Ouvrir le menu principal

Claudy Lebreton

homme politique français

Claudy Lebreton
Fonctions
Président du conseil général des Côtes-d'Armor
Prédécesseur Charles Josselin
Successeur Alain Cadec
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Conlie (Sarthe), France
Parti politique Parti socialiste

Claudy Lebreton, né le à Conlie, dans la Sarthe, est un homme politique français, membre du Parti socialiste. Il est de 1997 jusqu'en 2015 président du Conseil général des Côtes-d'Armor et de 2004 à 2015 président de l'Assemblée des départements de France.

BiographieModifier

Études et débuts en politiqueModifier

Claudy Lebreton effectue ses études secondaires au lycée public de La Flèche, avant d'étudier à l'école de kinésithérapie de Rennes. Il s'installe ensuite dans les Côtes-d'Armor pour exercer le métier de kinésithérapeute.

Il adhère au Parti socialiste en 1975, puis devient maire de Plénée-Jugon en 1977. Il se fait peu à peu connaître de tous les élus locaux du département, et devient, dès 1981, président de l'Union départementale des élus socialistes et républicains, poste qu'il occupera jusqu'en 1996.

En 1992, il est élu conseiller général du canton de Jugon-les-Lacs, succédant ainsi à Fernand Hamon. Il devient aussitôt vice-président du Conseil général des Côtes-d'Armor, d'abord chargé de l'environnement (jusqu'en 1994), puis de la culture, des loisirs, des sports et de la jeunesse (de 1994 à 1997). Le président s'appelle alors Charles Josselin. Entre-temps, en 1993, Claudy Lebreton était également devenu président de la communauté de communes Arguenon-Hunaudaye.

1997 - 2015 : président du Conseil général des Côtes-d'ArmorModifier

À la démission de Charles Josselin en 1997, pour se consacrer à ses nouvelles fonctions de ministre de la coopération du gouvernement Jospin, c'est Claudy Lebreton qui lui succède à la tête du Conseil général des Côtes-d'Armor, fonction qu'il exerce jusqu'en 2015.

Claudy Lebreton est en outre président la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR) depuis 2003. Il était président de l'Assemblée des départements de France de 2004 à 2015.

Claudy Lebreton, en tant que président du Conseil Général des Côtes-d'Armor, est aussi membre du bureau du CGLU : Cités et Gouvernements Locaux Unis est une organisation qui défend les intérêts des collectivités, quelle que soit leur taille. Elle s'inscrit dans la logique mondiale de décentralisation, d'affirmation des pouvoirs locaux et de coopération entre ces entités.

Après une très longue instruction, Claudy Lebreton a comparu en janvier 2008 devant le Tribunal correctionnel de Paris, pour avoir utilisé un logement de fonction mis à sa disposition par le conseil général des Côtes-d'Armor de septembre 1997 à avril 1999 (préjudice estimé à environ 3 900 €). Dans son jugement rendu le 4 avril 2008, les magistrats ont estimé que ces faits étaient constitués, mais ils l'ont dispensé de peine en soulignant que le dommage avait été « réparé », les sommes en cause remboursées et qu'en outre les faits étaient « anciens » et « isolés ». Dans ce dossier concernant d'autres élus, aucun d'entre eux n'a été frappé d'inéligibilité automatique[1].

Aux élections départementales de mars 2015, le département des Côtes-d'Armor présidé par la gauche depuis 1976 passe à droite. Claudy Lebreton perd son siège de président[2].

Après avoir été fait Chevalier de la Légion d'honneur le 7 juillet 2000, il est en nommé officier dans la promotion du 1er janvier 2013[3].

Le , Dominique Bussereau lui succède à la présidence de l'ADF[4].

MandatsModifier

Autres FonctionsModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier