Ouvrir le menu principal

Classe Attacker

classe de porte-avions d'escorte de la Royal Navy

Classe Attacker
Image illustrative de l'article Classe Attacker
Le HMS Attacker
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions d'escorte
Longueur 151,2 m[1]
Maître-bau 21,18 m
Tirant d'eau 7,19 m
Déplacement 10 200 tonnes
Port en lourd 14 170 tonnes
Propulsion 1 hélice
turbines à vapeur
2 chaudières Foster-Wheeler
Puissance 8 500 ch
Vitesse 18,5 nœuds (34 km/h)
Caractéristiques militaires
Aéronefs 24
Autres caractéristiques
Équipage 646 hommes
Histoire
Constructeurs Chantier Ingalls
Western Pipe and Steel (en)
Seattle-Tacoma Shipbuilding
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Période de
construction
1941 - 1943
Période de service 1942 - 1946
Navires construits 11
Navires démolis 11

La classe Attacker est une classe de porte-avions d'escorte construite aux États-Unis durant la Seconde Guerre mondiale et cédée à la Royal Navy dans le cadre du programme Prêt-bail. Équipés de chasseurs ou d'avions de lutte anti-sous-marine, ils participent notamment au harcèlement du Tirpitz, avant de rejoindre le front du Pacifique peu avant la fin de la guerre.

ConceptionModifier

Convertis à partir de cargos, quatre navires sont construits par les chantiers Ingalls, quatre par la Western Pipe and Steel (en) et trois autres par la Seattle-Tacoma Shipbuilding Corporation. À l'origine construits pour l'US Navy entre 1941 et 1942, ils sont cédés au Royaume-Uni dans le cadre du Lend-Lease. Capables d'emporter de 18 à 24 avions, leur équipage est composé de 646 hommes[1].

NaviresModifier

La classe Attacker comprend onze navires :

Notes et référencesModifier

  1. a et b Gardiner et Chesneau 1980, p. 25

BibliographieModifier

  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946), [détail de l’édition]

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier