Ouvrir le menu principal

Christian Ruud

joueur de tennis norvégien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruud.

Christian Ruud
Image illustrative de l’article Christian Ruud
Christian Ruud à Roland-Garros en 2000
Carrière professionnelle
1991 – 2001
Nationalité Drapeau de la Norvège Norvège
Naissance (46 ans)
Oslo
Taille 1,88 m (6 2)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Thomas Högstedt
Gains en tournois 1 399 813 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 39e (09/10/1995)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 264e (16/08/1993)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/16 1/64 1/32

Christian Ruud, né le à Oslo, est un joueur de tennis norvégien, professionnel de 1991 à 2001.

Il est le meilleur joueur de tennis de l'histoire de la Norvège, ainsi que le joueur le plus sélectionné dans l'équipe de Norvège de Coupe Davis. Il a également représenté son pays à trois reprises aux Jeux olympiques, à Barcelone en 1992, à Atlanta en 1996 et à Sydney en 2000. C'est un spécialiste de la terre battue.

Il compte à son palmarès 12 tournois Challenger en simple et un en double. Sur le circuit principal ATP, il a atteint une seule finale, perdue en simple, en 1995.

Son fils, Casper Ruud, est également joueur de tennis[1].

Sommaire

CarrièreModifier

Il fait ses débuts chez les professionnels en juin 1991 sur le circuit Satellite en Suède. En 1992, il obtient une place lucky loser pour le tableau principal des Jeux olympiques de Barcelone. Bien que classé 312e, il parvient à mener 2 sets à 1 contre le n°5 mondial, Boris Becker (3-6, 7-62, 5-7, 7-62, 6-3). Il parvient à se qualifier dans la foulée à l'US Open. Toujours en tant que qualifié, il remporte son premier match en Grand Chelem en 1994 lors des Internationaux de France contre Gilbert Schaller. Grâce à ses bonnes performances sur le circuit Challenger (4 titres, 2 finales), il accède au top 100 en fin d'année.

En 1995, il participe à la seule finale ATP de sa carrière à Båstad. Il perd contre le brésilien Fernando Meligeni (6-4, 6-4), qui était pourtant moins bien classé que lui. En septembre, il est demi-finaliste à Bucarest. En 1996, hormis quatre demi-finales sur le circuit ATP, sa meilleure performance est une victoire sur Boris Becker sur abandon.

Il obtient son meilleur résultat dans un tournoi du Grand Chelem lors de l'Open d'Australie 1997 en atteignant les huitièmes de finale en battant notamment Jan Siemerink au 1er tour (3-6, 4-6, 7-5, 6-2, 10-8) en presque 4 heures. Cette année-là, il signe également des victoires sur Félix Mantilla (15e mondial) à Dubaï et surtout Ievgueni Kafelnikov (4e à l'ATP) à Monte-Carlo où il atteint les quarts de finale.

En 1998, il ne parvient pas à défendre ses points acquis à Melbourne et ayant reculé au-delà de la 100e place, il se voit contraint de retourner vers le circuit Challenger, chose qu'il fait avec succès puisqu'il s'impose à quatre reprises. Lors de l'Open d'Australie 1999, il élimine contre toute attente le n°3 mondial et récent vainqueur du Masters, Àlex Corretja en 4 sets (3-6, 6-3, 6-4, 6-4). Il enchaîne notamment sur une demi-finale à Orlando et une victoire contre Thomas Enqvist (17e mondial) au deuxième tour du tournoi de Roland-Garros.

Fin 1999, une blessure l'écarte des courts pendant 6 mois. Il fait son retour à la compétition lors du Masters de Miami grâce à un classement protégé. En avril 2001, il atteint la finale du tournoi d'exhibition de River Oaks, organisé après le tournoi de Houston où il a battu le 15e mondial, Jan-Michael Gambill au premier tour. Il avait déjà remporté ce tournoi en 1996. Il met un terme à sa carrière quelques mois après à cause d'une nouvelle blessure.

PalmarèsModifier

Finale en simple messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 10-07-1995   Swedish OpenBåstad World Series 303 000 $ Terre (ext.)   Fernando Meligeni 6-4, 6-4

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1992 1er tour (1/64)   C.-U. Steeb
1994 2e tour (1/32)   S. Bruguera
1995 1er tour (1/64)   J. Björkman 3e tour (1/16)   J. Courier 1er tour (1/64)   A. Medvedev 1er tour (1/64)   F. Clavet
1996 2e tour (1/32)   M. Tillström 1er tour (1/64)   H. Dreekmann 1er tour (1/64)   S. Matsuoka 1er tour (1/64)   F. Veglio
1997 1/8 de finale   G. Ivanišević 1er tour (1/64)   J. A. Viloca 1er tour (1/64)   T. Haas 2e tour (1/32)   F. Meligeni
1998 1er tour (1/64)   C. Van Garsse 1er tour (1/64)   M. Philippoussis
1999 3e tour (1/16)   A. Ilie 3e tour (1/16)   A. Di Pasquale 1er tour (1/64)   R. Krajicek 2e tour (1/32)   C. Woodruff
2000 1er tour (1/64)   T. Johansson 1er tour (1/64)   C. Pioline 1er tour (1/64)   G. Pozzi
2001 1er tour (1/64)   S. Sargsian

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Parcours dans les Masters 1000Modifier

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg[2] Canada Cincinnati Essen puis Stuttgart[3] Paris
1995 1er tour
  A. O'Brien
1996 1er tour
  A. Medvedev
1er tour
  R. Furlan
1997 1er tour
  J. Stark
1er tour
  A. Medvedev
1/4 de finale
  À. Corretja
2e tour
  G. Ivanišević
2e tour
  M. Ríos
1999 2e tour
  F. Clavet
1er tour
  M. Puerta
2000 1er tour
  P. Goldstein
1/8 de finale
  K. Alami
1er tour
  C. Moyà

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et référencesModifier

  1. Ruud: Vil bli verdens beste junior
  2. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Hambourg a changé au cours des ans.
  3. Les Masters 1000 d'Essen (1995) et de Stuttgart (1996-2001) se sont succédé.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :