Ouvrir le menu principal

Christine-Madeleine de Deux-Ponts-Cleebourg

princesse suédoise

Christine-Madeleine de Deux-Ponts-Cleebourg[1] () est une princesse allemande de la Maison de Wittelsbach, Margravine de Bade-Durlach. Elle était la fille de Jean-Casimir de Deux-Ponts-Cleebourg et de la Princesse Catherine de Suède (petite-fille de Gustave Ier Vasa et fille de Charles IX Vasa, cette dernière fait le lien entre la Maison de Vasa et, plus tard, les maisons de Holstein-Gottorp et Bernadotte). Christina Magdalena était une sœur de Charles X Gustave, et a grandi en Suède.

BiographieModifier

Christine Madeleine est née à Nyköping, en Suède, avant que ses parents ne s'installent en Allemagne en 1618, trois ans après leur mariage. En 1622, la famille quitte la Suède pour éviter la Guerre de Trente Ans. Christina Magdalena a été décrite comme une "assez jolie et agréable femme" et elle a été une amie de sa tante la reine Marie-Éléonore de Brandebourg[2], épouse de son oncle Gustave II Adolphe et mère de la reine Christine. Elle a accompagné Marie-Eléonore en Allemagne, en 1631, et est retourné en Suède en 1633[3]. Cette même année a vu l'échec des négociations à propos d'un mariage éventuel avec Bernard de Saxe-Weimar[4].

Après la mort de sa mère en 1638, le parlement suédois lui demande de s'occuper de l'éducation de la fille de Marie-Eléonore, la future Reine Christine de Suède. Elle l'a fait jusqu'à son mariage en 1642.

Les négociations pour son mariage ont commencé en 1637, avec "un jeune et riche Marquis de Huntly (en)"[5] en 1641. La même année, Frédéric VI de Bade-Durlach visite la Suède : après avoir sympathisé avec son frère le prince héritier Charles-Gustave, il a été accepté comme son soupirant[6].

Le mariage eut lieu à Stockholm, après avoir été reporté jusqu'au 30 novembre 1642, à cause d'un incendie qui éclata le 26 novembre dans un bal juste avant leur mariage. Son conjoint postule pour un poste dans l'armée suédoise, mais celle-ci ne souhaite pas employer des princes étrangers, et par conséquent, le couple s'installe en Allemagne[7].

En 1654, son frère Charles X Gustave succéda comme roi de Suède à leur cousine germaine la reine Christine, et en 1656, il lui accorda des biens à Kutzenhausen, qui lui fournirent un revenu[8]. Christine Madeleine devient Margravine consort de Bade-Durlach, lorsque son conjoint est devenu Margrave, en 1659. Elle meurt en 1662.

En Allemagne, Christina Magdalena a reçu un bon jugement de ses contemporains et fut décrite comme "d'excellent caractère"[9].

DescendanceModifier

Tous les rois suédois d'Adolphe-Frédéric à Charles XIII puis depuis Gustave VI Adolphe, descendent de Christine-Madeleine. Le couple a neuf enfants :

Références et notesModifier

  1. Huberty, Michel, Giraud, Alain, Magdelaine, F. et B., L'Allemagne Dynastique, Tome IV -- Wittelsbach, France, Laballery, , 73, 84, 108–109, 144 p. (ISBN 2-901138-04-7)
  2. Anteckningar om svenska qvinnor /
  3. Moa Matthis: Maria Eleonora - drottningen som sa nej, Bonniers 2010, (ISBN 91-0-011354-9)
  4. Erik Gustaf Geijer, Fredrik Ferdinand Carlson, Ludvig Vilhelm Albert Stavenow: Geschichte Schwedens, Band 3, F. Perthes, 1836, S. 248
  5. Marquis de Huntly (en)
  6. Anteckningar om svenska qvinnor / (in Swedish)
  7. Anteckningar om svenska qvinnor
  8. Daniel Ludwig Wundt, Johann Ludwig Christian Rheinwald: Magazin für die pfälzische Geschichte, Band 1, 1793, S. 27
  9. Eduard Vehse: Geschichte der deutschen Höfe seit der Reformation, Band 28-29, S. 16