Ouvrir le menu principal

Le circuit automobile du Comminges est un ancien circuit automobile situé à proximité de la ville de Saint-Gaudens, dans la Haute-Garonne. Le Grand Prix du Comminges est la principale épreuve disputée sur ce parcours qui a également accueilli le Grand Prix de France en 1928. 18 Grands Prix auto et 16 Grands Prix moto s'y dérouleront entre 1925 et 1954.

La pente menant aux tribunes principales (ici W. Williams en 1928).
Bugatti 35.
Maserati 6CM.

Sommaire

HistoriqueModifier

 
Affiche du circuit du Comminges 1928.

À l’origine, la course automobile est créée pour attirer les touristes dans la région de Saint-Gaudens. Le circuit de 27,66 km est établi en 1925 entre les villes de Saint-Gaudens et de Montréjeau. Le terrain vallonné permet d’avoir une bonne vue sur les parties critiques du circuit ; la zone de départ et la zone d’arrivée.

L'épreuve acquiert rapidement une renommée internationale et en 1928 s'y court le Grand Prix de France. Le circuit connaît quelques modifications en fonction des évènements et du nombre de participants.

En 1932 on échappe de peu à une catastrophe. Il pleut et René Dreyfus est en tête sur sa Bugatti lorsqu'il dérape dans un virage serré. Il est éjecté et sa voiture effectue plusieurs tonneaux en direction de la foule. Par miracle la voiture entre en collision avec un petit arbre qui la stoppe net. Dreyfus reprendra ses esprits pour découvrir qu’il ne souffre que de blessures minimes.

En 1933, la longueur du parcours est réduite à 11,005 km et des tribunes pouvant accueillir près de 12 000 spectateurs sont construites[1]. La ligne droite s'étend sur 6 km[2].

Une controverse sur la réglementation des courses automobiles entraîne un boycott des écuries officielles qui ne permet pas aux épreuves de 1937 et 1938 d’avoir lieu. Le Grand Prix de 1939 est remporté par le français René Le Bègue.

Interrompu par la seconde Guerre mondiale, le Grand Prix du Comminges reprend en 1947. Les bénéfices de la course servaient généralement à alimenter une action de bienfaisance locale et cette édition de 1947 servira pour les prisonniers de guerre.

L'épreuve de 1948, remportée par le pilote italien Luigi Villoresi, attire 80 000 spectateurs.

En 1952, la longueur du circuit passe à 4,407 km à l'occasion de la course de Formule 2, catégorie retenue alors pour le championnat du monde des pilotes. Au deuxième tour, le pilote français André Simon doit céder sa Ferrari à Ascari, victime d'un accrochage, ce dernier remportera la victoire[3]. Ce sera la dernière grande course à se tenir au Comminges.

PalmarèsModifier

 
William Grover-Williams vainqueur du Grand Prix du Comminges 1928 sur Bugatti T35C, passant devant les tribunes principales.
 
Franco Comotti vainqueur du Grand Prix du Comminges, en 1934 sur Alfa Romeo Tipo B.
 
Hellé Nice sur Alfa Romeo Tipo B, au Grand Prix du Comminges 1934.
 
Louis Chiron, au Grand Prix du Comminges en 1935.
 
Édition 1936 du Grand Prix du Comminges (Dreyfus ici devant Benoist).
 
Grand Prix du Comminges 1936, victoire de JP Wimille.
Date Catégorie Epreuve Pilote Auto Tours Circuit
sept.-1925 Réglt. A-G 1er Grand Prix de Comminges "Goury"[4] Bignan B 14 27,66 km[5]
  Jemmison Eaton Bugatti T22
Lucien Desvaux Thomas Schneider
août-1926 Réglt. A-G 2e Grand Prix du Comminges   Louis Chiron Bugatti T35 15 27,66 km
Pierre Clause Bignan B
Dupuy Bugatti T35
août-1927 Réglt. A-G 3e Grand Prix du Comminges François Eysserman Bugatti T35 15 27,66 km
Robert Masse Salmson
Robert Gauthier Salmson
juil.-1928 Réglt. A-G 12e Grand Prix de l´ACF Comminges   William Grover-Williams Bugatti T35C 10 26,3 km
André Rousseau Salmson
Édouard Brisson Stutz DV16 Black Hawk
août-1930 Réglt. A-G 5e Grand Prix du Comminges François Miquel[6] Bugatti T35C 15 27,66 km
Honoré Lormand Bugatti T35C
Claude Arthez Bugatti T35C
août-1931 Réglt. A-G 6e Grand Prix du Comminges Louis Joly Maserati 26 12 27,66 km
Pierre Veyron Bugatti T37A
"Antonio" Valette Maserati 8C
août-1932 Réglt. A-G 7e Grand Prix du Comminges Pierre Veyron Maserati 26 12 27,66 km
Emil Dourel[7] Amilcar MC0
"Antonio" Valette Maserati 26
août-1933 Réglt. A-G 8e Grand Prix du Comminges   Luigi Fagioli Alfa Romeo Tipo B 35 11 km
Jean-Pierre Wimille Alfa Romeo 8C
Guy Moll Alfa Romeo 8C
août-1934 Réglt. A-G 9e Grand Prix du Comminges   Gianfranco Comotti Alfa Romeo Tipo B 35 11 km
  Goffredo Zehender Maserati 8CM
  Willard Straight Maserati 8CM
août-1935 Réglt. A-G 10e Grand Prix du Comminges Raymond Sommer Alfa Romeo Tipo B 15 11 km
Raph Alfa Romeo Tipo B
  László Hartmann Maserati 8CM
août-1936 Réglt. A-G 11e Grand Prix du Comminges Jean-Pierre Wimille Bugatti T59 40 11 km
Heldé Talbot T150C
Raph Talbot T150C
août-1939 Réglt. A-G 12e Grand Prix du Comminges René Le Bègue Talbot MD 90 40 11 km
Jean-Pierre Wimille Bugatti T59/50B
Raymond Sommer Talbot MD90
août-1947 Réglt. A-G 13e Grand Prix du Comminges   Louis Chiron Talbot-Lago T26 MC 30 11 km
Yves Giraud-Cabantous Talbot-Lago T26
Eugene Chaboud Talbot-Lago T26 MC
août-1948 Réglt. A-G 14e Grand Prix du Comminges   Luigi Villoresi Maserati 4CLT 30 11 km
Raph Talbot-Lago T26C
  Louis Chiron Talbot-Lago T150C MD
août-1952 Formule 2 17e Grand Prix du Comminges[3]   Alberto Ascari Ferrari 500 95 4,407 km[8]
  Giuseppe Farina Ferrari 500
Jean Behra Simca-Gordini T16

Note: Réglt. A-G désigne la réglementation des épreuves automobiles d'avant-guerre, cette catégorie correspond à celle de nos Formule 1 actuelles.
Remarque: le monégasque Louis Chiron est le seul à s'être imposé à deux reprises -pour trois podiums-, à 21 années d'écart.

Autres circuits automobiles historiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Des tribunes édifiées en 1933 grâce à une souscription
  2. Les 3 versions du circuit du Comminges de 1925 à 1954
  3. a et b L‘histoire du Grand Prix de 1952
  4. (mécanicien embarqué de Jean Martin -pilote Bignan- avant 1924,.. ou Jean Martin lui-même)
  5. Le circuit initial (1928) [image]
  6. (également 5e du premier Circuit du Vaucluse en 1931 avec le meilleur temps; Raoul Miquel sera quant à lui 7e du Grand Prix d'Oranie 1932, 7e du Grand Prix du Comminges 1933, et 11e du Grand Prix de Tunisie 1931.)
  7. (également 6e du Grand Prix de Monza 1931 sur Amilcar, et 8e du Grand Prix de Penya-Rhin 1933)
  8. Circuit du Comminges F2 [image]

Liens externesModifier