Ouvrir le menu principal

Collégiale Saint-Gengoult de Toul

collégiale située en Meurthe-et-Moselle, en France

Collégiale
Saint-Gengoult
Image illustrative de l’article Collégiale Saint-Gengoult de Toul
Présentation
Culte Catholique romain
Type Collégiale
Rattachement Diocèse de Nancy-Toul
Début de la construction XIIIe siècle
Fin des travaux XVIe siècle
Style dominant Gothique
Protection Logo monument historique Classé MH (1840)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Ville Toul
Coordonnées 48° 40′ 30″ nord, 5° 53′ 23″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Collégiale Saint-Gengoult

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Collégiale Saint-Gengoult

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

(Voir situation sur carte : Meurthe-et-Moselle)
Collégiale Saint-Gengoult

La collégiale Saint-Gengoult est une église catholique de style gothique située à Toul, agrémentée d'un étonnant cloître de transition flamboyant-Renaissance. Elle est classée aux monuments historiques par la liste de 1840[1].

Sommaire

ArchitectureModifier

La collégiale est un condensé de l'art gothique, de ses débuts jusqu'à l'arrivée de la Renaissance.

  • Le chœur est édifié au XIIIe siècle, les vitraux sont également de cette époque.
  • Le transept est édifié au XIVe siècle ainsi que la moitié de la nef.
  • Le reste de la nef ainsi que la façade sont de style gothique flamboyant (fin XVe siècle).
  • Le cloître quant à lui est d'un style gothique très tardif et très influencé par la renaissance.

CloîtreModifier

 
Façade de Saint-Gengoult

Le cloître de la collégiale Saint-Gengoult de Toul a été construit au XVIe siècle, entre 1510 et 1530. Initialement, du fait de ses dimensions réduites, il fut pensé à double étage, mais le second étage ne fut jamais réalisé. Les baies et voûtes sont encore de style gothique flamboyant tandis que les extérieurs sont empreints de style Renaissance.

HistoireModifier

L'église est dédiée à saint Gengoult, ou Gangolf d'Avallon, saint du VIIIe siècle. L'église actuelle est reconstruite à partir du XIIIe siècle. La plus haute tour de la collégiale servit de beffroi jusqu'à la Révolution française. Une campagne de restauration fut entreprise par Émile Boeswillwald et Paul Boeswillwald au XIXe siècle et début XXe siècle.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean Vallery-Radot, « Toul. Église Saint-Gengoult », dans Congrès archéologique de France. 149e session. Nancy et Verdun. 1933, Société française d'archéologie, Paris, 1934, p. 257-274
  • Michel Hérold, « L'art du vitrail en Lorraine. Son apogée à la fin du Moyen Age et au temps de la Renaissance », dans Le Pays lorrain, 64e année, 1983, p. 16 (lire en ligne)
  • Marie-Claire Burnand, « Collégiale Saint-Gengoult », dans Lorraine gothique, Picard éditeur, Paris, 1989, p. 322-329
  • Michel Hérold, « Un vitrail du XIIIe siècle à Saint- Gengoult de Toul », dans Bulletin Monumental, 1989, tome 147, no 2, p. 183-184 (lire en ligne)
  • Meredith Lillich, Un vitrail ex-voto du XIIIe siècle à Saint-Gengoult de Toul, dans Le Pays lorrain, 1989, 86e année, p. 225-232 (lire en ligne)
  • Michel Hérold, « Les vitraux de la collégiale Saint-Gengoult de Toul », dans Congrès archéologique de France. 149e session. Les Trois-Évêchés et l'ancien duché de Bar. 1991, Société française d'archéologie, Paris, 1995, p. 375-392
  • Jean-Louis Jolin, Toul, la Collégiale Saint-Gengoult, la Cathédrale Saint-Étienne, Nancy, éditions Serpenoise, , 111 p. (ISBN 2-87692-617-2, notice BnF no FRBNF39261742)
  • Marc Carel Schurr, « Toul, ancienne collégiale Saint-Gengoult », dans Congrès archéologique de France. 164e session. Nancy et Lorraine méridionale. 2006, Société française d'archéologie, Paris, 2008, p. 241-246, (ISBN 978-2-901837-32-9)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier