Claude Riveline

économiste français

Claude Riveline est un professeur de gestion des organisations, né le .

BiographieModifier

Ingénieur de l'École polytechnique (X 1956), ingénieur du Corps des mines (1961), il a enseigné pendant toute sa carrière à l'École des mines de Paris, donnant sur la base de ses recherches un cours original de gestion des organisations aux ingénieurs civils et aux ingénieurs du Corps des mines[1].

Idées défenduesModifier

Claude Riveline explique dans une interview[réf. nécessaire] pour la revue des Mines que sa vocation pour le calcul précis des coûts lui est venue quand il était ingénieur stagiaire d'une mine en constatant que les règles comptables de la mine revenaient à privilégier le transport au fond sur le transport au jour, ce qui n'avait aucun sens. Il démonta par la suite un modèle de calcul du temps optimal d'exploitation d'une mine en faisant remarquer que ce modèle conduisait à exploiter un éventuel gisement infini en un temps fini.

Il insistait sur le fait que l'on ne peut jamais parler de la "valeur d'un bien" à proprement parler, mais plutôt de la valeur d'une décision concernant ce bien, car toute autre mesure est imaginaire. Le scandale des enveloppes "premier jour" cotées par les catalogues à des prix auxquels le marché ne pouvait les absorber lui donna raison sur ce sujet.

Autres engagementsModifier

Claude Riveline est engagé dans la vie intellectuelle de la communauté juive française, auteur et participant à de nombreux colloques[2],[3].

Articles et ouvragesModifier

  • Évaluation des coûts - éléments d'une théorie de la gestion, Presses de l'École des mines, 1° édition 1995.
  • Idées, tome I, Éditions de l'École de Paris du management, 2006.
  • La loi de Parkinson et autres textes commentés par Claude Riveline sur le site BibNum.
  • « L'argent suspect », in L'argent (colloque des intellectuels juifs), Denoël 1988.
  • Petit traité pour expliquer le judaïsme aux non-juifs (préface de Gilles Bernheim).

RéférencesModifier

Liens externesModifier