Cimetière monumental de Turin

Le Cimetière monumental de Turin (en italien : Cimitero Monumentale di Torino, précédemment connu comme Cimitero Generale) est un cimetière civil de confession mixte situé à Turin. Sa construction, d'après le projet de l'architecte Gaetano Lombardi, a été réalisée entre 1827 et 1829 et il a été officiellement ouvert le 5 novembre 1829. Sa surface est d'environ 600 000 m2.

Cimetière monumental de Turin
Cimitero Monumentale di Torino (it)
Image dans Infobox.
L'entrée principale
Pays
Commune
Religion(s)
Catholicisme ; Judaïsme ; autres
Superficie
60 hectares
Personnes
400.000
Mise en service
5 novembre 1829
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Italie
voir sur la carte d’Italie
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Turin
voir sur la carte de Turin
Red pog.svg
Personnalités enterrées
Carte interactive du cimetière monumental de Turin

DescriptionModifier

Le Cimetière monumental de Turin est le plus vaste cimetière de la ville de Turin, et se classe parmi les premiers d'Italie pour le nombre de défunts (plus de 400 000[1]). Il est situé dans le quartier de Vanchiglia (nord-est), derrière le parco Colletta (it), en amont de la confluence entre la Doire ripaire et le .

La partie ancienne du cimetière qui débute à l'entrée principale du cimetière située corso Novara et est de forme octogonale comporte de nombreuses tombes antiques et 12 km de portiques sculptées donnant le nom au « Cimetière monumental ». Au cours des années, l'ancien cimetière a été continuellement agrandi en direction du parc Colletta. Un crématorium y a été édifié en 1882, le second d'Italie après celui de Milan (1876).

HistoireModifier

La construction du cimetière monumental a été délibérée en 1827 par le Consiglio dei Decurioni, ancêtre de l'actuel conseil communal (it), en substitution du petit et vétuste Cimetière San Pietro in Vincoli. Le projet et le financement de l'œuvre a été promulgué sous l'impulsion du philanthrope comte Carlo Tancredi Falletti di Barolo et de son épouse Juliette Colbert ; le terrain provient de la donation d'une marquise de la même lignée familiale. La première pierre a été posée par le maire de Turin Luigi Francesetti di Mezzenile (it). Le principal problème rencontré provenant des infiltrations d'eau provenant du fleuve Dora Riparia, le cours de celui-ci fut dévié.

Personnalités inhumées au Cimetière monumentalModifier

Notes et référencesModifier

  1. Gian Paolo Ormezzano, Una passeggiata nella città perduta, quotidien la Stampa 01/11/2001, p. 47

Sur les autres projets Wikimedia :

SourcesModifier

Liens externesModifier