Citoyens au pouvoir du Québec

parttie paullittique

Citoyens au Pouvoir du Québec
Image illustrative de l’article Citoyens au pouvoir du Québec
Logotype officiel.
Présentation
Chef Stéphane Lévesque[1].
Fondation
Siège 2500, rue Jean-Perrin, bureau 201 Québec (Québec) G2C 1X1
Positionnement Proximité avec l'extrême droite[2]
Idéologie Démocratie directe (modèle suisse)
Opposition aux mesures sanitaires
Site web citoyensaupouvoir.ca

Citoyens au pouvoir du Québec est un parti politique provincial au Québec.

Le parti, fondé en 2011, a changé de nom à plusieurs reprises, et a toujours promu des réformes politiques allant de la démocratie directe à la liberté d'expression en passant par la transparence démocratique. Le Parti a également donné son appui au mouvement anti-masque durant la pandémie de Covid-19[3] et a été accusé d'entretenir des liens avec le collectif La Meute[4],[5],[6] et des personnalités de l’extrême-droite québécoise[7],[8].

PrincipeModifier

La philosophie du parti est basée sur neuf principes de base : « les neuf points d'ancrage »

Ces neuf points d'ancrage[9] sont :

  • démocratie directe (basée sur le modèle suisse) ;
  • assemblée constituante : un groupe de citoyens écrivent la constitution puis la population entérine la constitution par référendum, bloc par bloc ;
  • transparence totale de l'État envers les citoyens ;
  • anti-carriérisme politique ;
  • décentralisation des pouvoirs vers les citoyens et les instances qui se rapprochent des citoyens ;
  • saine gestion des deniers publics ;
  • protection du citoyen ;
  • libre expression : s'exprimer librement et avoir les outils pour être entendus ;
  • responsabilisation individuelle.

Démocratie directe (basée sur le modèle suisse)Modifier

La démocratie directe permet au peuple d'exercer directement son pouvoir politique, par opposition à la démocratie représentative[10]. La démocratie suisse les combine toutes deux, sous une forme dite « semi-directe » : les citoyens élisent leurs représentants aux différents conseils (communes, cantons et Confédération), mais peuvent se prononcer également sur l'approbation de textes législatifs ou constitutionnels décidés par ces conseils (par le biais du référendum), ou proposer des modifications constitutionnelles ou légales par le biais de l'initiative populaire. Ces consultations populaires sont organisées en général quatre fois par an au niveau fédéral, toujours pendant la fin de semaine[11].

HistoriqueModifier

Le parti a été fondé en 2011 sous le nom de Coalition pour la constituante lorsque le mouvement des sans-partis a publié son manifeste, signé par plus de 500 partisans. En juin 2012, il a été officiellement enregistré en vertu de la loi électorale et a présenté ses candidats aux élections de septembre 2012. Le parti a changé de nom en 2013 pour le « Parti des sans parti », puis en 2015 pour « Sans parti - Citoyens constituants » et à nouveau en 2016 sous son nom actuel, Citoyens au pouvoir du Québec.

Sous la direction de Stéphane Blais, le parti s'oppose aux mesures sanitaires prises dans le cadre de la Pandémie de Covid-19[12].

En mai 2021, Stéphane Blais quitte la chefferie du parti et Stéphane Lévesque devient chef par intérim[13].

En octobre 2021, le chef intérimaire, Stéphane Lévesque annonce une consultation des membres avec comme option : la continuité du parti, la fusion avec un autre formation politique ou le dissolution du parti.[14].

ChefferieModifier

Listes des chefs
Nom Chef
Marc Fafard 2012
Daniel Guersan 2012 - 2013
Frank Malenfant 2013 - 2016
Bernard Gauthier 2016 - 2017
Stéphane Blais 2018 - 2021
Stéphane Lévesque (intérim) 2021 - Présent

Résultats aux électionsModifier

Résultats électoraux du Parti vert du Québec[15]
Élections Nom du parti Chef Sièges Voix Gouvernement Slogan
Candidats Obtenus +/- Votes % +/-
2012 Coalition pour la constituante Marc Fafard
 
29 / 125 (23,2 %)
 
 
 
0 / 125 (0 %)
 
 
  0 5 197
 
0,12 %
 
 
  8e Extra-parlementaire -
2014 Parti des sans parti Frank Malenfant
 
5 / 125 (4 %)
 
 
 
0 / 125 (0 %)
 
 
  0 1 291
 
0,03 %
 
 
  12e Extra-parlementaire -
2018 Citoyens au pouvoir du Québec Stéphane Blais
 
56 / 125 (44,8 %)
 
 
 
0 / 125 (0 %)
 
 
  0 13 768
 
0,35 %
 
 
  8e Extra-parlementaire Pas de promesses, que des obligations !

RéférencesModifier

  1. Stéphane Lévesque est chef auprès du DGEQ. « Élections Québec », sur Élections Québec (consulté le ).
  2. « Le nombre d’évènements liés à l’extrême droite explose », sur lapresse.ca, (consulté le )
  3. « Qui sont les antimasques? », sur Le Devoir (consulté le )
  4. « Au Québec, l’extrême droite cherche à surfer sur Charlottesville », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Des politiciens dans La Meute », sur Le Soleil, (consulté le )
  6. « Des appuis politiques pour La Meute? », sur Ricochet (consulté le )
  7. (en-CA) « How right-wing extremists, libertarians and evangelicals built Quebec's movement against COVID-19 restrictions », CBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Presse-toi à gauche !, « Citoyens au pouvoir : un parti politique proche de l’extrême-droite - Presse-toi à gauche ! », sur www.pressegauche.org (consulté le )
  9. Voir article 5.2 dans Statuts provisoires du parti Citoyens au pouvoir du Québec sur citoyensaupouvoir.ca (consulté le=2019-04-19).
  10. Zannis Papadopoulos, Démocratie directe, economica, coll. « Politique comparée », , 329 p. (ISBN 978-2-7178-3770-4).
  11. « Le système politique en Suisse - Vue d'ensemble »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur swissworld.org, Démocratie directe en Suisse, .
  12. Joseph Facal, « Une fondation proche de complotistes intente une vaste action judiciaire », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. Publication du parti sur Facebook « Citoyens au Pouvoir », sur Facebook (consulté le ).
  14. L’avenir du parti Citoyens au Pouvoir du Québec. « Citoyens au Pouvoir », sur Facebook (consulté le ).
  15. « Élections générales », sur electionsquebec.qc.ca.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier