Ouvrir le menu principal

Citadelle La Ferrière

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Ferrière.
Citadelle Laferrière
Citadelle Laferrière.jpg
Vue depuis le pied de la citadelle La Ferrière
Présentation
Type
Forteresse
Démolition
1842 (séisme)
Localisation
Pays
département
commune
Coordonnées

La Citadelle La Ferrière est un ouvrage militaire construit au début du XIXe siècle à Milot en Haïti dans le département du Nord, par Henri Christophe. C'est la plus grande forteresse des Caraïbes : à 900 mètres d'altitude, elle se trouve à 15 km au sud de Cap-Haïtien, au sein du Parc National Historique - Citadelle, Sans Souci, Ramiers classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1982.

HistoireModifier

La forteresse est construite après l'indépendance en 1804 pour défendre la partie nord de l'île d'Haïti contre un éventuel retour des Français. 20 000 personnes participent aux travaux de construction qui durent quatorze années. Il est à noter que 2000 de ces travailleurs périssent au cours de la construction. Ce « sang mélangé au mortier de l'édifice » est la cause de la solidité de la Citadelle, selon les guides touristiques haïtiens.

Les bâtiments ont été en partie détruits par le tremblement de terre de 1842. Des travaux de reconstruction, menés par l'Institut de sauvegarde du patrimoine national (ISPAN) ont permis de sauvegarder des éléments de cet ensemble.

Une plaque a été déposée vers 1990 pour rappeler aux Haïtiens visitant ce lieu que le roi Henri Ier, qui s'était suicidé le au palais de Sans-Souci, a été enterré en sa Citadelle. Ce lieu a une valeur patriotique importante aux yeux des Haïtiens.[réf. souhaitée]


La Citadelle La Ferrière fait partie du Parc National Historique - Citadelle, Palais Sans-Souci, Ramiers (PNH-CSSR). Le choix de construire la Citadelle sur des sommets répondait à une logique stratégique de protection intérieure qui se différenciait de la défense côtière héritée de la colonisation française. Ses plans seraient dus à un architecte haïtien Henry Barré, mais il est probable que la part prise par le général Christophe à leur élaboration fut prépondérante. La Citadelle Henry couvrant une superficie d’environ un hectare est un vaste quadrilatère constitué de quatre corps de bâtiments protégés par quatre tours de flanquement qui s’ordonnent autour d’une cour centrale et forment sur plusieurs étages un front bastionné de batterie et de casernes. Les corps avancés, remarquablement articulés pour permettre un emploi intégral des possibilités de l’artillerie, un système très élaboré de canalisations et de citernes, et des murailles colossales devaient rendre cette citadelle inexpugnable. Elle pouvait abriter une garnison de 2000 hommes, 5000 en cas de nécessité.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :