Ouvrir le menu principal

Cobra égyptien

espèce de serpents

Naja haje

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cobra (homonymie).
Naja haje
Description de cette image, également commentée ci-après
Cobra égyptien
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Elapidae
Genre Naja

Espèce

Naja haje
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Coluber haje Linnaeus, 1758
  • Cerastes candidus Laurenti, 1768
  • Coluber candidissimus Lacépède, 1789
  • Naja haje var. viridis Peters, 1873
  • Naja haje legionis Valverde, 1989

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Naja haje, le Cobra égyptien, est une espèce de serpents de la famille des Elapidae[1].

RépartitionModifier

Cette espèce se rencontre au Maroc, en Algérie, en Libye, en Tunisie,en Égypte, au Sénégal, au Mali, au Burkina, en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Togo, au Bénin, au Nigeria, au Niger, au Tchad, au Cameroun, en Centrafrique, au Soudan, en Éthiopie, en Érythrée, en Somalie, au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, au Congo-Kinshasa, au Zimbabwe et au Yémen[1].

Sa présence est incertaine en Mauritanie, en Guinée-Bissau, en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

DescriptionModifier

 
Tête

Ce serpent ovipare et venimeux[1] mesure de 1,40 à 2,50 m[réf. nécessaire].

LégendesModifier

La reine Cléopâtre se serait suicidée en se laissant mordre par un cobra égyptien. La légende veut d'ailleurs qu'elle se soit fait mordre au sein, mais certaines sources rapportent que le serpent l'a attaquée au bras.

Publications originalesModifier

  • Linnaeus, 1758 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, ed. 10 (texte intégral).
  • Valverde, 1989 : Notas sobre vertebrados VII. Una nueva cobra del NW de Africa, Naja haje legionis, ssp. nov. (Elapidae, Serpentes). Acta IX Real Sociedad española de Historia natural, vol. 2, p. 214-230.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier