Clergoux

commune française du département de la Corrèze

Clergoux
Clergoux
Château de Sédières.
Blason de Clergoux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Tulle
Intercommunalité Communauté d'agglomération Tulle Agglo
Maire
Mandat
Marc Bachellerie
2014-2020
Code postal 19320
Code commune 19056
Démographie
Gentilé Clergousiens, Clergousiennes
Population
municipale
412 hab. (2017 en augmentation de 6,19 % par rapport à 2012)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 16′ 46″ nord, 1° 58′ 24″ est
Altitude Min. 511 m
Max. 603 m
Superficie 16,11 km2
Élections
Départementales Canton de Sainte-Fortunade
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Clergoux
Géolocalisation sur la carte : Corrèze
Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Clergoux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Clergoux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Clergoux

Clergoux est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Nouvelle-Aquitaine. Ses habitants sont appelés les Clergousien(ne)s.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Clergoux est située à 18 km à l'est de Tulle (14 à vol d'oiseau), 33 km au nord d'Argentat (23), 18 km au sud-ouest d'Égletons (16), sur un plateau de moyenne altitude, entre 500 et 600 m. De nombreux lacs et étangs parsèment les environs (étang de Prévôt, barrage de la Valette, étang Ferrier, étang de Taysse). Le ruisseau de l'Homme Mort, branche-mère de la Saint-Bonnette, prend sa source sur le territoire communal.

UrbanismeModifier

Lieux-ditsModifier

ÉconomieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1959 mars 2008 Jean Maison PCF Conseiller général du canton de Roche-Canillac
(1996-2004)
mars 2008 mars 2014 Claude Gounel[2] PS  
mars 2014 En cours Marc Bachellerie   Retraité

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2017, la commune comptait 412 habitants[Note 1], en augmentation de 6,19 % par rapport à 2012 (Corrèze : +0,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
375375458333308344353359460
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
583546593577583626604617665
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
617702663502508510437380335
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
390430397390367385374376404
2017 - - - - - - - -
412--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Hippolyte Bouffet, « Les Templiers et les Hospitaliers de Saint-Jean en Haute-Auvergne », Revue de la Haute-Auvergne, Aurillac, t. XVI,‎ , p. 93, 124-125, disponible sur Gallica
    L'auteur cite les terres de « Marcheix, Couderc, Orleat et Corrèze ». Voir Liste des commanderies templières en Corrèze.
  2. Site de la préfecture, consulté le 20 août 2008
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.