Ouvrir le menu principal

Cinémonde
Pays Drapeau de la France France
Zone de diffusion France
Langue français
Périodicité hebdomadaire
Genre Revue de cinéma
Date de fondation octobre 1928
Date du dernier numéro 1971

ISSN 1153-690X

Cinémonde est une revue de cinéma hebdomadaire française, parue de 1928 à 1971.

La revue CinémondeModifier

Le premier numéro, accompagnant l'arrivée du cinéma parlant, est sorti en , sous la direction de Gaston Thierry, journaliste venu du magazine Tout-Paris-Ciné. Le journaliste Jean-Michel Pagès est directeur de la publication. Suzanne Chantal en est rédactrice en chef ; Maurice Bessy lui succède en 1934. Cinémonde, illustré de nombreuses photos, couvre largement l'actualité du cinéma, et compte alors, parmi ses collaborateurs, notamment Charles Ford, Marcel Carné, Blaise Cendrars, Pierre Mac Orlan, Joseph Kessel.

Après une interruption de 1940 à 1946, Cinémonde, revendu à Jean-Placide Mauclaire cofondateur du Studio 28, reparait en 1946 avec Maurice Bessy comme directeur, qui restera en fonctions jusqu'en 1966. Ayant absorbé les titres concurrents Cinévie-Cinévogue et Pour tous, la revue est désormais consacrée essentiellement à l'actualité des vedettes de l'écran, puis à partir de la fin des années 1950, également aux vedettes de la chanson. C'est dans cet esprit que sont créés en 1946 les Victoires du cinéma destinées à récompenser chaque année les vedettes les plus populaires de l'écran lors de la Nuit du cinéma[1].

Cinémonde paraît jusqu'en 1968, s'arrête, puis connait une brève reparution en 1970-71 sous le titre Le Nouveau Cinémonde avant de disparaître définitivement.

Notes et référencesModifier

  1. À la disparition de la revue en 1968, cette manifestation sera reprise par sa rivale de toujours, Ciné Revue, pour y promouvoir ses Triomphes du cinéma.

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Delphine Chedaleux, « Jean Marais, star de Cinémonde (1946-1958) : la construction d'une masculinité dans la France d'après-guerre », Studies in French Cinema,‎
  • Geneviève Sellier, « Formes de cinéphilie au féminin dans les années 1950 : le courrier des lecteurs de Cinémonde », Studies in French Cinema,‎
  • A. Genevois, Mythologie populaire du cinéma en France. L'exemple de Cinémonde, 1946-1962, Paris X - Nanterre. Mémoire d'histoire soutenu sous la direction de MM. P. Levillain et P. Ory,