Claude Roussel (imprimeur)

Claude Roussel, né vers 1655, mort vraisemblablement avant le , est un imprimeur et graveur de musique français.

Claude Roussel
Biographie
Naissance
Décès
Période d'activité
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

BiographieModifier

 
Page de titre d’Alcine d'André Campra, gravée par Claude Roussel, 1705.

Claude Roussel naît vers 1655, d'origine Champenoise, son père étant un marchand de Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne)[1].

Il est actif de 1682 à 1725[1] en tant qu'imprimeur, graveur de musique et occasionnellement marchand de musique. Avant de se spécialiser dans la gravure musicale, il commence en tant que graveur en cartographie, laissant entre 1685 et 1695 de nombreux plans de Paris signés de sa main[2] ; son enseigne se trouve rue Saint-Jacques au Lion d'argent, à Paris[3].

Le premier ouvrage connu est publié en 1699 : Recueil de trios nouveaux. La même année, il est en procès pour contrefaçon de planche[1]. Il se spécialise dans la musique instrumentale et publie Bourgeois, Campra, Clérambeault, Charpentier, Dandrieu, Robert de Viséeetc. Avec son contemporain Henry de Baussen (spécialisé dans la musique vocale), il collabore de manière remarquable aux pages de titres, notamment de l’Alcine de Campra, publiée par Baussen en 1705[2],[4]. Il a notamment été le copiste de sonates de Domenico Scarlatti, ainsi que de pièces d'autres compositeurs de musique classique, dont Haendel ; le manuscrit étant conservé à la Bibliothèque de l'Arsenal à Paris[5].

 
Page de titre du Quatrième Livre de sonates de Francois Duval, gravée par Claude Roussel (1708).

À son décès, avant le , sa veuve revend son fonds à sa fille Louise Roussel, graveuse et épouse de Jean-Marie Leclair, musicien du Roi[1].

Sa succession est donc assurée, en tant que copiste et éditrice, par sa fille Louise Roussel, qui à la suite de son mariage sera désignée sous son nom d'épouse Madame Leclair[6].

RéférencesModifier

  1. a b c et d « Notice de Claude Roussel », sur data.bnf.fr (consulté le 19 juin 2020).
  2. a et b Benoit 1992, p. 622.
  3. (en) « Notice de Claude Roussel », sur Librairie du Congrès (consulté le 21 juin 2020).
  4. (RISM 990008464).
  5. Pedrero-Encabo 2019.
  6. (en) Anik Devriès, « Leclair, Louise Roussel  », dans Grove Music Online, Oxford University Press,  .

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Anik Devriès, « Roussel, Claude », dans Marcelle Benoit (dir.), Dictionnaire de la musique en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, Fayard, , xvi-811 p. (ISBN 978-2213028248, OCLC 409538325, notice BnF no FRBNF36660742), p. 622.
  • (es) Águeda Pedrero-Encabo, « En torno a la difusión temprana de sonatas de Domenico Scarlatti », Revista de Musicología, vol. 42, no 2,‎ , p. 571–614 (ISSN 0210-1459, DOI 10.2307/26869428, JSTOR 26869428).

Article connexeModifier

Liens externesModifier