Claude Drouet de Richardville

Claude Drouet de Richardville, né le à Chartres-de-Bretagne en Bretagne et décédé en à Champlain au Canada[1], est un personnage historique québécois.

Claude Drouet de Richardville
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ChamplainVoir et modifier les données sur Wikidata

BibliographieModifier

Claude Drouet de Richerville a fait sa carrière en Nouvelle-France. En 1687, à Champlain, il épousa Marie-Jeanne Desrosiers et il eut une famille nombreuse de dix enfants et plusieurs descendants[2]. La position de Claude cadet dans les troupes de la Marine était celle réservée aux jeunes nobles ou fils d'officiers coloniaux. La plupart des cadets servaient au moins cinq ans avant qu'ils puissent commandées comme officiers. En 1702, Claude était second enseigne dans la marine, la plus faible position pour commandée, et pourtant il a eu le rang le plus élevé jamais atteint. Probablement à cause de sa nombreuse famille, il a toujours demandé garnison dans les villes de l'est du Canada. Ainsi, il n'a jamais été envoyé aux postes de l'ouest, où la richesse et les possibilités de promotion étaient plus élevées mais où la vie familiale était inconvénient[3].

RéférencesModifier

  1. Relevé généalogique sur Geneanet
  2. Archives des Colonies, Public Archives of Canada (Ottawa), states that in 1737 Claude Drouet de Richerville had fifty years service. He probably arrived in Canada in 1686 since he was married the following March. Gabriel Drouin, Dictionnaire National des Canadiens-français (3 vols., Montreal, 1958), I, 422.
  3. 1722 Claude was an ensign, aged 58. C 11 A, vol. 120, ibid., p. 320. He is also listed as a second ensign on the 1729 roster in the "List of Officers Serving in the Companies in Canada, With the Strength of the Troops Composing Them," Collections of the State Historical Society of Wisconsin, XVII (1906), 71–72.