Col de Resia

col alpin entre l'Autriche et l'Italie

Col de Resia
Image illustrative de l’article Col de Resia
Vue en direction du sud de la piste cyclable franchissant le col.
Altitude 1 504 m
Massif Chaîne de Sesvenna / Alpes de l'Ötztal (Alpes)
Coordonnées 46° 50′ 02″ nord, 10° 30′ 38″ est
PaysDrapeau de l'Italie Italie
ValléeVallée de l'Inn
(nord)
Vallée de l'Adige
(sud)
Ascension depuisPfunds Sluderno
Déclivité moy.3,2 % 4,3 %
Déclivité max.9 % 7 %
Kilométrage16 km 27 km
Accèsroutes B 180 et S 40 route S 40
Géolocalisation sur la carte : Trentin-Haut-Adige
(Voir situation sur carte : Trentin-Haut-Adige)
Col de Resia
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Col de Resia

Le col de Resia (Reschenpass en allemand) est situé à 1 504 m d'altitude dans la province de Bolzano en Italie, à 1,5 km environ au sud de la frontière autrichienne avec le Tyrol.

GéographieModifier

Le piz Lad et le piz Nair (sur la frontière italo-suisse) dominent le col sur l'ouest. Au nord-ouest du col on trouve le Dreiländerpunkt, tripoint entre l'Autriche, l'Italie et la Suisse.

Le col se trouve en territoire italien et la frontière passe légèrement en contrebas, au nord.

Du côté italien, le col donne sur le val Venosta, haute vallée de l'Adige, qui prend sa source près du col ; la pente est relativement douce. Du côté autrichien, il débouche sur la vallée supérieure de l'Inn ; de ce côté, la route, plus encaissée entre les montagnes, descend jusqu'à Nauders.

À proximité du col, on peut voir des vestiges d'une importante ligne de défense fortifiée (it), construite dans les années 1930.

HistoireModifier

Des découvertes archéologiques montrent que le col de Resia était une voie commerciale dès l'époque protohistorique, moins importante cependant que le Brenner[1].

La pacification de ces régions alpines et la conquête de la Rhétie par Tibère et Drusus en 15 av. J.-C. va permettre la construction d'une route reliant la plaine du Pô au Danube par le val Venosta et le col de Resia. Cette route, initiée par Drusus, sera améliorée par l'empereur Claude et deviendra la via Claudia Augusta, aboutissant à Augusta Vindelicorum (Augsbourg). C'est seulement sous Septime Sévère et Caracalla, entre 195 et 215, que fut construite une importante route militaire par le Brenner et que la voie du col de Resia, moins directe, perdit de l'importance[2].

Notes et référencesModifier

  1. Mario Bagnara, Le Alpi orientali in epoca classica. Problemi di orografia storica, Firenze, Olschki, 1969, pp. 88-89.
  2. C'est la voie qui passe par le Brenner et non celle du col de Resia qui est documentée par les sources tardives que sont l'Itinéraire d'Antonin et la Table de Peutinger.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier