Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cévenol.

Créé le à Florac par Paul Arnal et de jeunes émules enthousiastes du spéléologue Édouard-Alfred Martel (créateur de la spéléologie moderne, à la fois science et sport), le Club cévenol est une association visant à préserver le patrimoine des Cévennes et des Causses tout en favorisant la création d'activités et le tourisme dans cette région.

Sommaire

HistoireModifier

L'association était au départ une société de spéléologie, la première créée en France (« Un baptême de l’abîme est indispensable à tout membre du club », a dit son fondateur[1]).

Elle était aussi (et est toujours) une société de tourisme et à ce titre, la troisième en France après celles de Gérardmer et de Grenoble. Paul Arnal, encore étudiant en théologie (il était un pasteur protestant), y réunit toutes les bonnes volontés, loin des querelles partisanes ou religieuses, sur le terrain neutre du tourisme, pour le bien commun des Cévennes et des Causses, deux « pays », voisins mais distants, pour lesquels le Club cévenol entendait être un lien puissant.

Dans l’action commune d'hommes désintéressés qui partagent le souci de l’avenir matériel et moral de leur petite patrie, il a fait avancer la réconciliation, encore difficile mais qu'il estimait déjà possible à l’aube du XXe siècle, entre ceux de ses contemporains qui acceptèrent « loyalement et lucidement de laisser en arrière les haines de clocher, les rancunes familiales, les passions encore mal éteintes ».

PrésidentsModifier

Le Club cévenol est présidé par Philippe Joutard (1975-2001), Jean-Hugues Carbonnier (2002-2009), puis depuis par Patrick Cabanel[2].

ObjectifsModifier

Les trois objectifs du Club sont :

  • sauvegarder le patrimoine naturel et culturel des Cévennes et des Causses,
  • encourager toutes les initiatives orientées vers le maintien et la création d'activités permettant aux Cévenols et aux Caussenards de continuer à vivre dans leur pays,
  • favoriser les formes d'un tourisme qui sache respecter les traditions d'accueil et d'hospitalité des Cévennes et des Causses.

La vie de ce club s'articule autour de quatre axes :

  • la commission d'action au service des Cévennes,
  • la revue trimestrielle Causses et Cévennes et les publications,
  • la vie administrative,
  • le congrès.

Le siège social fut d'abord Florac (Lozère) ; puis Paris (au musée social, 5 rue Las Cazes, Paris 7e) ; enfin Alès (Gard), depuis le à la Chambre de commerce et d’industrie, rue Michelet, 30100 Alès.

SectionsModifier

Les sections et leurs présidents sont les suivants :

Département Section Présidé par
Gard Alès
Anduze Gérard Dupuis
Le Vigan Pat Valette
Nîmes P.E Giran
Saint-Jean-du-Gard
Uzès D. Dailcroix
Vallée Borgne
Vézénobres
Lasalle Alain Chevallier
Saint-Hippolyte-du-Fort Madeleine Vitry-Martin
Lozère Le Pompidou
Barre-des-Cévennes
Florac Monique Fraissinet
Meyrueis Monique Chambon
Mont Lozère Denis Montet
Saint-Germain-de-Calberte
Sainte-Enimie Gorges et Causses
Vallée Française Serge Pratlong
Vallée Longue / Collet-de-Dèze
Aveyron Millau Paul Finiels
Saint-Jean-du-Bruel Pierre Mourier
Hérault Ganges Madeleine Vitry-Martin
Section héraultaise Montpellier Hérault
Tarn Mazamet et Montagne Noire Jean-Pierre Dougados
Ardèche Ardèche Païolive
Bouches-du-Rhône Marseille et Bouches-du-Rhône
Paris Paris et Île-de-France Olivier Lestrade

Le plus grand nombre de sections se trouve logiquement dans le Gard (10) et en Lozère (9), les deux départements cévenols.

MédailleModifier

Le Club distribue une médaille depuis 1896. Parmi ses lauréats[3] :

RéférencesModifier

Voir aussiModifier