Claude-Alexandre Ysabeau

homme politique français
Claude-Alexandre Ysabeau
Fonctions
Député
Membre du Conseil des Anciens
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Enfant
Alexandre Ysabeau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père-Lachaise - Division 37 - Ysabeau 01.jpg
Vue de la sépulture.

Claude-Alexandre Ysabeau, né le à Gien (Loiret) et mort le à Paris, est un homme politique français[1].

BiographieModifier

Ysabeau est prêtre d'abord (oratorien), puis professeur à l'École militaire de Vendôme et au collège de Tours en 1789, puis curé constitutionnel de Saint-Martin de Tours en 1791[2].

Il est élu député à la Convention par le département d'Indre-et-Loire[1]. Il vote la mort de Louis XVI. Envoyé en mission, en avec Jean-Lambert Tallien, il réprime la révolte fédéraliste de Bordeaux (300 condamnations à mort environ), puis en 1794, organise l'armée des Pyrénées-Orientales[2].

C'est lui qui, le 9 Thermidor (), lance la célèbre apostrophe à Robespierre : « Oui, tyran, tu es le plus scélérat des hommes, l'heure de ton trépas a sonné !… ».

Membre du Comité de sûreté générale en , il est élu au Conseil des Anciens en . Sous le Consulat et le Premier Empire, il devient inspecteur des services postaux à Paris[2].

Révoqué à la Première Restauration, il tombe sous le coup de la loi du 12 janvier 1816 contre les régicides. Le , il s’exile pour la ville de Mons en Belgique et se retire dans la ville néerlandophone de Vilvorde[2].

En 1818, il rencontre Thomas Gray (en), le pionnier de l'infrastructure ferroviaire britannique qui lui remet le résultat de ses études[3] afin qu'un tel système soit déployé en France.

Malgré maintes demandes, il ne peut obtenir l'autorisation de rentrer en France et la Révolution de 1830 fait cesser son exil une année avant sa mort[2].

Il est inhumé à la 37e division du cimetière du Père-Lachaise[4].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Claude, Alexandre Ysabeau, publié sur le site de l'Assemblee-nationale.fr (consulté le 2 juillet 2019)
  2. a b c d et e Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889, publié sur le site de l'Assemblee-nationale.fr (consulté le 2 juillet 2019)
  3. Edmond Texier, Les choses du temps présent : Petites satires (Mœurs et coutumes), Paris, coll. « Collection Hetzel », , br, 377 p., 20 cm (notice BnF no FRBNF31447993, présentation en ligne, lire en ligne), p. 219
  4. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père-Lachaise, Mémoire et Documents, , 867 p. (ISBN 978-2-914611-48-0), p. 788

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier