Claudine Auger

actrice française

Claudine Oger, dite Claudine Auger, est une actrice française née le à Paris 5e (Seine) et morte le [1] à Paris 14e.

Claudine Auger
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Claudine Nicole Yvonne OgerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Conjoint
Autres informations
Distinction
Films notables
Claudine Auger tombe.jpg
Vue de la sépulture.

Elle a été première dauphine de Miss Monde 1958[2].

BiographieModifier

EnfanceModifier

Claudine Nicole Yvonne Oger est née le dans le 5e arrondissement de Paris[3] (Seine).

CarrièreModifier

Mannequin, tandis qu'elle prend des cours de théâtre au cours Simon, elle remporte le titre de Miss Cinémonde en 1957, puis le titre de 1re dauphine de Miss Monde l'année suivante[4]. Contrairement à ce que pourraient laisser entendre de nombreuses sources, elle n'a jamais eu le titre de Miss France[5],[6],[7],[8].

Sa carrière cinématographique commence par un petit rôle dans Christine de Pierre Gaspard-Huit. Elle obtient son premier grand rôle en 1962, en jouant Isabelle de Saint-Mars dans Le Masque de fer d'Henri Decoin, avec Jean Marais.

En 1965, elle est choisie par le réalisateur Terence Young pour jouer dans le film Opération Tonnerre, aux côtés de Sean Connery[9]. Elle devient ainsi la toute première James Bond girl française, ce qui lui vaut une célébrité mondiale.

En 1971, elle joue dans le film Un peu de soleil dans l'eau froide avec Barbara Bach (qui sera également une James Bond girl quelques années plus tard).

Vie privéeModifier

Claudine Auger a été mariée au réalisateur Pierre Gaspard-Huit[10], puis, dans les années 1980, à l'homme d'affaires Peter Brent[11],[12],[13], d'où une fille Jessica (née en 1991).

DécèsModifier

Claudine Auger meurt le des suites d'une longue maladie[14] dans le 14e arrondissement de Paris[3], à l'âge de 78 ans. Elle est inhumée avec son mari au cimetière du Montparnasse (division 5, quelques mètres à gauche de la tombe de Gérard Oury et Michèle Morgan).

FilmographieModifier

CinémaModifier

Années 1950-1960Modifier

Années 1970Modifier

Années 1980-1990Modifier

TélévisionModifier

Années 1960Modifier

Années 1970Modifier

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

ThéâtreModifier

Bibliographie

  • Claudine Auger, in 'Vénus de mélos', par Henry-Jean Servat, Editions Henri Veyrier 1986

Notes et référencesModifier

  1. « Décès de Claudine Auger, la première James Bond girl «frenchie» », sur Le Figaro.fr, .
  2. Tipsimages.it : Photo Miss Monde 1958 et sa première dauphine Claudine Auger (Miss France Bis ; d'un autre comité) Page consultée le 24 décembre 2012.
  3. a et b Institut national de la statistique et des études économiques, « Fichier des décès - année 2019 - ligne n°611319 », sur www.insee.fr
  4. « Parmi les Miss d'exception... », Maxi, (consulté le ).
  5. Simon Liberati, 113 études de littérature romantique, Flammarion, , 523 p. (ISBN 978-2-08-129622-0, lire en ligne).
  6. « Claudine Auger - Cinémathèque française », sur cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr (consulté le ).
  7. « Claudine Auger, Miss France et James Bond girl », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. « Mort de l'actrice Claudine Auger, la première James Bond girl française », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. « Opération tonnerre - Claudine Auger », sur Ina.fr, JT 20 h, (consulté le )
  10. [1].
  11. Manon Bricard, « Mort de Claudine Auger  : retour sur la carrière de la première James Bond Girl... », sur linternaute.fr, Linternaute.com, (consulté le ).
  12. http://www.cinememorial.com/acteur_CLAUDINE_AUGER_2083.html
  13. [2].
  14. « La première James Bond girl française, Claudine Auger, est morte », France info,

Liens externesModifier