Ouvrir le menu principal

Clermain

ancienne commune française du département de Saône-et-Loire

Clermain
Clermain
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Mâcon
Canton La Chapelle-de-Guinchay
Intercommunalité Communauté de communes Saint Cyr Mère Boitier entre Charolais et Mâconnais
Statut Commune déléguée
Maire délégué Michel Faugère
2019-2020
Code postal 71520
Code commune 71134
Démographie
Population 228 hab. (2016 en diminution de 4,2 % par rapport à 2011)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 22′ 07″ nord, 4° 34′ 56″ est
Altitude Min. 262 m
Max. 545 m
Superficie 5,78 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Navour-sur-Grosne
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Clermain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Clermain

Clermain est une ancienne commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté. Depuis le , elle est commune déléguée de Navour-sur-Grosne.

GéographieModifier

Chermain est située à 9 km de Tramayes, 12 km de Matour, 12 km de Cluny et à 25 km de Mâcon. La commune est arrosée par la Grosne, affluent de la Saône, qui prend sa source dans les monts du Beaujolais et se jette dans la Saône à Marnay.

Clermain est coupée par la Route Centre-Europe Atlantique (RCEA).

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

La paroisse de Clermain dépendait du bailliage, de la recette et du diocèse de Mâcon, de l'archiprêtré du Mont-de-France et de la justice de l'abbé de Cluny[1].

Le , Clermain intègre avec Brandon et Montagny-sur-Grosne la commune nouvelle de Navour-sur-Grosne dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [2].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Bernard Cadot SE  
mars 2008 en cours Michel Faugère    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

Entre 2006 et 2009, (derniers recensements connus), la population de la commune a augmenté de 6 %.


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2016, la commune comptait 228 habitants[Note 1], en diminution de 4,2 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
415421425517498412448477517
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
506436405415400394403415361
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
366334329286284269261251230
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
231196202198177197214232226
2016 - - - - - - - -
228--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Les 230 habitants, tau 31 décembre 2014, de la commune se répartissent en 70 de moins de 30 ans, 106 de 30 à 59 ans et 53 de 60 ans et plus[7].

 Parmi les 139 personnes qui  ont entre 15 et 64 ans. 77,4 % sont des actifs ayant un emploi, 5,8  % sont chômeurs, 7,3 % sont élèves ou étudiants, 5,1 % sont retraités ou préretraités et 4,4 % sont d’autres inactifs.

Les 110 personnes ayant ont un emploi sont pour 81 (74,1 %) des salariés et 28 (25,9 %) des non salariés.

LogementModifier

Le nombre de logements existants dans la commune en 2014 est de 117 ; 92 sont des résidences principales, 17 des résidences secondaires ou des logements occasionnels et 9 sont des logements vacants. Le nombre de maisons est de 113 et celui des appartements de 4[7].

Économie et emploiModifier

Le nombre d’emplois situés dans la commune est, en 2014, de 38 (28 en 2009), dont 17 sont des emplois de salariés et 20 des non salariés[7].

Sur le territoire communal il existe 19 établissements actifs.  ː 5 appartiennent au secteur de l’agriculture, 1 est  du secteur de la construction, 11 sont du secteur du commerce, des transports et des services divers  2 sont du secteur de l’administration publique, de l’enseignement, de la santé et de l’action sociale.

École Modifier

La commune appartient à un Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI), celui de la Noue. Les classes sont réparties (en 2017) ainsi : école de la Chapelle du Mont-de-France : petite et moyenne section maternelle ; école de Trivy : grande section maternelle et CP ; école de Clermain : CE1, CE2 ; école de Brandon : CM1, CM2..

Lieux et monumentsModifier

À Clermain
  • Manoir du Colombier ;
  • Château de Montvaillant.
  • L’église paroissiale Notre Dame ː l’église a probablement été  construite à l’initiative des moines de Cluny[8]. La façade e(t les murs de la nef ont conservé leur caractère roman. Le chœur est gothique, il a été rénové en 1973. Dans ce chœur est un christ en croix, en bois sculpté peint, du XVIIIe siècle. L’église se compose d’une nef  divisée en trois travées. Le chœur est la partie la plus intéressante de l ’église avec, entre autres,  ses chapiteaux. Le clocher, carré, s'élève sur la première travée, il a été restauré en 1935, après avoir été endommagé par la foudre.
Aux alentours 

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Camille Ragut Statistique du département de Saône-et-Loire ed. Dejussieu, 1838.
  2. Jérôme Guitton, « Arrêté portant création de la commune nouvelle de Navour-sur-Grosne », Recueil des actes administratifs spécial n°71-2018-092,‎ , p. 121-124 (lire en ligne)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. a b et c « Dossier complet Clermain (71134) », sur insee.fr, (consulté le 27 juillet 2017)
  8. [Le texte des archives départementales est repris dans "Canton de Tramayes" Inventaire départemental des monuments et richesses d’ar, saône-etr-Loire, imp Combier, Mâcon, 1974 112 p. pp.28-29] Raymond Oursel, « Clermain, fiche de repérage », sur archives71.fr, (consulté le 28 juillet 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :