Ouvrir le menu principal

Clarisse Nicoïdski

écrivaine française
Clarisse Nicoïdski
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Clarisse Nicoïdski (1938 - ) est un écrivain français.

Sommaire

BiographieModifier

Clarisse Nicoïdski est née à Lyon dans une famille juive de Bosnie (Sarajevo).

En 1955, elle découvre le Maroc et l’Afrique du Nord. Elle épouse le peintre Robert Nicoïdski et est la sœur du peintre Jacques Abinun.

Son autobiographie romancée de Modigliani, sa biographie de Soutine et son Histoire des femmes peintres ont été remarquées. Ses œuvres ont été traduites en plusieurs langues (espagnol, anglais, allemand…).

Clarisse Nicoïdski était membre du comité de rédaction des Nouveaux cahiers. Elle a donné des conférences et communications dans diverses universités en France et à l’étranger. Elle était professeur d'anglais.

Haïm Vidal Séphiha lui consacre un chapitre intitulé Clarisse Nicoïdski, la dernière poétesse judéo-espagnole dans Homenaje a Mathilde Pomès : « Dans la chaîne des écrivains judéo-espagnols, Clarisse Nicoïdski représente la génération de l'occupation nazie, la chasse à l'homme, la chasse aux Juifs, qu'elle a connue tout enfant (voir son excellent roman Couvre-feux), les soubresauts et heurts, les grandes peurs, la recherche permanente de nouveaux refuges, dont elle a été le témoin. Avec les yeux, le cœur et l'esprit d'une enfant, elle les a vécus et sentis comme une série de “Jeux interdits”. »

CitationModifier

  • « La peinture a toujours habité mon écriture. »

ŒuvresModifier

ÉtudesModifier

  • Soutine ou la Profanation, Paris, JC Lattès, 1993.
  • Une histoire des femmes peintres des origines à nos jours, Paris, JC Lattès, 1994.

RomansModifier

  • Le Désespoir tout blanc, Paris, Seuil, 1968 (mis en scène une première fois par Daniel Mesguich en 1988 au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis).
  • La Mort de Gilles, Paris, Mercure de France, 1970.
  • La Balle Dum Dum, La Table Ronde, 1976 (ISBN 2710322935).
  • Les Voyages de Gabriel, Paris, Mercure de France, 1971.
  • Le Trou de l'aiguille, Paris, Mercure de France, 1973 (ISBN 2715210108).
  • Lus ojus las manas la boca, Eyes Hands Mouth, Sephardic poems, Braad editions, 1978.
  • Couvre-feux, Paris, Ramsay, 1981.
  • Le Train de Moscou, Paris, Flammarion, 1989.
  • Guerres civiles, Paris, Payot, 1991.
  • Amadeo Modigliani : autobiographie imaginaire, Paris, Plon, 1989.
  • La Nuit verte, Mercure de France, 1972 (ISBN 271520969X).
  • Rumeurs dans la salle des profs
  • Le Désespoir tout blanc, Collection Arcanes/Joëlle Losfeld (2000), Gallimard, 2003 (ISBN 2844120423), mis en scène une première fois par Daniel Mesguich en 1988 au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis.
  • Raphaël, je voulais te dire…
  • Ann Boleyn, œuvre créée en 1993 à La Métaphore dans une mise en scène de Daniel Mesguich.
  • Frères de sang.
  • Les Amants.
  • Milord, Collection bleue, Mercure de France, 1996 (ISBN 2715219199).

Romans érotiquesModifier

  • Le Pot de miel, Collection Le Mercure galant, Mercure de France, 1991 (ISBN 2715217145).
  • La Ruche, éditions Blanche.

Livret d’opéraModifier

  • Les Cerveaux de feu

ArticlesModifier

BibliographieModifier

  • Haïm Vidal Séphiha, « Clarisse Nicoïdski, la dernière poétesse judéo-espagnole », in Homenaje a Mathilde Pomès - Estudio sobre la literatura del siglo XX, Revista de la Universidad Complutense, vol. XXVI, n˙mero 108, Abril-Junio 1977, pp. 293-301.
  • Monique R. Balbuena, "Dibaxu: A Comparative Analysis of Clarisse Nicoïdski's and Juan Gelman's Bilingual Poetry." Romance Studies Vol.27 No.4, November 2009, 296-310.

Liens externesModifier