Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Cité scientifique

campus Lille I - Université de Lille (France)
La Cité scientifique
Cité scientifique
LILLIAD Learning Center Innovation - Cité Scientifique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Ville Villeneuve-d'Ascq
Canton V. d'Ascq Sud
Conseil de quartier Ascq - Haute Borne - Cité Scientifique
Fonctions urbaines Campus universitaire scientifique
Géographie
Coordonnées 50° 36′ 20″ nord, 3° 08′ 19″ est
Transport
Métro Métro de Lille (1)
Cité Scientifique - Professeur Gabillard et Quatre Cantons - Stade Pierre-Mauroy
Vélo partagé Parc relais « 4 Cantons P+R »
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Métropole européenne de Lille

Voir sur la carte administrative de Lille Métropole
City locator 14.svg
La Cité scientifique

La Cité scientifique est le quartier universitaire et campus scientifique de la technopole Villeneuve-d'Ascq, commune de la Métropole Européenne de Lille, créé en 1964.

Le campus compte 150 hectares et une centaine de bâtiments, et l'immense majorité des lieux est occupée par la Faculté des Sciences et Technologies de l'Université de Lille et ses Départements, mais aussi par de nombreuses écoles (École Centrale de LilleENSCL Chimie Lille, Polytech' LilleMines-Télécom Lille Douai, IUT A etc.) et entités scientifiques (CNRSIEMN, ITEEM INSERMINRIA, IFSTTARICARE/CNESMétéo France etc.).

On trouve entre autres sur le campus des bâtiments d'enseignement, de travaux pratiques, d'administration, de services aux étudiants, des laboratoires de recherche mais aussi des restaurants universitaires, des résidences universitaires, des installations sportives, des hôtels, des entreprises, des instituts, des écoles scientifiques indépendantes etc.

Elle se trouve a proximité directe du Parc Scientifique européen de la Haute-Borne (Parc scientifique de 200 ha à dimension européenne avec de nombreux sièges d'entreprises, start-up et laboratoires; l'ensemble formant ainsi un vaste complexe scientifique de 350 ha) mais également du Stade Pierre Mauroy (4e plus grand stade de France avec 50 000 places), et des zones commerciales V2 et Héron Parc (plus grand espace commercial au nord de Paris). Elle bénéficie ainsi des infrastructures locales notamment d'un P+R de plus de 2 000 places.

Elle est entourée par les autoroutes A1, A23A27 et la N227 (A22), et se trouve relativement proche de l'aéroport international de Lille-Lesquin. Elle est également desservie par le métro de Lille Métropole (1er métro automatique sans conducteur au monde, inventé sur place à la Cité Scientifique) et ses deux stations situées au sein même du campus : Cité Scientifique et 4 Cantons Stade Pierre Mauroy; la plaçant ainsi à moins de 15 minutes du centre de Lille (et de ses deux gares).

Depuis la rentrée 2016, LILLIAD Learning Center Innovation remplace son ancienne bibliothèque universitaire. Situé au centre du campus, toute la cité scientifique est pensée autour de celui-ci. Il s'agit d'un espace de plusieurs étages ultra moderne et doté des dernières technologies, comprenant bibliothèque universitaire, espaces de détente, lieux d'expositions scientifiques, salles de conférence etc.

Sommaire

GéographieModifier

DélimitationsModifier

 
Cité scientifique - Campus Université de Lille

Le quartier s'organise autour de l'avenue circulaire Paul Langevin. Il est cerné par le boulevard du Breucq, le boulevard de Tournai, la rue Jean Perrin, la rue de Ticléni, la rue du président Paul Doumer et la rue Nicolas Appert.

Au sud et à l'ouest est située l'autoroute A22. Au sud-ouest, la Cité scientifique est adjacente à un pôle d'innovation et d'entrepreneuriat et à la sortie d'autoroute 4 cantons-cité scientifique. À l'ouest, la Cité scientifique donne accès au Grand Stade Lille Métropole. À proximité au nord-ouest, un accès routier dirige vers le centre commercial V2. Au nord, la Cité scientifique est bordée par le quartier de Triolo et notamment la piscine du Triolo[1]. Au nord-est, des terrains de sport jouxtent des quartiers résidentiels de Villeneuve d'Ascq. À l'est, des locaux d'entreprises s'intercallent entre les résidences étudiantes et un quartier résidentiel de Villeneuve-d'Ascq. Au sud de la rue du président Paul Doumer est situé le parc scientifique de la Haute Borne et le centre d'essais et d'entretien du métro de Lille Métropole.

Quartiers et communes limitrophesModifier

  quartier de l'Hôtel-de-Ville quartier du Triolo quartier du Triolo  
Lezennes N quartier d'Ascq
quartier de la Haute Borne
O    Cité Scientifique    E
S
Lezennes Lezennes Sainghin-en-Mélantois

HistoireModifier

 
Cité scientifique entre 1968 et 1991 : École centrale de Lille-Tour IDN

Autrefois le quartier était constitué de champs fertiles appartenant à Annappes[2] et utilisés par les paysans des villages d'Annappes ou Ascq.

De 1964 à 1967, sous l'impulsion de Guy Debeyre[3] est créé sur 200 hectares le campus scientifique d'Annappes accueillant les nouveaux locaux de la Faculté des Sciences, autrefois situés dans le centre historique de Lille, notamment place Philippe Lebon, rue Jeanne-d'Arc, rue Angellier et rue Malus.

La présence du campus fait que le ministre Edgard Pisani décide de l’implantation de la ville nouvelle à cet endroit, qui sera créée en 1970. Georges Delbar, ancien de l'ÉPALE (Établissement Public d'Aménagement de Lille Est), raconte que « La Cité scientifique était entourée par des champs. Ils [les étudiants] allaient aux préfabriqués d'Annappes et, le soir, un bus les ramenait »[4].

En 1983 est inauguré dans le quartier Quatre Cantons le tout premier métro entièrement automatique sans conducteur au monde (inventé sur place à l'Université) par François Mitterrand. La technologie employée est celle du VAL, qui signifiait « Villeneuve-d'Ascq - Lille » à l'origine[5],[6], et renommé en « Véhicule automatique léger » lors de l'exportation de cette technologie dans le monde entier.

En 1987, l'entreprise agro-alimentaire Bonduelle implante son siège rue Nicolas-Appert[7]. Il sera inauguré en 1989[8]. En 1988 est inauguré la Maison d’Accueil et des Colloques (MAC)[9]. Depuis 2002 a débuté à côté de Cité Scientifique la création du parc scientifique européen de la Haute Borne, qui a pour but d’accueillir des sociétés innovantes, de recherche et développement, scientifiques ayant vocation à travailler en partenariat avec les laboratoires et les chercheurs de la Cité Scientifique.

Le ciné-club « Cinémac », issu du ciné-club d'Annappes, est créé en 1972 au sein du campus de l'Université[10]. En décembre 2008 a ouvert une nouvelle discothèque (1 400 m2 et deux étages) aux 4 cantons, La Fabrik, quatre ans après la fermeture et la transformation en restaurant de la vieille boîte de nuit « Les 4 cantons »[11]. La discothèque est située rue Nicolas-Appert, à Lezennes, à côté de l'autoroute et à la frontière de Villeneuve-d'Ascq. Elle est fermée en février 2013 suite a un incendie criminel et en cours de reconstruction[12].

De par les nombreux changements de noms et de situation des universités à Lille, la Cité Scientifique a accueilli respectivement la Faculté des Sciences de l'université; l'Université des Sciences et Technologies de Lille (USTL); l'Université Lille-I; et depuis 2018 la Faculté des Sciences et Technologies de l'Université de Lille réunifiée et ses Départements.

Enseignement et économieModifier

 
Accès à la Cité scientifique - avenue Henri Poincaré

La Cité scientifique abrite le campus scientifique de l'Université de Lille et de nombreuses écoles d'ingénieurs telles que Centrale Lille, Polytech'Lille, Mines-Télécom Lille-Douai, ENSCL Chimie Lille etc.

On y trouve, en plus de l'Université et des services étudiants (logements, restaurants, installations sportives etc.), de nombreuses entités dont la direction interrégionale Nord de Météo-France[13], le siège social du géant agro-alimentaire Bonduelle, des locaux du CNRS, l'hôtel Ascotel, le restaurant Le Labo, le Centre européen de formation ou encore le Métropole Auditorium pour la Culture ou les Congrès et les Séminaires (MACC'S). Des jeunes pousses de haute-technologie telles que NetASQ se sont implantées à proximité des laboratoires de recherches et des écoles d'ingénieurs situées sur le campus.

Des instituts de recherche à vocation européenne et internationale tels que l'IEMN (Institut d'électronique de microélectronique et de nanotechnologie), l'INRIA Lille (Institut national de recherche en informatique et en automatique), l'IFSTTAR Lille-Villeneuve d'Ascq (Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité) ou l'INSERM sont situés dans la Cité scientifique.

Elle se trouve a proximité directe du Parc Scientifique européen de la Haute-Borne, Parc scientifique de 200 ha à dimension européenne doté de nombreux sièges d'entreprises, start-up et laboratoires. L'ensemble forme ainsi un vaste complexe scientifique de 350 ha.

TransportModifier

Architecture et bâtimentsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Piscine du Triolo (Villeneuve d'Ascq) », sur http://www.piscine-lille.info (consulté le 19 septembre 2012)
  2. Fusion des communes Ascq, Annappes et Flers, Nord actualités télé, 05/02/1970, Jacky Davin, Office national de radiodiffusion télévision française Lille, vu sur Ina.fr en décembre 2010, http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/RCF99003996/fusion-des-communes-ascq-annappes-et-flers.fr.html
  3. Déborah Raimbault et Dominique Regueme, « Villeneuve d'Ascq, la conquête de Lille-Est, Bande-annonce du film », (consulté le 31 mai 2017) via Internet Archive
  4. Quel Annappes demain ?, Marie Goudeseune, propos de Georges Delbar (ancien de l'ÉPALE), Nord Eclair, 17 octobre 2009, http://www.nordeclair.fr/Locales/Villeneuve-d-Ascq/2009/10/17/quel-annappes-demain.shtml
  5. « Histoire d'un métro », Autour de l'école (consulté le 18 février 2009)
  6. « VAL (abréviation de Véhicule Automatique Léger) », Larousse (consulté le 1er mai 2009)
  7. Une rentrée en pente raide, Gérard Caudron, La Tribune de Villeneuve d'Ascq, n°27, septembre 1987
  8. La réussite de la ville, et ses démons, Gérard Caudron, La Tribune de Villeneuve d'Ascq, n°48, octobre 1989.
  9. Il ne suffit pas d'être heureux, il faut encore que les autres le soient, Jules Renard, Gérard Caudron, La Tribune de Villeneuve d'Ascq, n° 31, janvier 1988
  10. Face au multiplexe, le ciné de quartier complexe, C.L., La Voix du Nord, 31 octobre 2009.
  11. La Fabrik, la nouvelle boîte des 4 Cantons, Julien Gilman, Nord Eclair, 12 décembre 2008.
  12. Interview de la Voix du Nord
  13. http://france.meteofrance.com/france/accueil/aide/notre_reseau?page_id=2516&16499.path=reseau%252FN

Voir aussiModifier