Ouvrir le menu principal

Christian Taylor

athlète américain spécialiste du saut en longueur et du triple saut
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taylor et Christian Taylor (homonymie).

Christian Taylor
Image illustrative de l’article Christian Taylor
Christian Taylor lors de la Doha Diamond League en 2015.
Informations
Disciplines Triple saut, saut en longueur, 400 m
Nationalité Drapeau : États-Unis Américain
Naissance (29 ans)
Lieu Fayetteville (Géorgie)
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 79 kg (174 lb)
Club Florida Gators
Entraîneur Rana Reider
Records
• Triple saut : 18,21 m (2015)
Palmarès
Jeux olympiques 2 - -
Championnats du monde 4 - -
Champ. du monde en salle - 1 -
Ligue de diamant 7 1 1

Christian Taylor (né le à Fayetteville) est un athlète américain spécialiste du saut en longueur et du triple saut. Champion olympique du triple saut en 2012 à Londres puis en 2016 à Rio, il est quadruple champion du monde, en 2011 à Daegu, en 2015 à Pékin, en 2017 à Londres et en 2019 à Doha.

BiographieModifier

DébutsModifier

Son père est originaire de la Barbade. Dès son High School (lycée), il fait partie des équipes de football américain et d'athlétisme. Avant de débuter au triple saut, sa spécialité était le 400 m où il a un record personnel de 45 s 34 et le saut en longueur où il a sauté 8,19 m[1]. C'est en s'inscrivant à l'université de Floride qu'il améliorera de façon spectaculaire ses performances avec l'aide de son entraîneur actuel, Rana Reider.

Il remporte la médaille d'or du triple saut et la médaille de bronze du saut en longueur à l'occasion des Championnats du monde jeunesse de 2007 d'Ostrava, compétition mettant aux prises les meilleurs athlètes internationaux de moins de dix-huit ans[2].

Toujours étudiant à l'université de Floride, Christian Taylor remporte pour le compte des Florida Gators le titre NCAA 2011 du triple saut avec la marque de 17,49 m avec un vent supérieur à la limite autorisée, mais établit néanmoins un nouveau record personnel avec 17,40 m[3]. Fin juin 2011, Taylor décroche son premier titre national dans l'épreuve du triple saut en s'imposant lors des Championnats des États-Unis de Eugene sélectifs pour les Championnats du monde 2011. Auteur de 17,49 m avec un vent trop favorable de 3,5 m/s, il devance ses compatriotes William Claye et Walter Davis[4]. Il manque de peu la qualification au saut en longueur en terminant 4e de ces mêmes championnats. Le 6 août, Taylor remporte le meeting de Londres, devant Tosin Oke et Phillips Idowu, et porte son record personnel à 17,68 m (+1,3 m/s), établissant provisoirement la troisième meilleure performance mondiale de l'année.

Premier titre de champion du monde (2011)Modifier

 
Christian Taylor lors des championnats du monde 2011.

Il participe à sa première compétition internationale majeure fin août 2011 à l'occasion des Championnats du monde de Daegu. Auteur de deux premiers sauts au-delà des 17 mètres, l'Américain atteint la marque de 17,96 m (+0,1 m/s) à sa quatrième tentative, et améliore de 28 centimètres son record personnel et de 5 cm la meilleure performance mondiale de l'année du Français Teddy Tamgho[5]. Christian Taylor emporte finalement le concours devant le Britannique Phillips Idowu (17,77 m) et l'autre Américain Will Claye (17,50 m)[6], et devient le premier Américain titré dans cette épreuve depuis Walter Davis lors des mondiaux 2005. Il devient par ailleurs le cinquième meilleur performeur de tous les temps au triple saut (en plein air), derrière Jonathan Edwards, Kenny Harrison, Teddy Tamgho et Willie Banks[7]. Il déclare aux médias : « je suis venu à Daegu pour gagner mais je n'aurais jamais pensé arriver aussi loin ». Il considère que le secret de sa réussite vient du dynamisme de son action, un point technique sur lequel son entraîneur a lourdement insisté depuis des années[1].

Champion olympique (2012)Modifier

En 2012, il remporte les sélections olympiques américaines, à Eugene, avec la marque de 17,63 m, et se qualifie pour les Jeux de Londres en compagnie de Will Claye et Walter Davis. Premier du concours des qualifications avec 17,21 m, Christian Taylor décroche son premier titre olympique, le 9 août 2012, en réalisant 17,81 m (+0,6 m/s) à son quatrième essai. Il devance Will Claye, deuxième avec 17,62 m et Fabrizio Donato, médaillé de bronze avec 17,48 m[8]. À Zurich (Weltklasse) lors de la finale de la Ligue de diamant 2012 qu'il remporte, il termine derrière Fabrizio Donato.

Il termine au pied du podium des championnats du monde 2013 de Moscou avec 17,20 m. Il remporte la Ligue de diamant 2013 en s'imposant lors des meetings de Doha, Rome, Birmingham, où il établit son meilleur saut de l'année avec 17,66 m, et Monaco.

En 2014, il remporte l'épreuve du relais 4 × 400 m des premiers relais mondiaux, à Nassau, en compagnie de David Verburg, Tony McQuay et LaShawn Merritt. Il remporte pour la troisième année consécutive la « diamond race » de la Ligue de diamant en s'imposant notamment lors de la finale, à Zurich, avec la marque de 17,51 m, sa meilleure performance de l'année. Cette saison marque pour lui un tournant dans sa technique du triple saut : en raison de blessures répétées à sa jambe gauche dues aux chocs lors des sauts, il choisit sur avis médical de modifier son pied d'appel qui devient alors le droit[9].

Second titre de champion du monde (2015)Modifier

 
Christian Taylor au 4e saut (17,77 m) lors des jeux olympiques de Rio 2016.

Il dépasse pour la première fois de sa carrière la limite des 18 mètres en mai 2015 lors du meeting de Doha en établissant la marque de 18,04 m, à deux centimètres du Cubain Pedro Pablo Pichardo, vainqueur de l'épreuve. En juillet 2015, lors du meeting de Lausanne, il porte son record personnel à 18,06 m, devançant le Cubain à 17,99 m.

Lors des Championnats du monde de Pékin en 2015, Christian Taylor remporte la médaille d'or en établissant à son sixième et dernier essai la marque de 18,21 m, devançant sur le podium Pedro Pablo Pichardo (17,73 m) et le Portugais Nelson Évora (17,52 m)[10]. Il devient à cette occasion le deuxième meilleur performeur mondial de tous les temps, derrière le Britannique Jonathan Edwards (18,29 m), et établit par ailleurs un nouveau record continental qu'il prend à Kenny Harrison (18,09 m)[9].

Titre olympique conservé (2016)Modifier

Pour sa première compétition de l'année, à Nassau (Bahamas), Taylor s'impose avec 17,11 m, nouvelle meilleure performance mondiale de l'année. Il améliore cette marque à Doha le 6 mai avec 17,23 m. Trois semaines plus tard, à Eugene, l'Américain répond à Will Claye qui réalise 17,56 m à son 6e essai, en faisant un triple-bond à 17,76 m.

Le 16 août, en finale des Jeux olympiques de Rio, Christian Taylor conserve son titre acquis 4 ans auparant à Londres avec une meilleure performance mondiale de l'année à 17,86 m[11]. Comme lors de l'olympiade précédente, il réalise un doublé avec son compatriote Will Claye qui remporte l'argent (17,76 m) devant le Chinois Dong Bin (17,58 m)[11].

18,11 m à Eugene et titre mondial (2017)Modifier

Le 27 mai, Christian Taylor participe au Prefontaine Classic de Eugene où il arrive avec une meilleure performance de l'année à 17,27 m, tandis que Will Claye vient avec 17,40 m. Dès le premier essai, le médaillé de bronze des derniers Jeux olympiques Dong Bin réalise un très bon essai à 17,27 m, que Christian Taylor va de suite répondre par 17,82 m (vent trop fort). S'ensuit avec Claye et 17,66 m. Au troisième essai, alors que Taylor mord son saut, Claye réalise également 17,82 m (record personnel pour lui) et prend la tête du concours[12]. Mais au quatrième bond, Christian Taylor reprend les devants en réalisant 18,11 m (+ 0,8 m/s), soit la seconde meilleure performance de sa carrière. Son adversaire réalise quant à lui à son prochain saut 18,05 (+ 2,4 m/s). La fin du concours restera inchangé et Christian Taylor s'impose avec sa marque de 18,11 m[12], qui est une nouvelle meilleure performance mondiale de l'année, la 4e performance de tous les temps, un record du meeting ainsi qu'un record de la Ligue de diamant[12].

Le 10 août, au terme d'un duel acharné avec son compatriote Will Claye, Christian Taylor remporte un troisième titre mondial à l'occasion des Championnats du monde de Londres où il s'impose avec 17,68 m, cinq centimètres de mieux que Claye[13]. Il devient le premier athlète à remporter trois titres, devançant sur ce palmarès au recordman du monde Jonathan Edwards, sacré en 1995 et 2001[14]. Le Portugais Nelson Évora complète le podium (17,19 m)[13].

Le 25 octobre, il annonce sur les réseaux sociaux s'aligner sur le 400 m pour la saison 2018[15]. 2018 est une année sans compétition majeure pour les athlètes hors-europe, à l'exception des Championnats du monde en salle 2018.

Il remporte son quatrième titre planétaire lors des championnats du monde 2019 à Doha. Avec un saut à 17,92 m, son meilleur bond de la saison, il devance dans une finale d'anthologie son compatriote Will Claye et le Burkinabé Hugues Fabrice Zango[16].

Vie privéeModifier

Christian Taylor est en couple avec la hurdleuse autrichienne Beate Schrott, médaillée européenne et finaliste olympique en 2012[17]. Ils se sont rencontrés en 2011 lors des championnats du monde de Daegu et se sont rapprochés en 2015, lorsque celle-ci rejoignait le groupe de Taylor (elle a quitté le groupe en 2016)[18].

PalmarèsModifier

InternationalModifier

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Marque
2007 Championnats du monde cadets Ostrava 3e Longueur 7,29 m
1er Triple saut 15,98 m
2008 Championnats du monde juniors Bydgoszcz 7e Longueur 7,41 m
8e Triple saut 15,61 m
2011 Championnats du monde Daegu 1er Triple saut 17,96 m
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 2e Triple saut 17,63 m
Jeux olympiques Londres 1er Triple saut 17,81 m
Ligue de diamant 1er Triple saut détails
2013 Championnats du monde Moscou 4e Triple saut 17,20 m
Ligue de diamant 1er Triple saut détails
2014 Relais mondiaux de l'IAAF Nassau 1er 4 × 400 m 2 min 57 s 25
Ligue de diamant 1er Triple saut détails
2015 Championnats du monde Pékin 1er Triple saut 18,21 m
Ligue de diamant 1er Triple saut détails
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 1er Triple saut 17,86 m
Ligue de diamant 1er Triple saut détails
2017 Championnats du monde Londres 1er Triple saut 17,68 m
Ligue de diamant 1er Triple saut 17,49 m
2018 Ligue de diamant 2e Triple saut 17,31 m
Coupe continentale Ostrava 1er Triple saut 17,59 m
1er 4 x 400 m mixte 3 min 13 s 01
2019 Ligue de diamant 1er Triple saut 17,85 m
Championnats du monde Doha 1er Triple saut 17,92 m

NationalModifier

RecordsModifier

Records personnelsModifier

Records personnels
Épreuve Marque Lieu Date
Triple saut En plein air 18,21 m (AR)   Pékin
En salle 17,63 m   Istanbul
Saut en longueur En plein air 8,19 m   Knoxville
En salle 8,02 m   Fayetteville

Meilleures performances par annéeModifier

Triple saut
Année Marque Vent Date Lieu Rang[19]
2007 15,98 m + 0,6   Ostrava
2008 16,05 m + 1,2   Columbus
2009 16,65 m + 0,9   Fayetteville 67
2010 17,02 m + 0,9   Eugene 23
2011 17,96 m + 0,1   Daegu 1
2012 17,81 m + 0,6   Londres 1
2013 17,66 m + 0,9   Birmingham 3
2014 17,51 m - 0,6   Zürich 4
2015 18,21 m + 0,2   Pékin 1
2016 17,86 m + 0,7   Rio de Janeiro 1
2017 18,11 m + 0,8   Eugene 1

Notes et référencesModifier

  1. a et b La Gazzetta dello Sport, 5 septembre 2011, p. 28 « Sorpresissima Taylor — Volo tra i grandi: 17.96 » [Très grande surprise Taylor : un vol parmi les grands].
  2. (en) « Résultats des Championnats du monde jeunesse 2007 », sur iaaf.org, (consulté le 24 juin 2011)
  3. (en) « Florida Jumps into USA Track Championship Spotlight », sur wctv.tv, (consulté le 24 juin 2011)
  4. (en) « Résultats des Championnats des États-Unis 2011 », sur usatf.org (consulté le 24 juin 2011)
  5. (en) « Taylor stuns Idowu to win triple jump », sur supersport.com (consulté le 4 septembre 2011)
  6. (en) « Finlae du triple saut des Championnats du monde 2011 », sur daegu2011.iaaf.org (consulté le 4 septembre 2011)
  7. (en) « Triple Jump All Time », sur iaaf.org (consulté le 4 septembre 2011)
  8. (fr) « JO/Athlétisme: l'Américain Christian Taylor remporte l'or du triple saut », sur 20minutes.fr, (consulté le 1er août 2016)
  9. a et b Jean-Denis Coquard (avec My. A.), « Taylor prend son pied », L'Équipe, no 22320,‎ , p. 11
  10. (en) (en) « Triple Jump Men Result (final) - 15th IAAF World Championships », sur iaaf.org, IAAF (consulté le 27 août 2015)
  11. a et b « Christian Taylor conserve son titre olympique du triple-saut » (consulté le 17 septembre 2016)
  12. a b et c « IAAF: Taylor sails to series triple jump record of 18.11m in Eugene – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  13. a et b Rédaction, « Championnats du monde : Christian Taylor champion du monde du triple saut, Jean-Marc Pontvianne huitième », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 11 août 2017)
  14. « VIDÉO. Mondiaux d’athlétisme : Christian Taylor sacré en triple saut mais sans record du monde ! » (consulté le 11 août 2017)
  15. « Publication Instagram par Christian Taylor • 25 Oct. 2017 à 11h42 UTC », sur Instagram (consulté le 25 octobre 2017)
  16. « Triple Jump Series Result | IAAF World Athletics Championships, DOHA 2019 | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 5 octobre 2019)
  17. (de) Salzburger Nachrichten, « Beate Schrott und US-Olympiasieger sind ein Paar », 16 août 2016,‎ (lire en ligne, consulté le 8 décembre 2016)
  18. « How Christian Taylor Plans To Set The Triple Jump World Record », Team USA,‎ (lire en ligne, consulté le 1er janvier 2018)
  19. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :