Ouvrir le menu principal

Christiane Doré

haute fonctionnaire et militante politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doré.
Christiane Doré
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Christiane Trunzer-ZingléVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Haute fonctionnaire, militante politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Distinction

Christiane Doré (1942-2016) est une haute fonctionnaire et militante politique française.

BiographieModifier

Née Trunzer-Zinglé[1] en 1942[2], Christiane Doré est diplômée de l'Institut d'études politiques de Lyon (promotion 1966)[3] et licenciée en allemand[4].

« Fille politique » de Marie-Thérèse Eyquem, elle inaugure sa carrière militante par la fonction de déléguée nationale du Parti socialiste à la Consommation[5].

En poste à l'Institut national de la consommation (où elle est rédacteur en chef de 50 Millions de consommateurs), brièvement responsable de l'Information de la direction de la Construction au ministère du Logement, rédacteur en chef technique de Jeune Afrique, puis chargée de mission au cabinet de Catherine Lalumière, ministre de la Consommation, elle est nommée en 1982 commissaire du gouvernement au sein de la banque Sofinco nationalisée[5],[6]. Elle quitte ce poste en 1986[6].

Elle travaille ensuite quelque temps en entreprise[7], notamment chez Charles Riley Consultants International[4].

Finissant sa carrière comme contrôleur général au ministère de l'Économie, elle est admise à la retraite en 2006[1].

Elle meurt le à Aulnay-sous-Bois, à l'âge de 73 ans, et est incinérée au crématorium des Mureaux[2].

DécorationModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Arrêté du 23 novembre 2006 portant admission à la retraite (administration centrale) », sur legifrance.gouv.fr, .
  2. a b et c « Avis de Décès - Christiane Doré », sur avis-de-deces.com — reproduction d'un avis paru dans Le Monde.
  3. Recherche sur diplomes.sciencespo-lyon.fr.
  4. a et b « Christiane Doré », sur lesechos.fr, .
  5. a et b Marie-José Bernardot, « Christiane Doré, « banquière » et militante socialiste de la consommation », L'Unité,‎ , p. 3 (lire en ligne).
  6. a et b S. M., « A la SOFINCO Mme Christiane Doré : l'avocate du crédit à la consommation », sur lemonde.fr, .
  7. Claude Bunodière, « Le bathyscaphe publicitaire d'A2 et de FR3 », sur lexpansion.lexpress.fr, .
  8. Décret du 15 novembre 1997 (archive).