Cinyras

personnage de la mythologie grecque, fondateur de la ville de Paphos
Cinyras
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Roi de Paphos (d)
Biographie
Activités
Père
Apollon ou Sandocus (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Paphos ou Amathusa (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoints
Matharmé
Cenchreis (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Myrrha
Oxyporus (d)
Laodicé (d)
Amaracus (d)
Cypros (d)
Bresia (d)
Laogore (d)
Orsedice (d)
Adonis
Eune (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

Cinyras (en grec ancien Κινύρας / Kinýras) ou Cinyre, fils d'Apollon et de Paphos, et fondateur de la ville Paphos, fut un roi de Chypre.

Myrrha et Cinyras, gravure de Virgil Solis pour le livre X des Métamorphoses d'Ovide, 1563

MytheModifier

Cinyras a plusieurs ascendances selon les auteurs. Selon Lucien de Samosate, il est le fils du dieu Apollon et d'une mortelle appelée Paphos[1]. Selon le Pseudo-Apollodore dans la Bibliothèque, Cinyras est le fils de Sandocos et de Pharnakè, fille de Mégassarès, roi d'Hyria[2]. Selon Hygin, dans les Fables, Cinyras était un roi des Assyriens[3].

Fondateur d’un temple d'Aphrodite à Byblos[1], il a introduit le travail du métal et le culte d'Aphrodite, et était considéré à Chypre comme l'inventeur des arts et des instruments de musique, dont en particulier la flûte. Il est assez âgé quand les Grecs partis pour Troie abordent son île. Homère dit qu'il fit cadeau d'une armure à Agamemnon : elle s'étendait sur dix bandes d'acier noir, douze d'or, vingt d'étain, des serpents d'acier (trois de chaque côté) s'élançaient vers le cou[4].

Cinyras était d'un âge avancé, sur les générations avant, pendant et après la Guerre de Troie : roi à l'époque de la guerre de Troie, il fut l'un des Argonautes. À son retour de la guerre, Teucros abordant son île, y a fondé la ville de Salamine de Chypre, et épousé une de ses filles, Euné. Cinyras est également le père d'Adonis[1], qu'il engendre incestueusement avec sa fille Myrrha. Adonis défia son père dans un concours pour déterminer lequel était le meilleur joueur de lyre : Cinyras perdit et se suicida.


RéférencesModifier

  1. a b et c Lucien de Samosate 2015, p. 639.
  2. Pseudo-Apollodore, Bibliothèque, III, 14, 3 (édition Loeb).
  3. Hygin, Fables, fable 242.
  4. Homère, Iliade, XI, 20.

SourcesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier