Claude Teisseire

Claude Teisseire

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (90 ans)
à Carcassonne
Taille 1,67 m (5 6)
Surnom Mickey, le rat
Poste Demi de mêlée, demi d'ouverture, Centre
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
1946-1949Carcassonne
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1949-1958
1959-1962
Carcassonne
Lézignan
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1952-1961Drapeau : France France17 (6)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
Limoux
Lézignan
Carcassonne
Saint-Jacques
Equipe de France Fédéral

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Claude Teisseire est un joueur de rugby à XIII international français, évoluant au poste de demi de mêlée ou de centre. Il a notamment pris part à la finale de la Coupe du monde 1954 perdue contre la Grande Bretagne. En club, il a évolué à Carcassonne et Lézignan. Il a longtemps formé une redoutable charnière au côté de Gilbert Benausse. Par la suite, il est devenu entraîneur et arbitre de rugby à XIII.

BiographieModifier

Première partie de carrière à CarcassonneModifier

Claude Teisseire, né à Carcassonne, grandit en pratiquant dès son jeune le rugby à XIII à la sortie de la guerre. Il fait partie de l'équipe de l'AS Carcassonne en juniors remportant le doublé Championnat de France-Coupe de France en 1949[1]. Il intègre avec succès l'équipe lors de la saison 1949-1950 et remporte cette saison là à dix-neuf ans le premier de ses Championnats de France en prenant place dans l'équipe titulaire en finale contre Marseille à la place de Félix Bergèse blessé[1]. Il est l'un des artisans de ce titre aux côtés de Puig-Aubert, Édouard Ponsinet et Gilbert Bertrand.

Il ne ressort plus de cette équipe dans laquelle il pouvait jouer au poste de demi de mêlée, de demi d'ouverture ou de centre avec son 1,67 m (5 6)

Il remporte la Coupe de France en 1951 contre Lyon sans toutefois disputer la finale qui précède le départ de l'équipe de France pour une tournée de quatre mois en Australie. Une blessure au genou l'empêche de prendre part à la sélection française et cette tournée victorieuse[2]. Lors de la saison 1951-1952, il prend une part active dans le doublé Championnat de France-Coupe de France réalisé par Carcassonne. Cela est récompensé par sa première sélection en équipe de France contre la Grande-Bretagne le avec une victoire 22-12 au poste de centre aux côtés d'André Carrère[3]. Il devient alors un élément incontournable en équipe de France. Il est reconvoqué pour le pour la Coupe d'Europe contre la sélection des Autres Nationalités dans le rôle de demi de mêlée aux côtés de son coéquipiers de club Gilbert Benausse en demi d'ouverture, puis aux trois rencontres de la tournée australienne entre décembre 1952 et janvier 1953 pour deux victoires au poste de centre remplaçant Jacques Merquey blessé. Teisseire se rend indispensable en équipe de France jusqu'à la Coupe du monde 1954.

Il remporte lors de la saison 1952-1953 son troisième titre de Championnat de France avec un essai inscrit en finale contre Lyon pour une victoire 19-12. Lors de la saison 1953-1954, Carcassonne rentre le rang prenant une modeste septième place. Toutefois Teisseire est appelé en équipe de France pour disputer la première édition de la Coupe du monde de rugby à XIII de 1954 qui se déroule en France.

Participation à la première édition de la Coupe du monde à la charnièreModifier

Il participe à trois rencontres de l'édition dont la finale contre l'Angleterre le au Parc des Princes à Paris devant 30 368 spectateurs mais ne peut empêcher l'Angleterre de soulever leur premier titre de Coupe du monde. Lors de la seconde édition de la Coupe du monde, il prend part à toutes les rencontres précédant le tournoi mais n'est pas sélectionné dans la liste des dix-huit joueurs, où il lui est préféré René Jean associé à Benausse

Départ pour Lézignan en 1958Modifier

Lors de l'intersaison 1958, il quitte Carcassonne pour rejoindre Lézignan, club qui a effectué de grosses transactions cet été là avec les autres arrivées d'André Carrère de Bordeaux et d'Antoine Lécéa transfuge du club quinziste de Niort, et avait recruté l'année précédente Gilbert Benausse. Dès lors, Lézignan devient un club de premier plan avec une finale perdue de Championnat de France en 1959 suivis d'un titres de Championnat en 1961 avec une charnière Teisseire-Benausse contre Roanne. À la suite de ce titre, il est appelé une ultime fois en équipe de France après une absence de quatre années en sélection. Il dispute en novembre 1961 la rencontre contre la Nouvelle-Zélande perdue et clôt sa carrière à dix-sept sélections.

Durant sa carrière sportive, de nombreux clubs de rugby à XV essaient de l'embaucher à l'image de Castres, Narbonne ou Mazamet sans succès car Claude Teisseire « a toujours préféré évoluer dans des équipes de rugby à XIII »[4].

Après carrièreModifier

Après sa carrière de joueur, il devient entraîneur et arbitre international, il arbitre notamment une rencontre de la Coupe du monde 1972 entre la Grande-Bretagne et l'Australie à Perpignan[4].

Il reçoit en 2003 la Médaille de la jeunesse et des sports des mains du Ministre des Sports Jean-François Lamour[4].

Vie privéeModifier

Il se marie avec Jeanette Esteban et a trois enfants, deux garçons et une fille, dont l'un nommé Patrick est champion de France de rugby à XIII en minime et cadet[4].

PalmarèsModifier

En sélectionModifier

Détails en sélectionModifier

Matchs internationaux de Claude Teisseire
Date Adversaire Résultat Compétition Poste Points Essais Pen. Drops
sous les couleurs de la France
.   Grande-Bretagne 22-12 Test match Centre - - - -
. Autres Nationalités 10-29 Coupe d'Europe Demi de mêlée - - - -
.   Australie 12-16 Test-match Centre - - - -
.   Australie 5-0 Test-match Centre - - - -
.   Australie 13-5 Test-match Centre - - - -
.   Angleterre 13-15 Coupe d'Europe Centre - - - -
. Autres Nationalités 10-15 Coupe d'Europe Centre - - - -
.   États-Unis 31-0 Test match Demi de mêlée 3 1 - -
.   Nouvelle-Zélande 22-13 Coupe du monde Centre - - - -
.   Australie 15-5 Coupe du monde Centre - - - -
.   Grande-Bretagne 12-16 Coupe du monde Centre - - - -
.   Australie 29-28 Test-match Demi de mêlée - - - -
. Autres Nationalités 19-32 Coupe d'Europe Centre 3 1 - -
.   Australie 21-25 Test-match Demi de mêlée - - - -
.   Grande-Bretagne 12-16 Test-match Demi de mêlée - - - -
.   Grande-Bretagne 14-29 Test-match Demi de mêlée - - - -
.   Nouvelle-Zélande 2-23 Test-match Demi d'ouverture - - - -

RéférencesModifier

  1. a et b Teisseire (ASC) se souvient d'avoir battu les Kangourous, ladepeche.fr, le 6 novembre 2009.
  2. C'est un treize de France rénové qui recevra Galles, Paris-Presse, L'intransigeant, le 13 avril 1951.
  3. Le XIII de France est bien le meilleur du monde, André Ledoux, Ce Soir, le 24 mai 1952.
  4. a b c et d "Un homme XIII ... entraînant", L'Independant, p.3, le 9 juin 2019.

Liens externesModifier