Ouvrir le menu principal

Clément Gignac

personnalité politique canadienne
Clément Gignac
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Député de l'Assemblée nationale du Québec
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Clément Gignac (né le à Saint-Gilbert) est un économiste et homme politique québécois. Après une carrière d'économiste dans le secteur bancaire, il est élu député de la circonscription de Marguerite-Bourgeoys, lors d'une élection partielle en 2009. Il accède au Conseil des ministres de Jean Charest, d'abord à titre de ministre du Développement économique, puis comme ministre des Ressources naturelles et de la Faune, et ministre responsable du Plan Nord[1]. Choisissant d'abandonner une circonscription traditionnellement acquise au Parti libéral du Québec pour affronter la députée péquiste Agnès Maltais dans Taschereau, il est battu par plus de 4 200 voix lors de l'élection générale du 4 septembre 2012. Depuis Clément Gignac occupe le poste de vice-président principal et économiste en chef à iA Groupe financier. Il agit notamment en tant que porte-parole sur les questions économiques.

Études et carrière professionnelleModifier

Il étudie à l'Université Laval, où il obtient son baccalauréat (1978) puis sa maitrise (1982) en économie[2].

Économiste pour la Confédération des caisses Desjardins, il rejoint le ministère des Finances du Canada en 1984, en tant que conseiller dans le domaine des prévisions économiques et des transferts fédéraux. Il retourne cependant assez rapidement vers le monde de la banque (dès 1988), et entre en 1999 à la Banque nationale du Canada dont il deviendra économiste en chef en 2002[2].

Il quitte ses fonctions en 2009 pour entamer sa carrière politique. Par ailleurs, il a été président de l'Association des économistes québécois (ASDEQ) durant l'année 2008-2009.

Carrière politiqueModifier

Il devient conseiller principal du sous-ministre des Finances du Canada, qu'il représente dans un groupe de travail lors du G20[2].

Il se présente dans Marguerite-Bourgeoys, une circonscription historiquement libérale, à l'occasion d'une élections partielle. Il est élu le 22 juin 2009 avec 72,46 % des voix. Le lendemain, il entre au conseil exécutif du Québec comme ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation. Il devient par ailleurs vice-président du Comité des priorités économiques, organe majeur du gouvernement[3]. Le 7 septembre 2011, il devient ministre des Ressources naturelles et de la Faune[4].

Notes biographiquesModifier

Titulaire d’une maîtrise en économie de l’Université Laval, Clément Gignac compte trente années de riche expérience dans les secteurs privé et public au cours desquelles il a notamment assumé les fonctions de député et de ministre au sein du gouvernement du Québec. À titre de ministre du Développement économique, il a, entre autres, rendu publique la stratégie gouvernementale en matière de recherche et d’innovation et il a participé à l’élaboration de la stratégie reliée à l’entrepreneuriat.

Antérieurement à son engagement politique, monsieur Gignac a été nommé, en 2009, conseiller spécial du sous-ministre des Finances à Ottawa. C’est au moment où il occupait ce poste qu’il a été, entre autres, mandaté pour représenter officiellement le Canada au sein de l’un des groupes de travail du G20.

Au cours des vingt années précédentes, monsieur Gignac a principalement agi en qualité de conseiller économique et stratège au sein d’importantes institutions financières, dont la Financière Banque Nationale, à titre de vice-président, stratège et économiste en chef, entre 2000 et 2008. Durant cinq années consécutives, le groupe qu’il dirige se classe parmi les trois meilleures équipes d’économistes au pays selon le sondage annuel de la firme Brendan Wood International mené auprès d’une centaine de clients institutionnels. Il est reconnu durant cette période comme l’un des meilleurs stratèges économiques au pays et son opinion est fréquemment sollicitée par les médias, les dirigeants d’entreprise et les gouvernements.

Depuis décembre 2012, Clément Gignac occupe le poste de vice-président principal et économiste en chef à iA Groupe financier. En plus d’agir à titre de porte-parole du groupe financier pour les questions économiques, il assume la présidence du comité d’allocation des actifs et est responsable de la gestion des fonds diversifiés avec des actifs excédant trois milliards de dollars.

Clément Gignac est un conférencier recherché et souvent sollicité par les médias. En terminant, soulignons que le prestigieux Forum économique mondial lui a demandé, en 2012, d’assumer la présidence du Comité sur la compétitivité et qu’en mai 2015, l’Université Laval lui a décerné la médaille Gloire de l’Escolle lors de la cérémonie des Prix Grands diplômés. 

Synthèse des mandatsModifier

  • 22/06/2009 - 04/09/2012 : Député de Marguerite-Bourgeoys
  • 23/06/2009 - 07/09/2011: Ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation
  • 07/09/2011 - 19/09/2012 : Ministre des Ressources naturelles et de la Faune.

RéférencesModifier

Liens externesModifier