Claude Duflos

graveur français

Claude Duflos, ou Duflos père, est un graveur en taille-douce français, né à Coucy-le-Château en 1665, et mort à Paris le .

Claude Duflos
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Lieux de travail
Conjoint
Catherine Antoine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

BiographieModifier

Il est le fils de Jacques Duflos (1639-1674), qualifié de chirurgien ordinaire du roi dans un acte de 1672. Le 26 avril 1695, il s'est marié dans la paroisse Saint-Benoît, à Paris, avec Catherine Antoine, fille d'Ignace Antoine, imprimeur en taille-douce, et de Catherine Gallot[1]. Parmi les témoins du mariage il y avait Nicolas Bazin, graveur en taille-douce, Hélène Lichery, femme de Gérard Audran, Gérard Edelinck, chevalier de l'ordre de Saint-Michel et graveur ordinaire du roi. De cette union il a eu treize enfants, dont :

Il est l'élève de Pierre Giffart (1643-1723)[2], dont il aurait exécuté certaines œuvres du maître.

Il a ressuscité et perfectionné la technique du pointillé utilisée par le graveur Boulanger. Cette technique est utile dans le rendu des chairs des nudités. Cette technique fait reconnaître ses œuvres.

Il est mort le 18 septembre 1727, rue Saint-Jacques, à Paris, dans sa maison à l'enseigne de Ménélas.

Principales œuvresModifier

Son œuvre est considérable et variée. Au début du XXe siècle, on avait dénombré dans sa production 115 portraits gravés, 125 estampes à sujets religieux, 122 avec des sujets divers et 79 tabatières[3].

Parmi les œuvres les plus remarquables :

  • La chaste Suzanne au bain, d'après Jean-Baptiste Santerre,
  • Le massacre des Innocents, d'après le tableau de Charles Le Brun (1706),
  • La descente de Croix, d'après Charles Le Brun,
  • Le portrait du Régent Philippe d'Orléans, d'après le tableau de Santerre (1710),
  • Le portrait de François de Clermont-Tonnerre, évêque et duc de Langres (1696),
  • Le portrait d' Anne Michelin, veuve de Gilles Gonault, conseiller et ancien échevin de Troyes (1698),
  • Jupiter et Sémélé, d'après un tableau de Troy,
  • Le frontispice du Grand Dictionnaire de Moréri, de l'édition de 1722, d'après le dessin de Desmaret,
  • Une collection de tableaux de la famille de Gondi réalisés pour illustrer l'histoire généalogique de cette maison.

Notes et référencesModifier

  1. Eugène Piot, État civil de quelques artistes français : extrait des registres des paroisses des anciennes archives de la Ville de Paris, p. 38, Librairie Pagnerre, Paris, 1873 (lire en ligne)
  2. data BnF : Pierre Giffart (1643-1723)
  3. Note : les tabatières en gravure sont des images à sujet libre, de forme ovale ou octogonale, dont les fabricants ornaient le couvercle de boîtes à tabac.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Pierre-Jean Mariette, Abecedario, tome II, p. 124-125, J.-B. Dumoulin, Paris, 1853-1854 (lire en ligne)
  • P. Pellot, Les Duflos, graveurs, leur œuvre et leur famille, p. 383-394, Réunion des sociétés savantes des départements à la Sorbonne. Section des beaux-arts, Ministère de l'instruction publique, 1905 (lire en ligne)
  • Émile Bellier de La Chavignerie, Louis Auvray,, Dictionnaire général des artistes de l'École française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours : architectes, peintres, sculpteurs, graveurs et lithographes, tome 1, p. 469, Librairie Renouard, Paris (lire en ligne)
  • Roger Portalis, Henri Béraldi, Les graveurs du dix-huitième siècle, tome second, p. 50-53, Damascène Morgand et Charles Fatout, Paris, 1881 (lire en ligne)

Liens externesModifier