Ouvrir le menu principal

Christopher Tolofua

joueur français de rugby à XV
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tolofua.
Christopher Tolofua
Description de cette image, également commentée ci-après
Christopher Tolofua en 2014.
Fiche d'identité
Naissance (25 ans)
à Fréjus (France)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste talonneur
Carrière en junior
PériodeÉquipe 

1996-2007
2007-2012
URC Dumbéa
Marcq-en-Barœul
Stade toulousain
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2011-2017
2017-2019
2019-
Stade toulousain
Saracens
RC Toulon
156 (25)[1]
34 (5)[1]
5 (5)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2012-2013
2012-
Drapeau : France France -20
Drapeau : France France
9 (0)[1]
7 (0)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 6 octobre 2019.

Christopher Tolofua, né le à Fréjus, est un joueur international français de rugby à XV qui évolue au poste de talonneur pour le RC Toulon après avoir joué au Stade toulousain où il a été formé, de 2011 à 2017 et aux Saracens de 2017 à 2019.

BiographieModifier

Débuts au Stade toulousainModifier

Originaire de Wallis-et-Futuna et formé à l'URC Dumbéa[3], Christopher Tolofua est le neveu d'Abraham Tolofua, pilier de haut niveau ayant porté les couleurs du RC Nice, du FC Grenoble, de l'AS Montferrand et de l'AS Béziers[4]. Son frére cadet, Selevasio, est également joueur professionnel de rugby à XV. Il évolue au poste de troisième ligne centre au Stade toulousain depuis 2016[5].

 
Christopher Tolofua, en 2012, avec le Stade toulousain.

En 2012, à la suite de nombreuses blessures décimant l'effectif du Stade toulousain au poste de talonneur, Christopher Tolofua est appelé, à seulement 18 ans, pour jouer son premier match avec l'équipe première lors de la cinquième journée de H-Cup contre le Connacht Rugby. Il remplace William Servat à un quart d'heure de la fin de la rencontre[6]. Deux semaines plus tard, le 28 janvier 2012, il connaît sa première titularisation lors du match Racing Métro 92-Stade Toulousain au Stade de France et réalise une bonne performance, avec notamment un énorme raffut sur Juan José Imhoff, largement repris sur les sites de partage vidéo [7],[8]. Le 31 mai 2012, Philippe Saint-André le sélectionne pour la tournée de juin en Argentine, comme pressenti depuis plusieurs semaines[9].

Le 9 juin 2012, il devient champion de France avec le Stade toulousain en remportant la finale du Top 14 le 9 juin 2012 face à Toulon, en rentrant au poste de troisième ligne à la place de Jean Bouilhou[10]. En six mois, profitant des blessures de ses concurrents, il s'impose au sein de l'effectif toulousain[11].

Malgré l'arrivée de Chiliboy Ralepelle sur les bords de la Garonne, Christopher Tolofua joue tous les matchs de son équipe lors de la saison 2013-2014 : les 26 journées de championnat, le barrage perdu face au Racing 92[12], ainsi que les 6 matchs de poule de coupe d'Europe et le quart de finale face à la province irlandaise du Munster[1],[13].

La saison 2014-2015 est moins bonne pour Christopher Tolofua, malgré la suspension du sud-africain Chiliboy Ralepelle pour dopage[14], et un bon début de saison, durant laquelle Christopher Tolofua est souvent sur la feuille de match[15]. Sa blessure[16], sa suspension[17] et les bonnes performances du jeune Julien Marchand ne lui permettent pas de jouer plus de 10 matchs avec l'équipe professionnelle du Stade toulousain[15],[18]. Il est donc titulaire avec l'équipe espoir du club, qui lui permet de jouer la finale du championnat français espoir face à l'équipe du Racing 92[19].

L'arrivée d'Ugo Mola à la tête de l'équipe professionnelle du Stade toulousain permet à Tolofua d'être de nouveau sélectionné avec l'équipe professionnelle[20], avec laquelle il réalise de bonnes performances, comme contre le FC Grenoble (victoire 52-12)[21]. En 2017, il découvre le Tournoi des Six Nations en étant sélectionné pour le deuxième match, face à l'Écosse[22]. Il est la doublure de Guilhem Guirado, succédant à Clément Maynadier, écarté après la défaite inaugurale à Twickenham, contre l'Angleterre. Il conserve son statut pour les trois matches suivant, mais doit renoncer au dernier, contre le pays de Galles, après s'être blessé à la cheville en fin de match contre l'Italie[23].

Départ chez les SaracensModifier

En août 2016, Christopher Tolofua annonce son transfert aux Saracens pour la saison 2017-2018 malgré une proposition de prolongation du Stade toulousain[24].

Il est de nouveau sélectionné en équipe de France pour jouer le contre les All Blacks au Groupama Stadium. Ce match qui se déroule sans les principaux joueurs de l'équipe de France ne compte pas comme une sélection officielle[25].

Jouant peu en Angleterre[26], il est toutefois retenu pour préparer le Tournoi des Six Nations 2018 auquel il renonce, victime d'un problème aux cervicales qui est classé comme contre-indication absolue à la pratique du rugby par la fédération française de rugby[27]. Cependant, le joueur a le droit d'évoluer dans le championnat anglais[28]. En février, il se fait opéré avec succès et se rend de nouveau éligible pour jouer au rugby en France[29],[30].

Retour en Top 14 à ToulonModifier

En , le RC Toulon annonce qu'il rejoindra le club pour trois années à compter de la saison 2019-2020[31].

Après ses débuts avec le RC Toulon, il est appelé le 4 octobre par Jacques Brunel pour rejoindre le groupe de l'Équipe de France suite au forfait de Peato Mauvaka[32].

Style de jeuModifier

 
Lancer en touche de Christopher Tolofua

Christopher Tolofua est un talonneur dynamique dans le jeu courant (il a commencé le rugby au poste de troisième ligne) mais qui connaît des difficultés dans les lancers en touche, une spécificité très importante de son poste[33].

PalmarèsModifier

StatistiquesModifier

(maj au 6 octobre 2019)[1]

En clubModifier

Championnat de France
  • 96 matches ; 15 points (3 essais)
Coupe d'Europe
  • 33 matches ; 15 points (3 essais)
Challenge européen
  • 1 match ; 0 points
Championnat d'Angleterre
  • 22 matches ; 5 points (1 essai)
Coupe d'Angleterre
  • 4 match ; 0 points

InternationalModifier

Il est sélectionné pour la première fois le contre l'Argentine. Il joue son premier match dans le Tournoi des Six Nations le face à l'Écosse.

Sélections par année : 2 en 2012, 2 en 2014 et 3 en 2017.

Il n'a participé à aucune Coupe du monde et n'a marqué aucun point en équipe de France.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f « Fiche de Tolofua Christopher », sur itsrugby.fr.
  2. (en) Fiche de Christophe Tolofua sur ESPNscrum. Consulté le 6 octobre 2019.
  3. M. Big, « Un vivier à préserver », sur www.lnc.nc, (consulté le 8 août 2019).
  4. « Blagnac rugby : Nekelo Tolofua, premier de cordée », sur ladepeche.fr (consulté le 30 avril 2019)
  5. Philippe Kallenbrunn, « Selevasio Tolofua, la nouvelle pépite du Stade Toulousain », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 6 mai 2019)
  6. Philippe Lauga, « Tolofua s'en souviendra », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 15 janvier 2012)
  7. « Le Labo'ccitan analyse Racing - Toulouse (13-19) », sur Attention chérie, ça va trancher..., (consulté le 30 avril 2019)
  8. « Toulouse s'impose sur le fil contre le Racing-Métro au Stade de France », sur Rugby 365 (consulté le 30 avril 2019)
  9. « Tolofua, talon de demain », sur lequipe.fr,
  10. « EN DIRECT / LIVE. Toulouse - Toulon - Top 14 - 9 juin 2012 », sur Rugbyrama, (consulté le 30 avril 2019)
  11. Le Point magazine, « Top 14: l'Espoir de Toulouse Christopher Tolofua s'est installé durablement », sur Le Point, (consulté le 30 avril 2019)
  12. « Statistiques de Christopher Tolofua en Top 14 pour la saison 2013-2014 », sur www.itsrugby.fr (consulté le 9 novembre 2015).
  13. « Statistiques de Christopher Tolofua en H-Cup pour la saison 2013-2014 », sur www.itsrugby.fr (consulté le 9 novembre 2015).
  14. « Deux ans de suspension pour Chiliboy Ralepelle », sur L'Equipe.fr (consulté le 9 novembre 2015).
  15. a et b « Statistiques de Christophe Tolofua en Top 14 pour la saison 2014-2015 », sur www.itsrugby.fr (consulté le 9 novembre 2015).
  16. « Stade Toulousain : Christopher Tolofua out un mois, pénurie de talonneurs dans la Ville Rose », sur Le Rugbynistère (consulté le 9 novembre 2015).
  17. « Tolofua passera novembre au frigo », sur www.20minutes.fr (consulté le 30 avril 2019)
  18. « U20 : Julien Marchand, au cœur de la rencontre », sur ladepeche.fr (consulté le 30 avril 2019)
  19. « Fiche de Christopher Tolofua », sur www.stadetoulousain.fr (consulté le 9 novembre 2015).
  20. « Statistiques de Christopher Tolofua en Top 14 pour la saison 2015-2016 », sur www.itsrugby.fr (consulté le 9 novembre 2015).
  21. « Notre XV de la 8e journée », sur Rugbyrama (consulté le 9 novembre 2015).
  22. « EN DIRECT / LIVE. France - Écosse - 6 Nations - 12 février 2017 », sur Rugbyrama, (consulté le 30 avril 2019)
  23. « Entorse pour Tolofua, fin de Tournoi - Fil Info - XV de France - Rugby », sur Sport24, 2017-03-11cet20:32:39+0100 (consulté le 30 avril 2019)
  24. « Le talonneur international du Stade Toulousain, Christopher Tolofua, a signé aux Saracens », sur L'Équipe (consulté le 30 août 2016).
  25. « XV de France : François Trinh-Duc titulaire pour la "revanche" face aux All Blacks », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 12 novembre 2017)
  26. « Tolofua : "Ma priorité, c'est de rester aux Saracens" », sur Midi-Olympique (consulté le 30 avril 2019)
  27. « Bleus: Christopher Tolofua forfait pour le Tournoi des Six Nations », sur L'ÉQUIPE (consulté le 30 avril 2019)
  28. « Tolofua opéré des cervicales », sur Rugbyrama, (consulté le 30 avril 2019)
  29. « Christofer Tolofua opéré aux cervicales », sur L'ÉQUIPE (consulté le 30 avril 2019)
  30. « Christopher Tolofua : "On m'a bien fait comprendre que je pouvais terminer sur un fauteuil roulant" », sur actu.fr (consulté le 30 avril 2019)
  31. Clément Suman, « TRANSFERTS : c'est officiel, Christopher Tolofua jouera au RCT la saison prochaine », sur www.lerugbynistere.fr, (consulté le 2 novembre 2018).
  32. « Après son forfait, Peato Mauvaka sera remplacé par Christopher Tolofua », sur la1ere.francetvinfo.fr
  33. Laurent Campistron, « Tolofua, talon contrarié », L'Équipe,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :