Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fry.
Christopher Fry
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 97 ans)
ChichesterVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Bedford Modern School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinction
Queen's Gold Medal for Poetry (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales

Christopher Fry (né le à Bristol, Gloucestershire, mort le à Chichester dans le Sussex) était un dramaturge britannique et un directeur de théâtre. Il fut le dernier écrivain de langue anglaise à avoir du succès avec des pièces en vers.

BiographieModifier

Son véritable nom est Christopher Harris (surnom Kit). Il prit comme pseudonyme le nom de jeune fille de sa grand-mère maternelle, parente d'Elizabeth Fry, et devint quaker. Son père mourut des conséquences de son alcoolisme alors qu'il avait trois ans. Il assista pour la première fois à une pièce de théâtre (Peter Pan) lorsqu'il avait cinq ans, à Bedford.

Durant les années 1920, il rencontre son ami de toujours l'écrivain Robert Gittings[1].

Il obtint son premier succès en 1938 lorsqu'un vicaire du Sussex lui demanda d'écrire une pièce pour son église (« The boy with a Cart »). Elle attira l'attention de T. S. Eliot qui devint son mentor et son ami.

Ses pièces les plus célèbres sont : « A Phoenix Too Frequent » (1946), « The Firstborn » (1946), « The Lady's Not for Burning » (1949), « Venus Observed » (1950).

À partir des années 1950, certaines de ses pièces furent adaptées à l'écran. Il participa à la rédaction de scénarios (Ben Hur en 1959 et Barabbas en 1962).

BibliographieModifier

  • (en) Obtuary Christopher Fry dans The Economist, 16 juillet 2005, page 79

RéférencesModifier