Ouvrir le menu principal

Claude Soulary

peintre français du XIXe siècle
Claude Mathias Soulary
Naissance
Décès
Nationalité
Française
Activité
Maître
Donation du Rosaire (1836), cathédrale Saint-Vincent de Viviers.

Claude Mathias Soulary, né à Lyon le , et mort à Saint-Étienne le , est un peintre français.

Il est l'oncle du poète Joséphin Soulary[1].

BiographieModifier

Claude Soulary est connu non seulement comme peintre, mais comme directeur de l'école de dessin de Saint-Étienne de 1837 à 1861[1]. À ce titre, il a été le professeur notamment de Julien Gustave Gagliardini[2].

ŒuvreModifier

Parmi ses œuvres, on trouve notamment à la primatiale Saint-Jean de Lyon un Saint Irénée choisissant le supplice de la croix, peint en 1826 sur une commande de Mgr de Pins et exposée initialement dans le palais archiépiscopal[3]; et dans la cathédrale saint Vincent de Viviers une Donation du Rosaire peinte en 1836.

Le musée des beaux-arts de Lyon conserve un tableau montrant Le Comte Ugolin, dans les fers, condamné à mourir de faim avec ses enfants[4],[5].

Le musée des Ursulines de Mâcon détient le Portrait du général Verdier[6], huile sur toile de 1830.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Joséphin Soulary », sur Histoire des noms des rues de St-Étienne (consulté le 15 septembre 2015).
  2. (en) « Gagliardini, Julien », sur Anderson Galleries (consulté le 15 septembre 2015).
  3. Notice no PM69000427, base Palissy, ministère français de la Culture.
  4. Auguste Thierriat, Notice de la galerie des tableaux anciens et modernes du musée de Lyon, Lyon, de Barret, , 60 p. (notice BnF no t6k64634412, lire en ligne), p. 19.
  5. « Le comte Ugolin, dans les fers, condamné à mourir de faim avec ses enfants », notice no 000PE026392, base Joconde, ministère français de la Culture.
  6. « Portrait du général Verdier », notice no 01720000805, base Joconde, ministère français de la Culture.