Claire Wendling

illustratrice française

Claire Wendling est une illustratrice et une autrice de bande dessinée française, née à Montpellier le .

Claire Wendling
Image dans Infobox.
Claire Wendling en 2014.
Naissance
Nationalité
Activités
Site web

BiographieModifier

En 1989, encore inscrite à l'école des beaux-arts d'Angoulême, Claire Wendling remporte le prix Alph'Art avenir du festival d'Angoulême[réf. nécessaire] et intègre les Éditions Delcourt en participant à deux ouvrages collectifs, Les Enfants du Nil et Entrechats. En 1990 commence sa seule série, Les lumières de l'Amalou, sur un scénario de Christophe Gibelin ; le volume Théo reçoit le Prix Bloody Mary à Angoulême en 1991[1],[2].

En 1997, elle est embauchée par le studio Warner et émigre à Los Angeles pour participer à divers projets et notamment The Quest for Camelot. N'arrivant pas à s'acclimater, elle rentre huit mois plus tard en France et publie Desk, un carnet de croquis réalisés à Los Angeles[3].

En 2000, elle participe à la conception graphique du jeu vidéo Alone in the Dark IV.

Claire Wendling publie peu : quelques histoires courtes, une série, des carnets de croquis et des ouvrages d'illustration, son œuvre complète tiendrait en un seul volume d'intégrale. Relativement méconnue du grand public pour cette raison, Claire Wendling a néanmoins un lectorat fidèle et bénéficie de l'admiration de ses pairs : dans un vote regroupant l'ensemble de la profession, elle a été en 2016 finaliste du Grand Prix du festival d'Angoulème, un peu malgré elle[4]. Souvent comparée à Régis Loisel, Claire Wendling est peut-être plus proche d'auteurs anglo-saxons tels que Jeffrey Catherine Jones ou Mike Mignola[réf. nécessaire].

En amont du festival d'Angoulême 2016, son nom figure dans le trio retenu pour le vote du second tour pour le grand prix avec Hermann et Alan Moore[4],[5].

En 2017, elle est invitée d'honneur à la 75e Worldcon (congrès mondial de science-fiction).

PublicationsModifier

SérieModifier

  1. Théo (1990) ;
  2. Le Pantin (1991) ;
  3. Le Village tordu (1992) ;
  4. Gouals (1994) ;
  5. Cendres (1996).

CollectifModifier

  • Les enfants du Nil, Carmina & Vittorio (scénario Christophe Gibelin). 1989, Delcourt.
  • Entrechats. 1989, Delcourt.
  • La fabrique Delcourt a dix ans. 1996, Delcourt.
  • Sales petits contes (scénario de Yann le Pennetier). 1997, Dupuis.
  • Vampires T.1 (2001), Carabas.
  • Vampires T.2 (couverture) (2002), Carabas.

IllustrationModifier

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Didier Quella-Guyot, « Prix Bloody Mary 1991 », sur ACBD, .
  2. Thierry Groensteen et collectif, Primé à Angoulême : 30 ans de bande dessinée à travers le palmarès du festival, Angoulême, Éditions de l'An 2, , 103 p. (ISBN 2-84856-003-7)
  3. Laurent Mélikian, « Cher Bestiaire », BoDoï, no 16,‎ , p. 12.
  4. a et b Mathilde Loire, « Claire Wendling, l’influente dessinatrice nommée à Angoulême malgré elle », Le Monde,
  5. « Hermann, Alan Moore & Claire Wendling sont les trois noms en lice (par ordre alphabétique) pour le Grand prix du 43e FIBD. Les auteur.e.s de bande dessinée publié.e.s en France ont été invité.e.s, entre le 13 et le 17 janvier dernier, à donner librement, sans ordre de préférence, entre un et trois noms d’auteur.e.s vivant.e.s, à récompenser pour l’ensemble de leur œuvre et leur empreinte sur l’histoire de la bande dessinée. » − Annonce faite le 20 janvier sur la page Facebook du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier