Ouvrir le menu principal

Chuck Norris fact : « George W. Bush a menti à propos des armes de destruction massive en Irak. La seule qui se soit jamais trouvée là-bas, c’est Chuck Norris quand il a visité le pays ».

Les Chuck Norris Facts — en français, les « Faits et gestes de Chuck Norris » — sont une série de blagues sous forme d’aphorismes humoristiques évoquant l’acteur nord-américain Chuck Norris, celles-ci ayant fait l’objet d’un mème sur Internet. Ces aphorismes ont pour principe d’attribuer au personnage de Chuck Norris des pouvoirs surhumains, défiant les lois universelles de la physique, et même la logique.

Sommaire

Concept et exemplesModifier

Les Chuck Norris Facts sont des blagues, pour la plupart des aphorismes humoristiques, qui attribuent à Chuck Norris des qualités impossibles ou surhumaines. Elles visent à caricaturer les héros forts et virils que l'acteur a souvent interprétés au cinéma ou à la télévision, en particulier dans ses films d’action des années 1980 et dans la série télévisée Walker Texas Ranger.

Elles peuvent simplement attribuer à Chuck Norris des capacités totalement surhumaines :

  • « Il n’y a plus de vie sur Mars depuis que Chuck Norris y est allé. »
  • « Quand Chuck Norris fait des pompes, il n’étend pas son corps vers le haut, il repousse la Terre vers le bas. »
  • « Un jour, Chuck Norris a jeté une grenade sur un groupe de malfrats : il y a eu six morts ; puis la grenade a explosé. »
  • « Un jour, Chuck Norris a avalé un tube entier de somnifères ; il a cligné des yeux. »
  • « Depuis le 11 septembre 2001, Chuck Norris ne lance plus d'avions en papier. »

Elles peuvent aussi ajouter à sa force physique un pouvoir de séduction hors-norme :

  • « Un jour, Chuck Norris a rencontré la Vierge Marie. Depuis, on l’appelle Marie. »
  • « Chuck Norris a déjà participé à L’Île de la tentation. Bilan : 11 morts, 12 grossesses. »

Elles lui attribuent aussi des impossibilités logiques :

  • « Chuck Norris a déjà compté jusqu'à l'infini. Deux fois. »
  • « Chuck Norris peut diviser par zéro. »
  • « Chuck Norris a fini son forfait illimité. »
  • « Quand Chuck Norris s'aperçoit qu'il a sauté de l'avion sans son parachute, il remonte le chercher. »

Souvent, il s'agit d'inversions par rapport aux situations normales :

  • « Certaines personnes portent un pyjama Superman. Superman porte un pyjama Chuck Norris. »
  • « La gravité, c’est la force qui fait tenir la Terre sous Chuck Norris. »
  • « Jésus est né en 1940 avant Chuck Norris. »
  • « Beaucoup de gens craignent de prendre l'avion mais tous les avions craignent de prendre Chuck Norris. »

Il peut également s'agir d'attribuer à d'autres êtres une obligation tacite de se plier aux souhaits de Chuck Norris :

  • « Chuck Norris ne porte pas de montre. Il décide de l’heure qu’il est. »
  • « Un jour, Chuck Norris a commandé un steak dans un restaurant, et le steak a obéi. »

Le caractère irréaliste de certains facts peut aussi tenir dans la personnification de concepts abstraits :

  • « L'avenir se demande parfois ce que Chuck Norris lui réserve. »
  • « Chuck Norris ne ment pas, c'est la vérité qui se trompe. »
  • « Si Chuck Norris dort la lumière allumée, c'est parce que le noir a peur de lui. »
  • « Un jour, Chuck Norris a frôlé la mort ; elle ne s’en est jamais remise. »
  • « Chuck Norris ne se mouille pas, c'est l'eau qui se Chuck-Norrise. »
  • « Si on loue le Seigneur, c'est parce que Chuck Norris est hors de prix. »

Certaines blagues lui attribuent des caractères divins :

  • « Dieu croit en Chuck Norris. »
  • « Le Diable a vendu son âme à Chuck Norris. »

Voire plus que divins :

  • « Dieu voulait créer l’Univers en dix jours. Chuck Norris lui en a laissé six. »
  • « Dieu a dit : "Que la lumière soit !" Chuck Norris lui a répondu : "On dit s’il vous plaît !" »

Ces deux Chuck Norris Facts touchant au divin sont le plus souvent inspirées des croyances judéo-chrétiennes, mais ce n’est pas toujours le cas :

  • « Les dieux grecs, romains et égyptiens se sont alliés pour vaincre Chuck Norris. Aujourd’hui, il n’en reste plus qu’un… et c’est parce que Chuck Norris le veut bien. »
  • « Chuck Norris est la raison pour laquelle Cthulhu se cache. »

On inclut aussi une épreuve parmi les Chuck Norris Facts pour insinuer qu'elle est impossible :

  • « Chuck Norris a lu le texte de la Constitution européenne. »
  • « Chuck Norris comprend les textes de Magic System. »
  • « Chuck Norris mange cinq fruits et légumes par jour. »

AccueilModifier

Par l'acteur lui-mêmeModifier

Chuck Norris n’a pas été offusqué par ces blagues, il s’en est même amusé sur son site officiel et sur le plateau de l’émission The Best Damn Sports Show Period diffusée par la chaîne américaine ESPN. Sa blague préférée étant : « On a essayé de tailler le portrait de Chuck Norris dans le Mont Rushmore, mais la pierre n’était pas assez dure pour représenter sa barbe »[1],[2].

Sur InternetModifier

Sites dédiés

Les Chuck Norris Facts sont apparus sur les forums en ligne 4chan et Something Awful (en). À l'origine, ils ne ciblaient pas Chuck Norris mais l'acteur Vin Diesel, alors à l’affiche du film Baby-Sittor. Cependant, un vote sur les forums retint finalement Chuck Norris plutôt que Vin Diesel comme personnage récurrent de ces blagues[3].

Le site Chuck Norris Fact Generator créé par Ian Spector et Mike Lelli a vu son trafic exploser lors des derniers mois de l’année 2005[4],[5]. En 2007, Spector a rassemblé quatre cents blagues dans un livre intitulé The Truth About Chuck Norris: 400 Facts About the World’s Greatest Human[6].

La version française du site aurait dépassé en termes de trafic la version originale en anglais[réf. à confirmer][7].

Bombardement Google

Les Chuck Norris Facts ont inspiré certains bombardements Google. Ainsi, si un visiteur de Google tape les mots-clés « find Chuck Norris » ou « trouver Chuck Norris » (pour la version francophone) puis utilise la fonction « J'ai de la chance », un site web reprenant l’allure d’une page Google ne comportant aucun résultat de recherche s’ouvre, accompagné du texte suivant : « Google won’t search for Chuck Norris because it knows you don’t find Chuck Norris, he finds you »[8] ou « Google ne recherchera pas Chuck Norris car il sait que personne ne peut trouver Chuck Norris, c’est lui qui vous trouvera »[9] et propose à l’internaute les solutions suivantes : « Courir avant qu’il ne vous trouve » ou « essayer avec une autre personne ».

Citons, à ce propos, un autre Chuck Norris Fact : « Google est le seul endroit où l’on peut taper Chuck Norris. »

Reprises du thèmeModifier

Autres personnagesModifier

On a tenté d'appliquer le concept à d'autres personnages, comme :

L'acteur lui-mêmeModifier

En 2007, Chuck Norris est apparu dans l’une des publicités d’un candidat républicain à la présidence des États-Unis, Mike Huckabee. S’inspirant des Chuck Norris Facts, Huckabee y déclare : « Chuck Norris doesn’t endorse. He tells America how it’s gonna be. » (« Chuck Norris ne donne pas son soutien. Il explique à l’Amérique comment les choses vont se passer. »)[19].

En 2011, Norris apparaît dans une publicité pour le jeu vidéo World of Warcraft, qui reprend ces aphorismes, ajoutant que les 10 millions de joueurs sur le jeu sont là « uniquement parce que Chuck Norris tolère leur existence ».

En 2012 dans Expendables 2 : Unité spéciale, dans le rôle de Booker, Norris joue une fois encore de cette image et cette aura d’invraisemblable invincibilité conférée par le phénomène. Barney Ross, interprété par Sylvester Stallone, rapporte à Booker une rumeur selon laquelle il se serait fait mordre par un cobra royal ; Booker lui confirme cette morsure, mais complète en signalant la mort du cobra après cinq jours d’une épouvantable agonie[20].

Dans d’autres médiasModifier

La maison d’édition Penguin Books, qui a édité un livre compilant certains de ces aphorismes[21], est attaquée en justice par Chuck Norris qui l’accuse de faire un portrait de lui inconvenant ainsi que d’exploiter la célébrité de son surnom[22].

Dans l’émission Touche pas à mon poste ! sur D8, l’animateur Cartman a créé une chanson en s’inspirant des Chuck Norris Facts, Quand il pète il troue son slip, initialement dans le but de faire deviner Walker, Texas Ranger, série télévisée dans laquelle Chuck Norris joue le rôle de Cordell Walker. Devant le buzz créé par cette chanson humoristique, il a décidé de l’enregistrer en studio, sous le pseudonyme de Sébastien Patoche. Sa commercialisation a démarré le 15 mai 2013, et la chanson a même décroché la 1re place au classement des téléchargements sur iTunes[23].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Chock full of Chuck, The Arizona Republic, 9 mars 2006.
  2. (en) The Best Damn Sports Show Period, ESPN, février 2006.
  3. 4qcc.com, sur les débuts de ce mème.
  4. (en) Tough Love: Norris Fans Board the Chuck Wagon, The Washington Post, 2 janvier 2006.
  5. (en) Just the Chuck Norris Facts, Ma’am, Entertainment Television, 13 janvier 2006.
  6. (en) Chuck Norris to roundhouse kick bookstores this month, The Brown Daily Herald, 11 juillet 2007.
  7. Statistiques
  8. (en) http://clients.arranschlosberg.com/chuck
  9. http://infomars.fr/chuck
  10. (en) Bruce Schneier Facts.
  11. (en) Jack Bauer Facts.
  12. '« Jack Bauer est sur Facebook », sur le site Le Post.fr, 22 novembre 2007.
  13. Jérôme Kerviel, le nouveau Chuck Norris du Web, Le Figaro / Blog, Samuel Laurent 24 avril 2008.
  14. France Info, David Abiker - 29 juillet 2008.
  15. Les Kerviel Facts.
  16. « Bernard de la Villardière fait le buzz sur Twitter avec les #BernardFacts », sur le site msn.com, 26 janvier 2012.
  17. « Bernard de la Villardière amusé par les vannes des internautes », sur le site programme-tv.net, 2 janvier 2012.
  18. La chanson sur bide-et-musique.com
  19. (en) Chuck and Huck: GOP’s Delta Force?, Newsweek, 10 décembre 2007.
  20. « Au hasard des répliques… », Grand-ecart.fr (consulté le 3 juillet 2018).
  21. (en) Ian Spector, The Truth About Chuck Norris: 400 Facts About the World’s Greatest Human, Gotham (ISBN 978-1592403448).
  22. (en) Chuck Norris sues, says his tears no cancer cure, Reuters, 21 décembre 2007.
  23. « "Et quand il pète il troue son slip" détrône "Get Lucky" », 20minutes.fr, (consulté le 15 mai 2013).

Liens externesModifier