Cimetière des Batignolles

cimetière parisien

Le cimetière des Batignolles est un cimetière parisien, dont l'entrée est située au 8 rue Saint-Just, 17e arrondissement de Paris, dans le quartier des Épinettes.

Cimetière des Batignolles
Image dans Infobox.
Entrée du cimetière.
Pays
région
Commune
Adresse
Tombes
15 000Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Identifiants
Find a Grave
Cimetières de France
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Personnalités enterrées
voir section dédiée

Il s'étend principalement sur le nord-est du 17e arrondissement et secondairement sur le sud de Clichy, le long du boulevard Victor Hugo. Il a été ouvert le .

Ce cimetière est partiellement surplombé par le boulevard périphérique, entre les portes de Clichy et de Saint-Ouen.

Il couvre environ onze hectares, soit la même superficie que le cimetière de Montmartre, ce qui en fait ex æquo le troisième cimetière intra muros le plus vaste après le Père-Lachaise et Montparnasse. Il comprend 900 arbres (marronniers, érables, etc.)[1].

Personnalités inhumées dans le cimetière des BatignollesModifier

Parmi les 15 000 sépultures[2] y reposent notamment[3] :

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

AModifier

BModifier

 
Tombe d’André Breton

CModifier

 
Tombe de Blaise Cendrars
 
Cénotaphe de Fédor Chaliapine

DModifier

EModifier

  • Charles Esquier (1871-1931), poète, dramaturge et comédien (30e division)

FModifier

GModifier

HModifier

IModifier

LModifier

MModifier

 
Tombe en marbre de Jane Margyl.

NModifier

PModifier

RModifier

SModifier

TModifier

VModifier

 
Tombe de Paul Verlaine

WModifier

 
Une allée du cimetière.
  • Maurice de Waleffe (Maurice Cartuysels dit) (1874-1946), journaliste et écrivain, créateur en 1920 du prix de beauté La plus belle femme de France futur concours Miss France (29e division).
  • Conrad Wepler (1785-1835), né à Flomersheim, dans le Palatinat, ancien soldat de la Grande Armée, marchand de vin - traiteur sur l'avenue de Clichy. La guinguette, après plusieurs déménagements, deviendra une brasserie parisienne, sous le nom de Wepler. (20e division)[8]
  • Prince Pierre Wolkonsky (1897-1925), gendre du compositeur Serge Rachmaninoff (24e division).

ZModifier

Sépultures russesModifier

 
Tombe de l'ambassadeur de Russie Michel de Giers (1856-1931).

Avant l'aménagement du cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois, de nombreuses familles russe-orthodoxes de l'émigration russe blanche en France ont commencé à y enterrer leurs morts. Ils n'ont pas de carré spécifique et leurs tombes sont disséminées dans le cimetière, surtout dans les divisions 24, 25 et 30 : on y trouve par exemple les tombes de l'ambassadeur Georges Bakhmeteff et de sa famille, du peintre Léon Bakst, du chanteur lyrique Fédor Chaliapine[9], de l'ambassadeur Michel de Giers, du compositeur Sergueï Liapounov, de l'homme politique Pavel Milioukov, l'industriel Pavel Riabouchtchinski, et différents membres de l'ancienne aristocratie (Lopoukhine, Obolensky, Troubetzkoy, Wolkonsky...), ainsi que de simples émigrés et leurs descendants, comme le danseur Youly Algaroff.

Notes et référencesModifier

  1. « Cimetière des Batignolles | Maison Cridel, Pompes Funèbres depuis 1886 », sur Maison Cridel (consulté le 1er décembre 2019)
  2. Sépulture avec une surprenante tête de cheval en 32e Division du cimetière des Batignolles, sur paris-bise-art.blogspot.com
  3. (fr) « Les personnalités enterrés dans le cimetière des Batignolles présentées par division sur le site Landru Cimetieres ».
  4. tombe 8, avenue des Jardins, Division 31, Ligne 19.
  5. La dépouille de Blaise Cendrars a depuis été déplacée au Tremblay-sur-Mauldre.
  6. tombe 8, avenue des jardins, division 31, ligne 19.
  7. Bertrand Beyern, Guide des tombes d'hommes célèbres, Cherche Midi, , 385 p. (ISBN 978-2-7491-2169-7 et 2-7491-2169-8, EAN 978-2-7491-2169-7, lire en ligne), p. 200.
  8. Société historique et archéologique des 8e et 17e arrondissements, Le cimetière des Batignolles, cahier 119, mars 2018.
  9. Ses cendres ont été transférées en Russie en 1984.

BibliographieModifier

  • Le cimetière des Batignolles, Société historique et archéologique des 8e et 17e arrondissements, 2018, cahier no 119.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • Le site le plus complet sur le cimetière des Batignolles, d'où la liste des célébrités ci-dessus est issue : landrucimetieres