Claude de Beauharnais (1680-1738)

Claude de Beauharnais
seigneur de Beaumont, Villechauve et des Roches-Baritaud
Naissance
Orléans
Décès
Origine Français
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Arme Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Grade Capitaine de Vaisseau
Distinctions Ordre de Saint-Louis
Famille Maison de Beauharnais

Emblème

Claude de Beauharnais, comte des Roches-Baritaud, seigneur de Beaumont, de Villechauve, né le à Orléans et mort en 1738, est un officier de marine et gentilhomme français des XVIIe et XVIIIe siècles. Il termine sa carrière avec le grade de capitaine de vaisseau.

BiographieModifier

Origines et familleModifier

Claude de Beauharnais descend de la maison de Beauharnais. Il est le fils de François IV de Beauharnais (en), seigneur de La Boische, de la Chaussée, de Beaumont et de Beauville, et de Marguerite-Françoise de Pyvart de Chastullé.

Il est le frère de Charles de La Boische, de François de Beauharnais de La Boëche et de Jeanne Elisabeth de Beauharnais, épouse de Michel Bégon de la Picardière.

Carrière militaireModifier

Il sert dans un premier temps dans l'armée de terre en tant que capitaine d'une compagnie franche d'infanterie en 1707, avant d'entrer dans la Marine royale. Il est capitaine de frégate en 1712, avant de recevoir un brevet de capitaine des vaisseaux du Roi en 1717. L'année suivante, il est fait chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis en 1718.

Mariage et descendanceModifier

Le , Claude de Beauharnais épouse Renée Hardouineau (fille de Pierre Hardouineau, seigneur de La Laudanière et de la Pivoterie, receveur général des domaines et bois de la généralité de La Rochelle, et de Renée Le Pays de Beauville, qui épousa en 1716 le marquis de Beauharnais). Deux enfants naissent de cette union, tous deux serviront dans la Marine et parviendront au grade de chef d'escadre :

Claude de Beauharnais est l'ascendant de Nicolas de Leuchtenberg et de Napoléon III.

Notes et référencesModifier

  • Érick Noël, Les Beauharnais : une fortune antillaise 1756-1796, Genève, Droz, 2003, (ISBN 2600008926).

Liens externesModifier