Ouvrir le menu principal

Christophe Delmotte

footballeur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delmotte.

Christophe Delmotte
Image illustrative de l’article Christophe Delmotte
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (50 ans)
Lieu Comines (Belgique)
Taille 1,88 m (6 2)
Période pro. 1991-2006
Poste Défenseur / Milieu de terrain
Parcours amateur
Saisons Club
1990-1991Drapeau : France Wasquehal
2006-2008Drapeau : France AS Saint-Priest
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1991-1997Drapeau : France RC Lens 122 (13)
1993-1994 Drapeau : France CS Sedan 043 0(5)
1994-1995 Drapeau : France AS Cannes 042 0(3)
1997-2004Drapeau : France Olympique lyonnais 222 (16)
2004-2006Drapeau : France Stade de Reims 075 0(6)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2008-2010Drapeau : France RC Lens adjoint
2011-2013Drapeau : France Olympique lyonnais -19 ans
2013-2014Drapeau : France Le Havre AC adjoint
2017-Drapeau : France Valenciennes FCréserve
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Christophe Delmotte, né le 9 juin 1969 à Comines (Belgique), est un footballeur franco-belge évoluant au poste de défenseur.

Après avoir été l'entraîneur adjoint de Jean-Guy Wallemme au RC Lens entre 2008 et 2010, il devient entraîneur de l'équipe des moins de 19 ans de l'Olympique lyonnais de juillet 2011 à juin 2013. Il est actuellement entraîneur de la réserve du Valenciennes FC.

BiographieModifier

Il joue lors de la saison 1990-1991 à l'Entente sportive de Wasquehal où il participe à un match de gala face au PSG en 1991 lors d'un 32e de finale de coupe de France disputé au stade Arthur Buyse. Ce jour-là, lui et son équipe sont battus sur un penalty discutable de Safet Susic, alors qu'auparavant son coéquipier, Reynald Descarpentries, avait touché du bois sur un tir en pivot (51e)[1].

Il débute à Lens lors de la saison 1991-92, où il inscrit notamment 2 buts en 14 matches de championnat.

Après 2 saisons passées au Racing Club de Lens, il joue successivement au CS Sedan Ardennes, puis à l'AS Cannes.

Il revient à Lens pour 2 saisons avant d'être transféré à l'Olympique lyonnais, où il reste pendant 7 saisons, de 1997 à 2004. Avec le club rhodanien, il remporte notamment trois titres de champion de France et découvre la Ligue des Champions. C'est durant cette période qu'on le surnomme aussi Toph' Delmotte

La fin de son séjour à Lyon est cependant gâchée par des blessures à répétition (dont une fracture de la malléole face à l'OGC Nice qui le voit quitter le terrain en marchant), c'est ainsi que lors de la saison 2003-2004, tout juste remis de sa dernière blessure, il ne joue que la dernière journée de championnat, lui permettant ainsi d'être champion de France, joli cadeau avant son départ du club.

Il signe alors au Stade de Reims, de retour en Ligue 2 où il évolue au poste de défenseur entre 2004 et 2006. Il est très apprécié des supporters rémois et réalise deux saisons pleines.

En 2006, Christophe Delmotte finit par revenir à Lyon pour terminer sa carrière de footballeur dans le club amateur de l'AS Saint-Priest.

Delmotte était réputé pour ses qualités mentales (grâce auxquelles il marquera le but de la victoire à la 90e minute du derby Olympique lyonnais - ASSE le 21 décembre 2000), son gabarit imposant (1,88 mètre pour 88 kilos), et sa vitesse.

Il passe ensuite ses diplômes d'entraîneur et se voit nommé entraîneur-adjoint du Racing Club de Lens le 27 mai 2008, en soutien de Jean-Guy Wallemme. Deux ans plus tard, il prend le poste de superviseur des adversaires du club lensois.

Le 18 juillet 2011, Delmotte revient à Lyon en prenant en charge l'équipe des moins de 19 ans de l'Olympique lyonnais[2].

Le 4 juin 2013, il est nommé entraineur adjoint d'Erick Mombaerts au Havre[3].

Durant l'été 2014, il rejoint Canal+ en étant notamment présent dans l'émission Les Spécialistes diffusée sur Canal+Sport le lundi en fin d'après midi.

Le 5 juillet 2017, il est nommé entraîneur de l'équipe réserve du Valenciennes FC qui évolue en Régional 1 (6e division)[4].

PalmarèsModifier

StatistiquesModifier

Statistiques individuelles[5]
Saison Club Pays Division Championnat Buts Coupes d'Europe Buts
1991 - 1992 RC Lens   France Ligue 1 14 matchs 2 buts - -
1992 - 1993 RC Lens   France Ligue 1 16 matchs 0 but - -
1993 - 1994 CS Sedan-Ardennes   France Ligue 2 42 matchs 5 buts - -
1994 - 1995 AS Cannes   France Ligue 1 37 matchs 3 buts 4 matchs 0 but
1995 - 1996 RC Lens   France Ligue 1 38 matchs 3 buts 6 matchs 2 buts
1996 - 1997 RC Lens   France Ligue 1 37 matchs 3 buts 2 matchs 0 but
1997 - 1998 Olympique lyonnais   France Ligue 1 32 matchs 1 but 3 matchs 0 but
1998 - 1999 Olympique lyonnais   France Ligue 1 29 matchs 1 but 7 matchs 0 but
1999 - 2000 Olympique lyonnais   France Ligue 1 26 matchs 2 buts 6 matchs 0 but
2000 - 2001 Olympique lyonnais   France Ligue 1 18 matchs 2 buts 7 matchs 1 but
2001 - 2002 Olympique lyonnais   France Ligue 1 26 matchs 5 buts 10 matchs 2 buts
2002 - 2003 Olympique lyonnais   France Ligue 1 18 matchs 1 but 4 matchs 0 but
2003 - 2004 Olympique lyonnais   France Ligue 1 1 match 0 but - -
2004 - 2005 Stade de Reims   France Ligue 2 35 matchs 5 buts - -
2005 - 2006 Stade de Reims   France Ligue 2 36 matchs 1 but - -

Championnat :

  •   Ligue 1 : 292 matchs et 23 buts
  •   Ligue 2 : 113 matchs et 11 buts

Coupes d'Europe :

  • Ligue des Champions : 16 matchs et 3 buts
  • Coupe de l'UEFA : 33 matchs et 2 buts
  • Coupe Intertoto : 8 matchs

AnnexesModifier

SourceModifier

  • Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), L'Harmattan, 1997.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier