Cleebourg

commune française du département du Bas-Rhin

Cleebourg
Cleebourg
Le village et son vignoble.
Blason de Cleebourg
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Wissembourg
Maire
Mandat
Serge Strappazon
2020-2026
Code postal 67160
Code commune 67074
Démographie
Gentilé Cleebourgeois [1]
Population
municipale
693 hab. (2018 en diminution de 1,56 % par rapport à 2013)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 00′ 15″ nord, 7° 53′ 31″ est
Altitude Min. 152 m
Max. 529 m
Superficie 10,59 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Wissembourg (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Wissembourg
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Cleebourg
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Cleebourg
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cleebourg
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cleebourg

Cleebourg est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace et fait partie du Parc naturel régional des Vosges du Nord.

GéographieModifier

La localité fait partie de la région naturelle Outre-Forêt[2]. Le Vignoble de Cleebourg qui regroupe les bans des villages de Cleebourg, Oberhoffen les Wissembourg, Rott et Steinseltz est le vignoble le plus au nord de l'Alsace. Les vignerons sont regroupés en coopérative viticole qui produit le vin et s'occupe de la commercialisation de celui-ci.

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Cleebourg est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Wissembourg (partie française), dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 11 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[6],[7].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (49,8 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (50,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (45,2 %), zones agricoles hétérogènes (25,1 %), prairies (11,2 %), cultures permanentes (7,9 %), terres arables (5,6 %), zones urbanisées (5,1 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

HistoireModifier

Cleebourg est probablement issu du germanique Klee, « trèfle », et Burg, « ville ».

Le blason de Cleebourg représente un trèfle rappelant l’origine du nom de la commune.

Le hameau de Cleebourg, où un château est mentionné en 1263, constitue à l'origine une possession de l'abbaye de Wissembourg.

 
Lettre de baptême protestante (1868).

Le village de Cleebourg fait partie aux XIVe et XVe siècles des biens de l’électeur palatin et se trouve successivement donné en fief à plusieurs seigneurs. Repris en 1504 par l’Empire, il est donné au duché des Deux-Ponts, qui en font le chef-lieu du bailliage, avec juridiction sur les villages de Bremmelbach, de Hoffen, de Hunspach, d’Ingolsheim, de Keffenach, de Rott et de Steinseltz.

Il existe alors deux châteaux, l’un sur le Schlossberg, dénommé Cleebourg, et l’autre sur le domaine des Deux-Ponts. La Réforme est introduite en 1525 et en 1588, le duc Jean Ier impose le calvinisme, qui reste désormais la confession majoritaire. En 1617, Jean-Casimir de Deux-Ponts-Cleebourg (oder Johann Casimirvon Pfalz-Zweibrücken-Kleeburg devient le seigneur du lieu. Il est envoyé par les princes protestants à la cour de Suède, où il rencontre et épouse la princesse Catherine Vasa, la sœur du roi Gustave II Adolphe. Leur second fils, Charles-Gustave, est couronné roi et règne sur la Suède sous le nom de Charles X Gustave, et jusqu’en 1731, Cleebourg appartient aux princes de la lignée suédoise. Le bourg est totalement dévasté par Montclar pendant la guerre de Trente Ans – seul subsiste le moulin du château – et le bailliage est repeuplé de réfugiés huguenots et suisses. 

Aux XVIIIe et XIXe siècle, le village vit sous le régime du simultaneum religieux, ce qui provoque de nombreuses tensions. En 1787, le roi de Suède Gustave III renonce officiellement au bailliage de Cleebourg, qui est alors intégré au royaume de France.

Situé au pied des Vosges du nord, le village possède un vignoble réputé.

La commune opère une fusion-association avec le village de Bremmelbach le 1er janvier 1973.

Cleebourg est aussi connue pour avoir accueilli plusieurs spéciales des Rallyes de France-Alsace 2011 et 2012.

BremmelbachModifier

Le nom de Bremmelbach apparaît pour la première fois au XIVe siècle du temps où le village faisait partie du de Cleebourg. Il a ensuite été donné en fief aux.

Bremmelbach, « le pays des balais » : selon une ancienne tradition, les habitants y confectionnaient des balais et c’est ainsi qu’on les surnomma Basebinder (« noueurs de balais »), en tant que peuple du Baseland (« pays des balais ») ou Basenescht (« nid à balais »).

HéraldiqueModifier


Les armes de Cleebourg se blasonnent ainsi :
« D'argent au trèfle de sinople. »[10].
  Armes parlantes (Klee signifie « trèfle » en allemand).

ToponymieModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Ernest Jacky    
mars 2008 En cours
(au 31 mai 2020)
Serge Strappazon[11],[12]
Réélu pour le mandat 2020-2026
DVD Retraité de la Fonction publique
Président de la Communauté de communes
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[14].

En 2018, la commune comptait 693 habitants[Note 3], en diminution de 1,56 % par rapport à 2013 (Bas-Rhin : +2,17 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6648568891 073929938823822828
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
630637613639655637629598591
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
570565549520528605613502483
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
505511623597584636668704712
2018 - - - - - - - -
693--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monumentsModifier

 
Entreprise de transports routiers

Personnalités liées à la communeModifier

  • Ludwig Häusser, homme politique et historien allemand né à Cleebourg en 1818.
  • Carl Friedrich Heintz, homme politique allemand né à Cleebourg.

JumelagesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. https://www.habitants.fr/bas-rhin-67
  2. « Outre-Forêt », in Alsace, Gallimard, Paris, 2007, p. 212
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  6. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Wissembourg (partie française) », sur insee.fr (consulté le 3 avril 2021).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 20 mai 2021)
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 20 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2009).
  11. [PDF] Liste des maires au 1 avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  12. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020).
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Bernard Weigel, Cleebourg, des vignerons et leur cave : toute une histoire, ID l'éd., Strasbourg, 2010, 85 p. (ISBN 9782915626742)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier