élèves doivent résoudre individuellement en rendant compte de leur recherches au colleur au fur et à mesure de leur progression. Deux à trois problèmes sont ainsi abordés.

Matières littéraires et languesModifier

Pour les matières littéraires et linguistiques, un texte ou un sujet est en général utilisé comme support. L'élève dispose d'un temps de préparation durant lequel il découvre ce texte et prépare sa prestation. La deuxième partie de la colle se fait ensuite face au professeur, et consiste en général en la présentation d'une réflexion menée par l'élève autour du texte pendant la préparation, suivie d'un entretien en interaction avec le colleur.

Notes et référencesModifier

  1. Marie Bonnaud, Philippe Mandry, « Prépa : c’est quoi, les “colles” ? », sur L’Étudiant, (consulté le 15 janvier 2015).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :