Codex Boreelianus

Onciale 09
Description de cette image, également commentée ci-après
Codex Boreelianus, Marc 1,1
nom Codex Borelianus
texte Évangiles
langue Grec ancien
date IXe siècle
maintenant à Université d'Utrecht
dimension 28,5 x 22 cm
type Texte byzantin
Catégorie V

Le Codex Boreelianus portant le numéro de référence Fe ou 09 (Gregory-Aland), ε 86 (Soden), est un manuscrit de vélin du Nouveau Testament en écriture grecque onciale. C'est un manuscrit contenant le texte incomplet des quatre Évangiles[1].

DescriptionModifier

C'est un manuscrit des quatre Évangiles, il y manque aujourd’hui certains textes (l'Évangile selon Luc est au complet). Le codex se compose de 204 folios (28,5 x 22 cm). Il est écrit en deux colonnes, de 19 lignes par colonne[1].

Il a esprits et accents.

 
Folio 9 verso
Lacunes
  • Matthieu 1,1-9,1; 12,1-44; 13,55-14,9; 15,20-31; 20,18-21,5;
  • Marc 1,43-2,8; 2,23-3,5; 11,6-26; 14,54-15,5; 15,39-16,19;
  • Luc – 24 lacunes
  • Jean 3,5-14; 4,23-38; 5,18-38; 6,39-63; 7,28-8,10; 10,32-11,3; 12,14-25; 13,34-fin[2],[3].

TexteModifier

 
Folio 147r, Luc 6,15b-20a

Ce codex est de type byzantin. Kurt Aland le classe en Catégorie V[1].

Les variantes après la parenthèse sont les variantes du manuscrit
Matthieu 9,1 εμβας] εμβας ο Ιησους
Matthieu 9,1 ιδιαν] υδαιαν
Matthieu 9,13 ηλθον] εληλυθα
Matthieu 9,18 αρχων ελθων] αρχων προσηλθεν τω Ιησου
Matthieu 14,34 γεννησαρετ] γενησαρεθ (K L)
Matthieu 15,4 σου] – (B D E F G S)
Matthieu 16,27 την πραξιν] τα εργα
Matthieu 17,9 απο] εκ (B C D E F H K L M S)
Matthieu 19,5 προσκολληθησεται] κοληθησεται (κολληθησεται B D F G H S)
Matthieu 21,30 δευτερω] ετερω (D E F H K)
Matthieu 23,25 ακρασιας] αδικιας (C E F G H K S)
Matthieu 26,15 καγω] και εγω
Matthieu 26,17 πασχα] πασα
Matthieu 26,26 ευλογησας] ευχαριστησας (A E F H K M S)
Matthieu 26,40 τω πετρω] αυτοις (F K M)
Marc 1,9 ναζαρετ] ναζαρεθ
Marc 1,16 βαλλοντας] αμφιβαλλοντας (A B D F G H L S)
Marc 2,9 κραββατον] κραβαττον
Marc 12,28 εις των γραμματεων] εις γραμματεων

HistoireModifier

Les paléographes sont unanimes pour dater ce manuscrit du IXe siècle[1]. Le manuscrit a été apporté de Oriente par Johann Boreel (1577–1629)[4].

Il est actuellement conservé à la bibliothèque de Université d'Utrecht (Ms. 1), Pays-Bas[1],[3].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) Kurt Aland et Barbara Aland, The Text of the New Testament : An Introduction to the Critical Editions and to the Theory and Practice of Modern Textual Criticism, trad. Erroll F. Rhodes, Grand Rapids, Michigan, William B. Eerdmans Publishing Company, , 2e éd., 366 p. (ISBN 978-0-8028-4098-1), p. 110
  2. (de) Caspar René Gregory, Textkritik des Neuen Testaments, vol. 1, Leipzig, J.C. Hinrichs’sche Buchhandlung, (présentation en ligne), p. 49–50
  3. a et b « Liste Handschriften », sur Münster Institute, Institute for New Testament Textual Research (consulté le )
  4. (en) Bruce M. Metzger, The Text of the New Testament : Its Transmission, Corruption and Restoration, Oxford, Oxford University Press, , 4e éd., 366 p. (ISBN 978-0-19-516122-9, lire en ligne), p. 52

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :