Ouvrir le menu principal

Claude Lamblin

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lamblin.

Claude Lamblin, né à Champignol-lez-Mondeville (Aube) le 14 avril 1937, est une personnalité politique française membre du Parti communiste français.

Sommaire

BiographieModifier

Né dans une famille modeste, Claude Lamblin est instituteur à Ville-sous-la-Ferté de 1957 à 1962, à Bar-sur-Aube de 1962 à 1966, puis à Reims de 1966 à 1972, devenant ensuite rééducateur en psycho-pédagogie de 1972 à 1992. Il est membre du Syndicat national des instituteurs (SNI) à partir de 1957[1].

Il adhère au Parti communiste français en 1965 et prend des responsabilités dans son parti.

Le , il est élu conseiller général dans le canton de Reims-5, mandat qu'il exerce jusqu'en 1982.

Claude Lamblin mène la liste d'Union de la gauche à Reims lors des élections municipales de 1977. Sa liste l'emporte au premier tour avec 51,27 % face à celle de Jean Falala[2]. Pendant sa mandature, il met en œuvre une politique sociale marquée par exemple par la construction de HLM au centre-ville[3], la gratuité des transports urbains pour les chômeurs ou encore la construction d’une piscine et de salles municipales dans les quartiers défavorisés[1].

Il est battu aux élections suivantes, en 1983. En 1989, il est tête de la liste PCF, qui arrive troisième derrière le PS (19,78 %) et la liste de la majorité (54,63 %)[4].

Il continue à siéger au conseil municipal jusqu’en 2001 et tient une rubrique mensuelle intitulée Les faits sont têtus dans le journal municipal[1].

Il exerce le mandat de conseiller régional de Champagne-Ardenne de 1980 à 2004.

DistinctionModifier

Claude Lamblin a été promu chevalier dans l'ordre national du Mérite en 2004.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Didier Bigorgne, Jacques Girault, « Notice Lamblin Claude, Henri, Robert », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr, (consulté le 3 juin 2018).
  2. « Élections municipales : La gauche l'emporte nettement », L'Union, no 9957,‎ , p. 1
  3. « Ciel un maire communiste à Reims! », sur L'Union, (consulté le 14 juin 2018).
  4. « Dossier municipales 2001 : Reims », sur Ipsos (consulté le 18 juin 2013).

BibliographieModifier