Ouvrir le menu principal

Christian Vandendorpe

Christian Vandendorpe
Christian Vandendorpe 2010-R.jpg
Christian Vandendorpe
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (76 ans)
TournaiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Professeur émérite, conseiller pédagogique, enseignantVoir et modifier les données sur Wikidata

Christian Vandendorpe, né en 1943 à Blandain (Tournai), est un professeur émérite de l'Université d'Ottawa franco-canadien.

Intéressé par la sémiotique (sémiotique cognitive) et la rhétorique, il s'est spécialisé dans les théories de la lecture.

Il a également travaillé sur la didactique de l’écrit, les liens entre le numérique et le savoir (production, diffusion, réception, apprentissage; texte et hypertexte) et le récit de rêve.

BiographieModifier

Après des études en Belgique, où il fait une licence en philologie classique à l'Université catholique de Louvain en 1964 et une agrégation de l'enseignement secondaire supérieur à la même université en 1965, il est professeur de grec, de latin et de français au Zaïre de 1964 à 1967 et professeur de français au Québec de 1968 à 1972. À partir de 1973, il collabore à la revue Québec français, qu'il tire, avec Gilles Dorion, de son sommeil et qu'il dirigera sur le plan matériel et éditorial de 1974 à 1985. Il est conseiller pédagogique à la Commission scolaire La Jeune-Lorette de 1973 à 1986.

Christian Vandendorpe obtient son doctorat en didactique de l'Université Laval en 1988. Sa thèse s'intitulait Apprendre à lire des fables au primaire : structures textuelles et schéma cognitif. Elle a été publiée en 1989 aux Éditions du Préambule sous le titre Apprendre à lire des fables. Une approche sémio-cognitive.

En 1987-1988, il devient professeur remplaçant au Département des lettres françaises de l'Université d'Ottawa, puis professeur adjoint de 1988 à 1992, professeur agrégé de 1992 à 1998 et professeur titulaire de 1998 à 2007. Il a pris sa retraite le .

De 1993 à 2007, il a été directeur du Centre d’écriture de la Faculté des arts de l'Université d'Ottawa.

En 2008, il reçoit le prix de la SDH/SEMI pour ses réalisations[1].

De 2008 à 2011, il a été vice-président, diffusion de la recherche, de la Fédération des sciences humaines (en)[2].

Depuis 2005, il fait partie d'un groupe de recherche, INKE (Implementing New Knowledge Environments), qui travaille à améliorer les interfaces de lecture sur écran[3].

En , il est nommé « résident honoraire wikipédien » pour 2014-2015 de la Fédération canadienne des sciences humaines (en)[4].

Christian Vandendorpe fait partie, ou a fait partie, du comité de rédaction de plusieurs revues : Applied Semiotics / Sémiotique appliquée[5], ALSIC. Apprentissage des langues et systèmes d'information et de communication[6], Communication & langages, Protée[7], L'Astrolabe[8], @nalyses[9], Opuscula : Short Texts of the Middle Ages and Renaissance[10] et Digital Studies / Le champ numérique[11].

Bibliographie thématiqueModifier

Avenir du livre et mutations de la lectureModifier

  • Du papyrus à l'hypertexte. Essai sur les mutations du texte et de la lecture, Montréal, Boréal (ISBN 978-2-890-529793) et Paris, La Découverte, 1999 (ISBN 978-2-707-131355). [PDF]Texte intégral en PDF. Édition électronique (2000) : 00h00.
    • Traduction espagnole : Del papiro al hipertexto. Ensayo sobre las mutaciones del texto y de la lectura, traduction de Victor Goldstein, Buenos Aires, Fondo de Cultura economica, 2003. (ISBN 978-9-505-575442).
    • Traduction et adaptation en anglais: From Papyrus to Hypertext. Toward the Universal Digital Library, traduction de Phyllis Aronoff et Howard Scott, Champaign, Illinois University Press, 2009. [Version révisée et mise à jour de Du papyrus à l'hypertexte]. (ISBN 978-0-252-076251)
    • Traduction en polonais: Od papirusu do hipertekstu. Esej o przemianach tekstu i lektury, Wydana: Warszawa, 2008. (ISBN 978-83-235-0435-1)
  • « L'hypertexte : vers un nouveau rapport à la lecture et au monde », dans Les objets hypertextuels. Pratiques et usages hypermédiatiques, sous la direction de Caroline Angé, Londres, ISTE editions, 2015, p. 29-51. (ISBN 9781784050962)
  • « Nouveaux horizons de lecture et implications pour l’école », dans La littératie médiatique multimodale, sous la direction de Monique Lebrun, Nathalie Lacelle et Jean-François Boutin, Montréal, Presses de l’Université du Québec, 2012, p. 17-32. (ISBN 978-2760-534704)
  • « Lecture sur écran et avenir du roman », dans Lire demain. Des manuscrits antiques à l'ère digitale, sous la direction de Claire Clivaz, Jérôme Meizoz et al., Lausanne, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2012, p. 69-80. (ISBN 978-2880-749583)
  • Les défis de la publication sur le web : hyperlectures, cybertextes et méta-éditions, collectif sous la direction de Jean-Michel Salaün et Christian Vandendorpe, Lyon, Presses de l'Enssib (École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques), collection « Référence », 2004. Prépublication. (ISBN 2-910227-55-3)
  • Hypertextes. Espaces virtuels de lecture et d'écriture, collectif sous la direction de Christian Vandendorpe et Denis Bachand, Québec, Nota bene, collection « Littérature(s) », 2002. (ISBN 2-89518-133-0)[12]
  • « Some considerations about the future of reading », Digital Studies / Le champ numérique, Vol 2, No 2 (2011). Version PDF.
  • «  Quelques questions clés que pose la lecture sur écran », dans Lire dans un monde numérique, sous la direction de Claire Bélisle, Lyon, Presses de l’ENSSIB, 2011, p. 49-66. (ISBN 978-2910227-85-2)
  • «  Bouleversements sur le front de la lecture », Le Débat, no 160, mai-août 2010, p. 151-160.
  • « La lecture en éclats », Argument, vol. 11, no 1, automne 2008-hiver 2009, p. 30-39.
  • «Le livre et la lecture dans l'univers numérique», dans La bataille de l'imprimé à l'ère du papier électronique, sous la direction d'Éric Le Ray et Jean-Paul Lafrance, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 2008, p. 191-209.
  • « Reading on Screen : The New Media Sphere », dans The Blackwell Companion to Digital Literary Studies, sous la direction de Ray Siemens et Susan Schreibman, Blackwell Publishing, 2007, p. 203-215.
  • « Du texte au document : les mutations de la lecture », Universalia 2006, supplément à l'Encyclopaedia Universalis, Paris, 2006, p. 194-196.
  • « Avatars et renaissance du livre savant », dans Le savoir des livres, sous la direction de Benoît Melançon, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 2005, p. 43-67.
  • « Introduction » et « La lecture au défi du virtuel », dans Les défis de la publication sur le web : hyperlectures, cybertextes et méta-éditions, sous la direction de Jean-Michel Salaün et Christian Vandendorpe, Lyon, Presses de l'Enssib (École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques), collection « Référence », 2004, p. 35-47. Prépublication.
  • « Marché virtuel et identités culturelles», dans L'interculturel et l'économie à l'œuvre. Les marges de la mondialisation, sous la direction de Daniel Castillo Durante et Patrick Imbert, Ottawa, Éditions David, 2004, p. 219-223.
  • « Nouveaux modes de lecture : révolutions et contre-révolutions », dans les Futurs possibles du livre, Montréal, Grande bibliothèque du Québec, 2002.
  • « Introduction » et « Lecture du récit et hypertexte. Du journal au journal intime », dans Hypertextes. Espaces virtuels de lecture et d’écriture, sous la direction de Christian Vandendorpe et Denis Bachand, Québec, Nota bene, collection « Littérature(s) », 2002, p. 89-114.
  • « Le texte et le livre entre stabilité et fluidité », dans Autour de la lecture, sous la direction de Josée Vincent et Nathalie Watteyne, Québec, Nota bene, 2002, p. 297-317.
  • « Livre virtuel ou codex numérique ? Les nouveaux prétendants », Bulletin des bibliothèques de France, vol. 45, no 6, 2000, p. 17-22.
  • « Surfer dans un labyrinthe ? Pour une ergonomie de l'hypertexte », éc/arts, no 2, 2000, p. 326-332.
  • « Pour un hypertexte tabulaire », Argus, vol. 27, no 1, printemps-été 1998, p. 29-34.
  • « De la textualité numérique. L'hypertexte et la fin du livre», RS/SI, vol. 17, no 1-2-3, 1997, p. 271-286.
  • « Sur l'avenir du livre : linéarité, tabularité et hypertextualité », dans Le livre. De Gutenberg à la carte à puce, sous la direction de Johanne Bénard et Jean-Jacques Hamm, New York, Ottawa et Toronto, Legas, 1996, p. 149-155.

Internet et WikipédiaModifier

La fableModifier

  • Apprendre à lire des fables. Une approche sémio-cognitive, Montréal, Préambule/Balzac, collection « L'univers des discours », 1989. (ISBN 978-2-891-331067).
  • « Actions manquées et imaginaire», dans Action, passion, cognition, sous la direction de Pierre Ouellet, Québec, Nuit Blanche, 1997, p. 307-317.
  • La fable. Vade-mecum du professeur de français, en collaboration avec Karl Canvat, Bruxelles/Paris, Didier Hatier, collection « Séquences », 1993. (ISBN 978-2-870-888032).
  • « La fable comme genre : essai de construction sémiotique », Pratiques, no 91, septembre 1996, p. 27-56. (En collaboration avec Karl Canvat)
  • La fable, anthologie, en collaboration avec Karl Canvat, Bruxelles/Paris, Didier Hatier, collection « Séquences », 1993.
  • De la fable au fait divers, Montréal, Centre interuniversitairre d’analyse du discours et de sociocritique des textes (CIADEST), coll. « Les cahiers de recherche du CIADEST », 10, 1991.
  • « La fable aujourd'hui », dans Grandir avec les livres. Fascicule 3. La magie des mots, Toronto, ministère de l'Éducation de l'Ontario, 1992, p. 25-33.

RhétoriqueModifier

SémiotiqueModifier

LittératureModifier

  • « Jeu allégorique dans Les Anthropoïdes. Une carte du Tendre freudienne, revue @nalyses, automne 2009.
  • «  La traduction et l’air du temps », dans Yvan G. Lepage et Christian Milat (sous la dir. de), Por s’onor croistre. Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Pierre Kunstmann, Ottawa, Éditions David, collection « Voix savantes », 2008, p. 479-490.
  • « Menaud maître-draveur ou l'empire des voix », dans La passion des lettres. Études de littérature médiévale et québécoise en hommage à Yvan Lepage, sous la direction de Pierre Berthiaume et Christian Vandendorpe, Ottawa, Éditions David, collection « Voix savantes », 2006, p. 207-217 [13].
  • « Présentation : fonctions du récit de rêve » dans Le récit de rêve. Fonctions, thèmes et symboles, sous la direction de Christian Vandendorpe, Québec, Éditions Nota bene, 2005, p. 5-13 (ISBN 2-89518-212-4).
  • « Le rêve entre imagerie et narrativité », dans Le récit de rêve. Fonctions, thèmes et symboles, sous la direction de Christian Vandendorpe, Québec, Éditions Nota bene, 2005, p. 35-55.
  • « Oralité et visibilité du poème dans la création multimédia », dans Navigations technologiques, sous la direction d'Ollivier Dyens, Montréal, VLB, 2004, p. 47-62.
  • «  Du fragmentaire et de la subjectivité dans l'essai », dans Parcours de l'essai québécois, sous la direction d'Anne Caumartin et Martine-Emmanuelle Lapointe, Québec, Éditions Nota bene, 2004, p. 127-144.
  • « 1936. Première édition du Bon Usage de Maurice Grevisse. Terre de grammairiens », dans Histoire de la littérature belge francophone. 1830-2000, sous la direction de Jean-Pierre Bertrand, Michel Biron, Benoît Denis, et Rainier Grutman, avec la collaboration de David Vrydaghs, Paris, Fayard, 2003, p. 369-378.
  • « D'un conte à sa parodie : “Le Petit Chaperon rouge” de Jacques Ferron », dans Croire à l'écriture, sous la direction d'Yvan G. Lepage et Robert Major, Ottawa, Éditions David, 2000, p. 367-386.
  • « La lecture littéraire, lieu de reconfiguration personnelle et d'apprivoisement du sens », dans Pour une lecture littéraire 2. Bilan et confrontations. Actes du colloque de Louvain-la-Neuve, sous la direction de Jean-Louis Dufays, Louis Gemenne et Dominique Ledur, De Boeck Duculot, 1996, p. 159-175.

PlagiatModifier

  • Le plagiat, collectif, Actes du colloque international tenu à l'Université d'Ottawa, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, 1992. (ISBN 978-2-760-303454).
  • « Le Plagiat », article synthèse, 1992
  • « Introduction. Le plagiat entre l'esthétique et le droit », dans Le plagiat, sous la direction de C. Vandendorpe, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, 1992, p. 7-15.

DidactiqueModifier

  • «  L'école et la lecture dans le contexte numérique », Recherches (Lille), no 44, 2006, p. 7-15.
  • «  Maximes et marqueurs textuels », Enjeux, no 41-42, juin/décembre 1997, p. 103-128.
  • « Au-delà de la phrase : la grammaire du texte», dans Pour un nouvel enseignement de la grammaire, sous la direction de Suzanne Chartrand, Montréal, Logiques, 1995, p. 83-105.
  • « Apprendre à écrire à l'Université. Pour une approche contrastive », dans La production de textes. Vers un modèle d'enseignement de l'écriture, sous la direction de Jean-Yves Boyer, Jean-Paul Dionne et Patricia Raymond, Montréal, Logiques, 1995, p. 301-331.
  • Aides informatisées à l'écriture, collectif en collaboration avec Christophe Hopper, Montréal, Logiques, 1995.
  • « Épilogue. Une révolution à suivre », dans Aides informatisées à l'écriture, sous la direction de Christophe Hopper et Christian Vandendorpe, Montréal, Logiques, 1995, p. 201-211.
  • Communication écrite. Une grammaire fondamentale et textuelle interactive, cédérom. Logidisque, 1995, 1997 et Didascom.
  • Epigram. Épreuve informatisée de français écrit, cédérom, Didascom, 1999.

DiversModifier

Prix et distinctionsModifier

  • 2000 : finaliste du prix Victor-Barbeau de l'Académie des lettres du Québec pour son livre Du papyrus à l'hypertexte. Essai sur les mutations du texte et de la lecture (1999).
  • 2008 : Award for Outstanding Achievement de la Société pour l’étude des médias interactifs (SEMI)

SourcesModifier

EntrevuesModifier

Textes générauxModifier

Sur Du papyrus à l'hypertexte. Essai sur les mutations du texte et de la lecture, Montréal, Boréal/Paris, La Découverte, 1999Modifier

  • Calenge, Bertrand, Christian Vandendorpe : Du papyrus à l'hypertexte, Bulletin des bibliothèques de France, t. 45, no 2.
  • [PDF] Chymkowski, Roman, « Wolumen, kodeks, hipertekst…  », Biuletyn Informacyjny Biblioteki Narodowej, 3, 162, 2002, p. 46-48.
  • Joubert, Lucie, « L’hydre à deux textes », Spirale, no 170, janvier-février 2000, p. 3.
  • Michelucci, Pascal, University of Toronto Quarterly, vol. 70, no 1, hiver 2000-2001, p. 117-119.
  • Monette, Pierre, « “Du papyrus à l'hypertexte : Essai sur les mutations du texte et de la lecture” de Christian Vandendorpe », Voir, vol. 13 no 49, 9 décembre 1999, p. 57.
  • Moreau, Stéphanie, « Du papier et des puces. Christian Vandendorpe : Du papyrus à l'hypertexte », Le Droit, 6 novembre 1999, p. A15.
  • Robitaille, Antoine, « Le texte roi. À l'ère de la machine, la suprématie des lettres », Le Devoir, 27-28 novembre 1999, p. D1-D2.

Notes et référencesModifier

  1. 2008 SDH/SEMI Award for Outstanding Achievement
  2. Fédération des sciences humaines
  3. (en) « Implementing New Knowledge Environments », sur www.inke.ca/ (consulté le 11 août 2010)
  4. « Le professeur Christian Vandendorpe résident honoraire wikipédien », sur www.idees-ideas.ca,
  5. « Sémiotique appliquée : Advisory Board », sur www.chass.utoronto.ca (consulté le 11 août 2010)
  6. « Alsic est référencée dans la base de données bibliographique MLA International Bibliography et dans l'index de référence européen ERIH », sur alsic.u-strasbg.fr (consulté le 11 août 2010)
  7. « Site de la revue », sur www.uqac.ca (consulté le 11 août 2010)
  8. « L' Astrolabe, Recherche littéraire et informatique », sur www.uottawa.ca (consulté le 11 août 2010)
  9. « @nalyses, revue de critique et de théorie littéraire », sur www.revue-analyses.org (consulté le 11 août 2010)
  10. (en) « Site de Opuscula », sur 136.159.208.155 (consulté le 11 août 2010)
  11. (en) « Digital Studies / Le champ numérique », sur www.digitalstudies.org (consulté le 11 août 2010)
  12. Compte rendu par Frédéric Martin, « La nature du texte », Lettres québécoises, no 111, automne 2003, p. 47-48.
  13. Compte rendu par Michel Gaulin, « Hommage à un grand érudit », Lettres québécoises, no 127, automne 2007, p. 43.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier