Claude Hertel de Beaulac

Claude Hertel de Beaulac
Naissance
Trois-Rivières
Décès (à 65 ans)
Saint-Mathias-sur-Richelieu
(Pointe-à-Olivier)
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Arme Troupes de la Marine
Grade Capitaine
Années de service vers 17001747
Commandement Commandant du fort Chambly
Commandant du fort Saint-Frédéric
Famille Jean-Baptiste Hertel de Rouville (son frère)
Jean-Baptiste-François Hertel de Rouville (son neveu)
René-Ovide Hertel de Rouville (son neveu)

Claude Hertel de Beaulac, né le à Trois-Rivières et mort le à Pointe-à-Olivier le long de la rivière Richelieu, est un capitaine des troupes de Marine qui fut par deux fois commandant du fort Chambly[1] ainsi que commandant du fort Saint-Frédéric.

BiographieModifier

Claude Hertel de Beaulac était le fils de Joseph-François Hertel de La Fresnière, officier de la Marine et de Marguerite de Thavenet.

Claude Hertel de Beaulac débute une carrière militaire dans les troupes de la Marine comme enseigne. Il participe à plusieurs campagnes militaires.

En 1712, il reçoit le titre de capitaine.

En 1718, il est nommé commandant du fort Chambly jusqu'en 1719.

En 1722, à la mort de son père, il reçoit en héritage une partie du domaine de Chambly.

Le , il se marie avec Geneviève Mirambeau au fort Chambly[2].

En 1733, il est nommé commandant du fort Saint-Frédéric jusqu'en 1734.

Le , il se remarie avec Barbe Margane de Lavaltrie, fille de Séraphin Margane de Lavaltrie, capitaine de la milice canadienne

En 1747, il est renommé commandant au fort Chambly jusqu'à son décès survenu le à Pointe-à-Olivier près de la rivière Richelieu. Il sera remplacé, comme commandant du fort Chambly, par son propre neveu, Jean-Baptiste-François Hertel de Rouville, fils de Jean-Baptiste Hertel de Rouville.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier