Ouvrir le menu principal
Claude Zaidman
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine

Claude Zaidman, née le 15 août 1943 à Lyon et morte le 27 décembre 2005[1], est une sociologue française[2].

Sommaire

BiographieModifier

Claude Zaidman était professeur à l'Université Paris VII et membre du comité de la revue Recherches féministes. Spécialiste en genre et sociétés, elle a écrit de nombreux ouvrages sur les femmes, les rôles sexuels et le sexe et le genre. Elle est principalement reconnue pour son travail sur les fonctions sociales de la mixité dans l'enseignement primaire. Elle s'est aussi intéressée à la problématique sociologique des femmes en migration. Elle est une des fondatrice du CEDREF[3](Centre d’Enseignement, de Documentation et de Recherches pour les Etudes Féministes) et de ses publications, Les cahiers du CEDREF. Le CEDREF est un centre pluridisciplinaire d'enseignement et de recherche sur les femmes, les rapports sociaux de sexe et le féminisme de l'Université Paris VII - Denis Diderot.

PublicationsModifier

  • Égalite entre les sexes : mixité et démocratie, Colloque intitulé "La mixite dans les organisations et les institutions", dir. Claudine Baudoux, Claude Zaidman, Centre d'Enseignement, de Documentation et de Recherches pour les Études Feministes, Paris, L'Harmattan, 1992.
  • Manières de Table, in La Politesse, vertu des apparences, dir. par Régine Dhoquois, Paris, Éditions Autrement, 1992, p. 181-196[4]
  • Sciences et genre: l'activité scientifique des femmes : États-Unis, Grande-Bretagne, France, éd. et coord. par Dominique Fougeyrollas-Schwebel, Hélène Rouch, Claude Zaidman, Margaret Rossiter, Londa Schiebinger, Evelyn Fox Keller et al., Paris, Publications universitaires Denis Diderot, coll. Cahiers du CEDREF, 2004 , 169 p.
  • La mixité à l'école primaire, Paris, L'Harmattan, coll. Bibliothèque du féminisme, 1996[5],[6]
  • Erving Goffman, L'Arrangement des sexes, présenté par Claude Zaidman, traduit par Hervé Maury, La Dispute, coll. Le genre du monde, 2002, 115 p. (ISBN 978-2843030536)
  • "La mixité en questions. Des résistances religieuses à la critique féministe, ou l'actualité de la question de la mixité scolaire" in "Femmes et sociétés à l'aube du XXIème siècle". Raison présente 2001(4), p. 37-51
  • Le genre comme catégorie d’analyse : sociologie, histoire, littérature, dir. par Dominique Fougeyrollas-Schwebel, Christine Planté, Michèle Riot-Sarcey, Claude Zaidman, L’Harmattan, Bibliothèque du féminisme, Paris, 2003 (ISBN 2-7475-4639-X)[7].

Notes et référencesModifier

  1. Cf. l'art. de Renée Cloutier, « Hommage : à la regrettée professeure Claude Zaidman », in la revue Recherches féministes, vol. 19, n° 2, 2006, p. i-ii
  2. c.f. l'article Claude Zaidman, Genre et socialisation. Un parcours intellectuel Paris, Cedref-Université Paris VII, 2007, 370 p., dont on peut trouver un compte-rendu par Mireille Baurens dans la revue Genre et Histoire 4 | Printemps 2009 ici [1]
  3. Cf. son art. « Histoire du CEDREF », in Les cahiers du CEDREF, 10 | 2001
  4. Ouvrage référencé notamment dans cette édition de l'émission La Marche de l'Histoire, par Jean Lebrun, sur France Inter
  5. c.f. le compte-rendu de l'ouvrage par Andrée Stanislas in Recherches féministes, vol. 9, n° 2, 1996, p. 171-172 [2]
  6. c.f. aussi le compte-rendu de l'ouvrage par Nicole Mosconi in Revue française de pédagogie, 1997, vol. 120, n° 1, pp. 197-199.[3]
  7. c.f. le compte rendu (bibliographie critique) de Stéphanie Condon dans Population, 2004, vol. 59, n° 1, pp. 161-163.

SourcesModifier

Voir aussiModifier