Christian Coste

joueur de football français

Christian Coste
Image illustrative de l’article Christian Coste
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (72 ans)
Lieu Saint-Christol
Taille 1,77 m (5 10)
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
000 Drapeau : France Gallia Club Lunel
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1971-1972Drapeau : France Olympique d'Alès 026 (20)
1972-1974Drapeau : France FC Sète 042 (24)
1973-1977Drapeau : France Lille OSC 136 (71)
1977-1978Drapeau : France Stade de Reims 036 (16)
1978-1979Drapeau : France Stade lavallois 023 0(4)
1979-1982Drapeau : France CS Thonon 106 (38)
1982-1984Drapeau : Suisse CS Chênois 060 (28)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1974-1975Drapeau : France France 005 0(2)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1982-1984Drapeau : Suisse CS Chênois 31v 16n 19d
1985Drapeau : France Paris SG 6v 3n 6d
1987-1988Drapeau : France CS Thonon 6v 9n 11d
1988-1992Drapeau : France Cluses-Scionzier FC 32v 32n 52d
1992-1993Drapeau : France FC Annecy 11v 8n 19d
2005Drapeau : Algérie JS Kabylie
2008-2010Drapeau : France AS Chelles
2011-2013Drapeau : France AS Fontenay-Trésigny
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 15 décembre 2013

Christian Coste est un footballeur puis entraîneur français, né le à Saint-Christol dans le département de l'Hérault.

BiographieModifier

Carrière de joueurModifier

Dans sa jeunesse, Christian Coste joue au Gallia Club Lunel. Il y fait la rencontre de Georges Peyroche. En décembre 1973, celui-ci insiste pour que Christian Coste soit engagé par les dirigeants du Lille OSC dont il est l'entraîneur et qui évolue en Division 2[1],[2]. Coste signe son premier contrat professionnel à 25 ans et il explique être « arrivé sur le tard au haut niveau » puisqu'il fallait passer « par les filières classiques de l’amateurisme pour gravir les échelons[3] ».

À la fin de la saison 1973-1974, l'équipe remporte le titre de champion et est promue en Division 1. Christian Coste est considéré comme « le principal acteur [du titre] avec 24 buts dès sa première année[2] ». Il subit « une grosse concurrence avec Raoul Noguès et les autres Sud-américains [de l'équipe][3] ». L’année suivante, Coste marque 16 buts. Il est sélectionné en équipe de France grâce à ses performances au LOSC[4]. Surnommé « Cow-Boy », il marque un but dès sa première sélection contre la Pologne[4].

Coste reste dans l'équipe lilloise qui se maintient en Division 1 pendant deux saisons. En janvier 1977, il est victime d'une blessure au genou qui l'écarte des terrains[3]. Le LOSC finit par être relégué en Division 2 à la fin de la saison 1976-1977. Coste quitte le club mais estime que la période lilloise a été « la période la plus agréable [de sa carrière] au niveau sportif[3] ».

Carrière d'entraîneur et de consultantModifier

En 1984, il devient entraîneur de l'équipe réserve du Paris Saint-Germain où il rejoint Georges Peyroche qui est entraîneur principal. Le 4 avril 1985, Peyroche, alors hospitalisé pour une blessure à la cheville, est limogé par le président du club Francis Borelli[5]. Coste le remplace jusqu'à la fin de la saison alors que les dirigeants cherchent un entraîneur pour la saison suivante[6]. C'est une période d'instabilité pour le PSG qui atteint malgré tout la finale de la coupe de France en 1985 sous les ordres de Coste[7]. L'effectif est notamment mené par le célèbre Luis Fernandez dont Coste peine à maîtriser le comportement « extraverti[8] » sur le terrain. Gérard Houiller est choisi et Coste devient son adjoint jusqu'en 1987[6].

De 1996 à 1998, Coste est conseiller technique départemental du District de Seine-et-Marne. De 1998-2000, il travaille au Centre national de formation féminine de Clairefontaine[9].

En 2000, il fait la rencontre du Ministre des sports du Gabon. Coste candidate et est choisi comme Directeur technique national du Gabon, au titre de la coopération avec la France[9]. Il signe un contrat de deux ans renouvelable une seule fois et est notamment « responsable des formations d'entraîneur dans tout le pays, que ce soit dans les équipes de jeunes, les amateurs ou les pros[9] », chargé de mettre en place un centre de formation pour les jeunes âgés entre 12 et 14 ans et superviseur toutes les équipes nationales[9]. À ce titre il est notamment l'entraîneur de l'équipe féminine pendant le Championnat d'Afrique féminin 2002[10].

En 2007-2008, il est consultant pour la chaîne de télévision Canal + où il commente les matches italiens[2].

PalmarèsModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

RéférencesModifier

  1. Victor Peroni, « Christian Coste : la vie commence à 25 ans », Football Magazine,‎ (lire en ligne [JPG]).
  2. a b et c Éric Mendes, « Dogues de légendes », Le Foot Lens, Lafont presse, no 20,‎ , p. 30 (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020).
  3. a b c et d Éric Mendes, « Lille devrait insister sur son passé », Le Foot Lens, Lafont presse, no 20,‎ , p. 31 (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020).
  4. a et b Jean-Philippe Rethacker et Jacques Thibert, La Fabuleuse histoire du football, Paris, La Martinière (lire en ligne), chap. 7 (« 1974-1981 »).
  5. Eric Coutard et Soccer Link, PSG - Changer ou mourir, Paris, Amphora (lire en ligne), p. 140.
  6. a et b Gérard Houllier, Je ne marcherai jamais seul, Paris, Hugo Sport, (lire en ligne), chap. 4 (« Sous le charme de Borelli »).
  7. Luis Fernandez, Luis, Paris, Hugo Sport, (lire en ligne).
  8. Gérard Houllier, Je ne marcherai jamais seul, Paris, Hugo Sport, (lire en ligne), chap. 5 (« Cap'tain Fernandez »).
  9. a b c et d Olivier Paquereau, « Que sont-ils devenus ? Chrisitan Coste » [archive du ], sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  10. (en) « Africa - Women's Championship 2002 - Details », sur rsssf, Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation.

Liens externesModifier