Ouvrir le menu principal

Circulaire française du 21 février 2006 sur les conditions d'interpellation d'un étranger en situation irrégulière

En France, la Circulaire du 21 février 2006 est une circulaire portant sur les « conditions d'interpellation d'un étranger en situation irrégulière », adressée le 21 février 2006 par le ministre de l'Intérieur du gouvernement Villepin (UMP), alors Nicolas Sarkozy, et le ministre de la Justice, alors Pascal Clément, à l'ensemble des préfets et des procureurs.

Ce texte précise la marche à suivre pour procéder à des interpellations « sur la voie publique, aux guichets des préfectures, au domicile ou dans les foyers et centres d'hébergement », tels les CHRS ou les centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA). Il préconise aussi d'« organiser des opérations de contrôles ciblées, par exemple à proximité des logements foyers et des centres d’hébergement ou dans des quartiers connus pour abriter des personnes en situation irrégulière[1] ».

Le , le Syndicat de la magistrature (SM), le Groupe d'information et de soutien des immigrés (Gisti), la Ligue des droits de l'homme (LDH), la Cimade et le Syndicat des avocats de France (SAF) ont déposé un recours pour excès de pouvoir devant le Conseil d'État contre la circulaire portant sur les « conditions d'interpellation d'un étranger en situation irrégulière ».

RéférencesModifier