Claude Cloutier

réalisateur
Claude Cloutier à la Cinémathèque québécoise, en 2017

Claude Cloutier est un illustrateur, bédéiste et cinéaste d'animation québécois né en 1957 à Montréal (Canada)[1].

BiographieModifier

BédéisteModifier

Graphiste de formation, il publie ses premières bandes dessinées dès 1981, dans le magazine humoristique Croc[2]. La légende des Jean-Guy remporte un succès immédiat et propulse Cloutier à l'avant-scène de la bande dessinée québécoise, alors que son humour absurde aux accents existentialistes est célébré. C'est aussi dans Croc que Cloutier publie les planches de Nevada Allaire, tandis qu'il publiera Gilles la Jungle dans le magazine de bandes-dessinées Titanic. Devenu rapidement un classique de la bande dessinée humoristique, La légende des Jean-Guy sera publiée sous forme d'album en 1995 et fera l'objet d'une nouvelle édition en 2015[3]. L'album Gilles la Jungle contre Méchant-Man sera quant à lui publié en 1989 et fera l'objet d'une édition augmentée d'une seconde aventure, sous le titre Gilles la Jungle, en 2014[4],[5].

Cinéaste d'animationModifier

En 1986, Cloutier est embauché par l'Office national du film du Canada pour y réaliser une adaptation animée de La légende des Jean-Guy. Intitulé Le colporteur, ce court métrage est terminé en 1988 et est sélectionné en compétition au Festival de Cannes. Pour Cloutier, il s'agit de la concrétisation d'un rêve de jeunesse, sa décision de devenir graphiste puis illustrateur ayant été motivée par l'espoir de devenir un jour cinéaste d'animation[6].

Il est ensuite l'un des animateurs de l'ambitieux film didactique Les miroirs du temps (1990), réalisé par Jean-Jacques Leduc, puis collabore à Voir le monde (1992) de Francine Desbiens, court-métrage réalisé dans le cadre de la collection Droits au cœur, une série de films de l'ONF portant sur la déclaration de l'ONU sur les droits de l'enfant. C'est pour cette collection qu'il entreprend la réalisation de son second film, Overdose (1994). Il enchaîne en réalisant cinq épisodes de la série ludo-éducative Une minute de science svp!

L'année 2000 marque la sortie de son troisième film personnel, Du big bang à mardi matin, dans lequel il pose un regard amusé sur l'évolution des espèces[2]. Son film suivant, Isabelle au bois dormant est une transposition humoristique de La Belle au bois dormant faisant preuve d'un esprit proche de celui des Monty Python[7]. Le film est accueilli chaleureusement et remporte de nombreux prix Canadiens et internationaux, y compris un Genie Award et le Prix Jutra. Le critique québécois Marco de Blois fait remarquer que le cinéaste y retrouve la verve de ses bandes dessinées et qu'il s'agit de son meilleur film[8].

Le cinéaste enchaîne avec un film au registre différent: La tranchée (2010) est une oeuvre au ton dramatique, pour laquelle Cloutier utilise pour la première fois la rotoscopie. Le film s'inspire d'archives de l'époque pour évoquer la mémoire des combattants de la Première Guerre mondiale[9]. Il utilise un style graphique similaire pour réaliser Interférence, dans le cadre de la série Libérez Jafar Panahi[10].

En 2015, il termine Auto Portraits (en), satire grinçante d'une civilisation soumise au paradigme pétrolier. Ce film, dont le style évoque la grande époque des comédies musicales hollywoodiennes, figure dans la Courte liste de présélection aux Oscars[11],[12]. Le film reçoit aussi le Prix Guy-L.-Coté remis au meilleur film d'animation canadien aux Sommets du cinéma d'animation de Montréal[13],.

IllustrateurModifier

Entre 1996 et 2004, il illustre les dix premiers livres de la série Les Mésaventures du roi Léon de Jacques Davidts[14].

En 2009, il signe l'affiche des Sommets du cinéma d'animation et en 2010 celle des Rencontres internationales du cinéma d'animation de Wissembourg (Alsace, France).

Il est illustrateur invité du numéro 145 de la revue 24 images (décembre 2009-janvier 2010) consacré à Clint Eastwood.

AnecdotesModifier

À l'été 2015, Cloutier effectue une résidence publique de deux semaines dans le cadre de l'exposition « Image X Image » du Musée de la civilisation dans la Ville de Québec. Les visiteurs de l'exposition peuvent alors le regarder travailler aux dessins de son prochain film.

Cloutier explique que sa technique d'animation consiste à travailler d'abord avec du papier et de l'encre: « je dessine sur du papier avec un pinceau, de l'encre et de l'eau, créant ainsi les nuances et les demi-tons. Après cela, la colore est effectuée par ordinateur. J'aime dessiner sur le papier. Je suis de la vieille école »[15].

FilmographieModifier

1988: Le colporteur

1994: Overdose

1998: La force de l'eau (dans la série Une minute de science svp!)

1998: La roue contre la friction (dans la série Une minute de science svp!)

1999: La glace glisse (dans la série Une minute de science svp!)

1999: Le monde merveilleux de la couleur (dans la série Une minute de science svp!)

2000: Le moteur à explosion (dans la série Une minute de science svp!)

2000: Du big bang à mardi matin

2007: Isabelle au bois dormant

2010: La tranchée

2014: Interférence (dans la série Libérez Jafar Panahi)

2015: Auto Portraits

RéférencesModifier

  1. Jean, Marcel, 1963- et Coulombe, Michel, 1957-, Le dictionnaire du cinéma québécois, Montréal (Québec), Boréal, (ISBN 2-7646-0427-0 et 9782764604274, OCLC 1006893527, lire en ligne)
  2. a et b Leduc, Jean-Dominic, « Claude Cloutier, l'humoriste existentialiste », 24 images numéro 170,‎ décembre 2014-janvier 2015, page 34 (ISSN 0707-9389, lire en ligne)
  3. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « La légende des Jean-Guy », sur Radio-Canada.ca (consulté le 30 décembre 2018)
  4. Yves Frémion, « Gilles la Jungle, plus hilarant tu meurs ! », sur Les Petits Miquets (consulté le 30 décembre 2018)
  5. « Bédé: du Claude Cloutier en reprise », sur Le Devoir (consulté le 30 décembre 2018)
  6. « Frame x Frame: Meet Filmmaker Claude Cloutier (interview) », NFB.ca Blog, sur NFB.ca Blog, National Film Board of Canada, (consulté le 2 décembre 2015)
  7. Jean, Marcel, 1963-, Dictionnaire des films québécois (ISBN 978-2-924283-67-7 et 2-924283-67-1, OCLC 900394181, lire en ligne)
  8. Marco de Blois, « Des péripéties ronflantes », 24 images numéro 134,‎ , p. 71 (ISSN 0707-9389, lire en ligne)
  9. Elise Thierry, « La Tranchée, un film de Claude Cloutier », (consulté le 2 janvier 2019)
  10. « Interférence | La Cinémathèque québécoise », sur www.cinematheque.qc.ca (consulté le 2 janvier 2019)
  11. L'équipe web du VOIR, « Autos Portraits de Claude Cloutier et If I Was God de Cordell Barker sont de la liste courte de pré-sélection aux Oscars », sur Voir.ca (consulté le 2 janvier 2019)
  12. La Presse Canadienne, « Le dessinateur québécois Claude Cloutier aux portes des Oscars », Radio-Canada,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  13. Jennifer Wolfe, « Claude Cloutier’s ‘Carface’ Wins at 2015 Sommets du cinéma d’animation », Animation World Network,‎ (lire en ligne, consulté le 1er décembre 2015)
  14. « Claude Cloutier - Auteurs - Catalogue — Éditions du Boréal », sur www.editionsboreal.qc.ca (consulté le 2 janvier 2019)
  15. Amid Amidi, « ‘Now I Hate to Draw Cars:’ An Interview with ‘Carface’ Director Claude Cloutier », Cartoon Brew,‎ (lire en ligne, consulté le 1er décembre 2015)

Liens externesModifier