Ouvrir le menu principal
La partie sud du Parc Martin Luther King avec les immeubles en construction dans le cadre de l'opération Clichy-Batignolles (photo : mars 2015).

Clichy-Batignolles est un projet d'aménagement urbain des anciennes friches SNCF situées au nord du quartier des Batignolles et à l'ouest du quartier des Épinettes à Paris. Il couvre 54 hectares au nord-est du 17e arrondissement de Paris, délimités par le boulevard périphérique à la Porte de Clichy en limite de la ville de Clichy-la-Garenne, l’avenue de Clichy, la rue Cardinet et le faisceau des voies ferrées de la gare Saint-Lazare.

HistoireModifier

L’aménagement de l'ancienne friche industrielle est envisagée dès 2001, en intégrant le village olympique dans le cadre de la candidature de Paris aux jeux de 2012[1].

GéographieModifier

Le projet urbain de Clichy-Batignolles est divisé en trois secteurs : la ZAC Cardinet-Chalabre, la ZAC Clichy-Batignolles et l'îlot Saussure.

Il inclut en particulier le déménagement du palais de justice de Paris appelé Cité judiciaire de Paris et Le Bastion au nord de la ZAC, la construction de plus de 3 400 logements, de plus de 140 000 m2 de locaux d'entreprises, l'implantation de 30 000 m2 de commerces et de services[2] ainsi que l'aménagement du Parc Clichy-Batignolles - Martin Luther King.

 
Entrée de la Maison du projet de l'écoquartier Clichy Batignolles

Ce projet d'aménagement urbain dispose d'une Maison du projet qui présente des plans et des documents à disposition de tous.

EnvironnementModifier

Le projet de Clichy-Batignolles répond aux objectifs environnementaux du développement urbain en mettant au centre un espace vert, le parc Martin Luther King.

Ce parc ouvert en 2007, est un grand espace vert public d'environ 10 hectares et qui a été dessiné par la paysagiste Jacqueline Osty. Cet espace vert a été construit près des immeubles dans un objectif environnemental. Il cherche à réduire la consommation de l'eau avec des plantes peu consommatrices et par la récupération des eaux de pluie.

Dans ce parc, il y a des espaces originaux comme le jardin du rail mais également des aires de jeux pour les enfants et les jeunes. Cet espace vert intègre des terrains de sport (basket, foot...) et un skate parc en construction (2014-2020).

D'autres espaces verts sont également présents dans le quartier comme le square des Batignolles, ce qui permet une continuité écologique.

TransportModifier

Le quartier est desservi par :

Le quartier accueillera la ligne 14 du métro qui est prolongée jusqu'à la station Mairie de Saint-Ouen à l'horizon 2020.

Plusieurs lignes de bus ont été renforcées comme la ligne 31 et le 66. La ligne de bus RATP 21 en provenance de la gare Saint-Lazare sera prolongée jusqu'à la Porte de Clichy, en passant par Pont-Cardinet[3]. Depuis le , la ligne de bus RATP 528 assure cette liaison.

Énergies renouvelablesModifier

Comme tout écoquartier, Clichy-Batignolles est un projet d'aménagement qui prévoit l'utilisation d'énergies renouvelables, comme l'énergie solaire et la géothermie.

L'écoquartier de Clichy-Batignolles dispose d’énergie solaire grâce aux panneaux photovoltaïques disposés dans les toitures qui sont les mieux exposées au soleil. Les panneaux solaires se situent sur façades sud des bureaux donnant sur les voies ferrées de Saint-Lazare. Au total, il y a plus de 35 000 m² de panneaux solaires[4] qui sont prévus. Déjà, plusieurs centrales sont en fonctionnement sur les toits des premiers immeubles qui ont pour effets de produire près de 3500 MW/an. Cette production d’énergie solaire représente environ 40 % de la consommation d’électricité des bâtiments de ce quartier.[5]

Les bâtiments de Clichy-Batignolles utilisent un procédé qui utilise la chaleur du sous-sol , afin de la convertir en énergie, la géothermie. "Les eaux souterraines de la nappe de l'Albien, situées à 650m de profondeur, ont une température de 28°." Le dispositif de pompage permet la récupération de la chaleur qu'il renvoie ensuite à la nappe, réalisé par Eau de Paris, permet d'assurer une production de chaleur pour le chauffage de l'eau chaude sanitaire comprenant au moins 85 % d'énergies renouvelables. Un complément de chaleur est apporté par le réseau de chauffage urbain de la ville.[6]

Collecte des eaux de pluieModifier

Le parc Clichy-Batignolles comporte des sols de type perméable qui permettent à l'eau de pluie de s'infiltrer dans ceux-ci et de se diriger dans les nappes phréatiques.

Cette méthode originale a des conséquences bénéfiques puisque les rejets d'eau pluviale sont diminués de moitié ce qui permet d'avoir une pollution nettement en baisse dans la Seine. La gestion de l'eau s'effectue dans la parcelle.[7]

VoirieModifier

Plusieurs voies sont créées dont :

Dans la nuit du 3 au 4 septembre 2016, deux franchissements conçus respectivement par les agences d’architecture de Marc Mimram et des Britanniques Wilkinson Eyre Architects sont installés au-dessous du faisceau ferroviaire pour relier le parc Martin Luther King et le lotissement Saussure. Le pont de la rue Mère-Teresa a été ouvert en avril 2018 et la passerelle Marcelle-Henry est, début 2019, toujours fermée à la circulation[9].

Système de collecte pneumatique de déchetsModifier

 
Une borne pour collecter les déchets, située dans le Parc Martin Luther King. (2017)

La ZAC comprend un système de collecte pneumatique des déchets. Des bornes sont disposées dans le quartier et sont reliées par des conduites souterraines dans lesquelles les déchets sont aspirées vers le centre de compactage.

Financement du projetModifier

Afin de mettre en place cet écoquartier, voici les différents postes budgétaires tels qu'ils ont été publiés par la Mairie de Paris en 2009[10] :

  • Les acquisitions foncières ont coûté 223 millions d'euros à la ville de Paris et 410 millions d'euros à la SEMAVIP
  • Les reconstitutions des équipements ferroviaires ont coûté 268 millions d'euros à la ville de Paris
  • Les équipements publics ont coûté 221 millions d'euros à la ville de Paris
  • Les études, travaux et préparation des sols ont coûté 330 millions d'euros à la SEMAVIP
  • La participation au bilan d'aménagement a coûté 180 millions d'euros à la ville de Paris

Ce qui fait un total de 892 millions d'euros à la ville de Paris et 740 millions d'euros à la SEMAVIP.

Les charges ne sont pas les seuls coûts engendrés par le financement de ce projet, certains produits étaient également nécessaires et entièrement pris en charge par la SEMAVIP. La cession de charges foncières qui ont coûté 575 millions d'euros et la participation au bilan d'aménagement qui a coûté 180 millions d'euros, soit un total 755 millions d'euros.

 
Bilan financier en 2009 publié dans une brochure de la Mairie de Paris.

CritiqueModifier

Le projet a été critiqué par l'opposition municipale à cause de la revue des précédents seuils du PLU (Plan local d'urbanisme) pour permettre la construction de certains bâtiments d'une cinquantaine de mètres de hauteur[11] notamment celle de la Cité judiciaire de Paris de 160 mètres de hauteur.

Notes et référencesModifier

  1. « A Paris, le village olympique pousse même sans les Jeux », sur slate, (consulté le 4 août 2017)
  2. Le projet de la ZAC en chiffres
  3. "La ligne 21 est prolongée de Saint Lazare à Porte de Clichy en empruntant les voies nouvelles" sur [PDF] clichy-batignolles.fr, p.8, avril 2013
  4. « Brochure de la société d'aménagement Clichy-Batignolles », sur http://www.clichy-batignolles.fr
  5. Mairie de Paris, « Ecoquartier Clichy-Batignolles », Projet du plan,‎
  6. Mairie de Paris, « Ecoquartier de Clichy-Batignolles », 2016,‎ projet du plan
  7. Paris aménagement, « Clichy Batignolles écoquartier responsable 2015 », Brochure,‎
  8. a et b « La "voie Nord/Sud" s’appelle désormais rue Mstislav Rostropovitch », Clichybatignolles,‎ (lire en ligne, consulté le 19 avril 2017)
  9. Jean-Jacques Larrochelle, « Un pont et une passerelle redessinent le nord-ouest de Paris », lemonde.fr, (consulté le 6 septembre 2016)
  10. « Dossier de réponse Clichy-Batignolles », sur www.clichy-batignolles.fr, (consulté le 12 mai 2017)
  11. Les tours de Clichy-Batignolles énervent les riverains

Articles connexesModifier

Lien externeModifier