Clément Orceau

cycliste français

Clément Orceau, né le au Poiré-sur-Vie (Vendée), est un coureur cycliste français, membre de l'équipe LMP-La Roche Vendée. Son palmarès comprend notamment cinq victoires obtenues sur des courses inscrites au calendrier de l'Union Cycliste Internationale.

Clément Orceau
Image dans Infobox.
Clément Orceau au Grand Prix de Luneray 2018
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
LMP-La Roche Vendée
Spécialité
Équipes amateurs
2014POC Côte de Lumière
2015UC Nantes Atlantique
2016POC Côte de Lumière
2017-2019Vendée U
2020La Roche-sur-Yon Vendée
2021LMP-La Roche Vendée
Équipes professionnelles
08.2017-12.2017Direct Énergie (stagiaire)
08.2018-12.2018Direct Énergie (stagiaire)
08.2019-12.2019Total Direct Énergie (stagiaire)

BiographieModifier

Clément Orceau prend sa première licence de cyclisme en catégorie benjamin deuxième année, dans un club basé à Aizenay[1]. En catégorie cadets, il est notamment troisième du Chrono des Nations en 2011.

Saison 2014Modifier

En 2014, il intègre le club du POC Côte de Lumière, qui évolue en division nationale 3. Malgré un bon début de saison au Circuit des plages vendéennes, cette première saison chez les rangs espoirs ne répond pas aux attentes du coureur vendéen[2].

Saison 2015Modifier

Il rejoint l'UC Nantes Atlantique en 2015, club de division nationale 1. Le 26 juin, il obtient la première victoire de sa carrière sur une course de première catégorie : le Circuit des remparts à Guérande, où il devance son coéquipier junior Aubin Quesnel[3]. Fin septembre, il se rend en Afrique pour participer au Tour de Côte d'Ivoire, avec une délégation des Pays de la Loire. Après plusieurs places d'honneur lors des premières jours, il gagne au sprint les deux dernières étapes[4] et termine huitième du classement général.

Saison 2016Modifier

Pour la saison 2016, Clément Orceau décide de retourner au POC Côte de Lumière, qui est promu en division nationale 2. Après s'être classé deuxième de la Flèche de Locminé, il obtient son premier succès lors de la première étape du Tour du Pays de Lesneven, en avril, avant de récidiver deux semaines plus tard sur la Route du Sud Estuaire[5]. Mi-mai, il s'impose sur la première étape des Boucles nationales du printemps (Coupe de France des clubs cyclistes de DN2), et endosse le premier maillot de leader de cette course[6]. Début juin, il s'offre le titre de champion des Pays de la Loire à Louisfert[7]. Le 1er juillet, il remporte une nouvelle fois le Circuit des remparts, à Guérande, le jour de ses 21 ans. Deux semaines plus tard, c'est sur la dernière étape du Tour des Deux-Sèvres que le coureur renoue avec le succès en "élite nationale"[8].

Saison 2017Modifier

En 2017, il rejoint la Vendée U, structure de formation pour l'équipe Direct Énergie dirigée par Jean-René Bernaudeau[9]. Avec celle-ci, il s'impose au sprint dès le mois de février sur la cinquième étape du Circuit des plages vendéennes[10]. Il récidive le lendemain en levant les bras sur la sixième et dernière étape, toujours au terme d'un sprint massif. Ses autres places d'honneur en début d'épreuve lui permettent de remporter le classement général de la compétition, établi aux points[11]. En mars, il s'impose au sprint devant Morgan Kneisky sur la dernière étape du Tour de Normandie, sa troisième victoire en classe 2[12],[13]. Au printemps, il remporte La Gainsbarre, le Tour du Pays Lionnais[14], et connait sa première sélection en équipe de France espoirs pour le ZLM Tour, manche de la Coupe des Nations U23[15]. Au mois de juin, il se classe dixième du Tour de Loire-Atlantique et du championnat de France sur route amateurs. Le 10 juillet, il est retenu en compagnie de Florian Maitre et Mathieu Burgaudeau pour effectuer un stage chez Direct Energie en fin de saison[16].

Saison 2018Modifier

En 2018, le coureur vendéen entame la saison avec l'ambition de passer professionnel. Tout comme l'année précédente, il se distingue sur le Tour de Normandie, où il remporte au sprint la deuxième étape, après des débuts en course difficiles[17]. Peu de temps après, il se rend en Afrique avec le Vendée U pour le Tour du Maroc, où il se distingue sur cinq des dix étapes de l'épreuve : 2e, 5e, 4e, 3e puis 2e, privé uniquement de la victoire à deux reprises par le sprinteur italien Jakub Mareczko. De retour en France, il s'impose sur le Grand Prix de Luneray, son premier triomphe en Coupe de France DN1[18]. Près d'une semaine plus tard, il remporte la dernière étape du Tour du Loiret et termine huitième du classement général[19]. Toujours au sprint, il récidive au mois de juin sur la deuxième étape du Tour de Loire-Atlantique, en devançant comme à Luneray Dylan Maldonado[20].

À partir du mois d'août, il fait partie des trois coureurs de Vendée U choisis pour un stage au sein de l'équipe première Direct Énergie, avec Marlon Gaillard et David Rivière[21]. Toujours actif au niveau amateur, il remporte le Souvenir Vincent Moreau, le Tour de Rhuys et Paris-Chalette-Vierzon.

Saison 2019Modifier

 
Clément ORCEAU (portrait mars 2019)

N'ayant pas réussi à passer dans l'équipe première, il poursuit une année supplémentaire au Vendée U en 2019. Engagé sur le Circuit des plages vendéennes, il s'impose dès sa reprise sur la première épreuve, parfaitement emmené par ses coéquipiers[22]. Quelques jours plus tard, il récidive en remportant la sixième épreuve, qui se termine dans sa commune natale du Poiré-sur-Vie, à 20 mètres de son domicile[23],[24]. En classe 2, il participe au Tour de Normandie, où il se classe à deux reprises septième d'étape. Il ne parvient toutefois pas à obtenir de succès, sur un parcours plus difficile que les autres années, en raison entre autres de douleurs au poignet provoqués par une chute sur la deuxième étape[25]. Toujours au printemps, il remporte une étape du Tour du Maroc puis le Trophée Gustave Beignon, course toutes catégories, grâce principalement au succès du Vendée U sur le contre-la-montre par équipes.

Au second semestre, il est stagiaire pour la troisième fois au sein de la formation Total-Direct Énergie[26]. Peu avant de commencer son stage, il gagne au sprint la dernière étape de l'Estivale bretonne[27].

Saison 2020Modifier

À sa grande déception, il n'est pas retenu par les dirigeants de Total Direct Énergie pour passer à l’échelon supérieur. Ne trouvant pas de contrat professionnel en 2020, il décide de rejoindre le club La Roche-sur-Yon Vendée Cyclisme (Nationale 2) et envisage de devenir entraîneur[28],[29]. Comme à son habitude, il commence sa saison au Circuit des plages vendéennes, où il obtient une deuxième place au sprint sur la première épreuve[30].

PalmarèsModifier

Palmarès sur routeModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2015 2016 2017
UCI Africa Tour 71e[31]
UCI Europe Tour 1 438e[32]

Palmarès en cyclo-crossModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Cyclisme. Clément Orceau, itinéraire d'un sprinteur surdoué », sur lejournaldupaysyonnais.fr,
  2. Nicolas Gachet, « Clément Orceau « motivé » par sa fin de saison », sur directvelo.com,
  3. « Une première pour Clément Orceau », sur ouest-france.fr,
  4. « Train en or en Côte d'Ivoire pour Clément Orceau », sur directvelo.com,
  5. Frédéric Gachet, « Route du Sud Estuaire : Classement », sur directvelo.com,
  6. Freddy Guérin et Nicolas Mabyle, « Boucles Nationales du Printemps - Et. 1 : Les réactions », sur directvelo.com,
  7. Nathanaël Valla-Mothes, « Clément Orceau : « J'ai passé un cap » », sur directvelo.com,
  8. Nicolas Mabyle, « Clément Orceau ne manque pas la cible », sur directvelo.com,
  9. Nicolas Mabyle, « Clément Orceau voulait se mettre au foot », sur directvelo.com,
  10. Freddy Guérin, « Clément Orceau remet les pendules à l'heure », sur directvelo.com,
  11. Freddy Guérin, « Le week-end parfait de Clément Orceau », sur directvelo.com,
  12. Marie Tiburce, « Tour de Normandie. Clément Orceau : « J'ai encore d'autres envies » », sur ouest-france.fr,
  13. Nicolas Mabyle, « Clément Orceau : « J'ai réfléchi à mes erreurs » », sur directvelo.com,
  14. Freddy Guérin, « Clément Orceau : « On n'en a jamais assez » », sur directvelo.com,
  15. Nicolas Mabyle, « Clément Orceau a préparé le ZLM en critérium », sur directvelo.com,
  16. Nicolas Mabyle, « Clément Orceau : « Le début d'un rêve » », sur directvelo.com,
  17. Nicolas Mabyle, « Clément Orceau : « Il fallait prendre des risques » », sur directvelo.com, (consulté le )
  18. Freddy Guérin, « Clément Orceau : « Il fallait que je gagne » », sur directvelo.com, (consulté le )
  19. « Clément Orceau, le récidiviste », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  20. Freddy Guérin, « Clément Orceau : « Il fallait finir en beauté » », sur directvelo.com, (consulté le )
  21. Nicolas Gachet, « Trois stagiaires chez Direct Energie », sur directvelo.com, (consulté le )
  22. Freddy Guérin, « Clément Orceau, dernier étage de la fusée Vendée U », sur directvelo.com,
  23. « Cyclisme. Plages Vendéennes. Clément Orceau s'impose à domicile », sur ouest-france.fr,
  24. Freddy Guérin, « La petite frayeur de Clément Orceau », sur directvelo.com,
  25. Nicolas Mabyle, « Clément Orceau : « J’ai encore des douleurs » », sur directvelo.com,
  26. Nicolas Gachet, « Les 22 stagiaires des équipes françaises », sur directvelo.com, (consulté le )
  27. Dominique Turgis, « Clément Orceau met fin au doute », sur directvelo.com,
  28. Clément Orceau : « C'est une injustice »
  29. Vélo Magazine du 1er novembre 2019
  30. Freddy Guérin, « Clément Orceau s'en contente », sur directvelo.com,
  31. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  32. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  33. Frédéric Gachet, « Cyclo-cross de Moutiers-les-Mauxfaits : Classements », sur directvelo.com,
  34. Frédéric Gachet, « Cyclo-cross de Chaix : Classements », sur directvelo.com,

Liens externesModifier