Chris Evans (acteur)

acteur américain

Christopher Robert Evans (/kɹɪs ˈɛvənz/)[1] est un acteur américain, né le à Boston (Massachusetts).

Chris Evans
Description de cette image, également commentée ci-après
Chris Evans en 2023.
Nom de naissance Christopher Robert Evans
Naissance (43 ans)
Boston, Massachusetts, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Films notables Les Quatre Fantastiques
Univers cinématographique Marvel
Sex List
À couteaux tirés
Snowpiercer
Séries notables Défendre Jacob

Il accède à la célébrité mondiale en tenant le rôle de Steve Rogers / Captain America entre 2011 et 2019 dans l'univers cinématographique Marvel. Il avait précédemment interprété un autre héros Marvel, Johnny Storm / la Torche humaine dans Les Quatre Fantastiques en 2005 et sa suite Les Quatre Fantastiques et le Surfer d'argent en 2007.

Biographie

modifier

Jeunesse et études

modifier

Fils de George Robert Evans III, un dentiste, et Lisa Marie Capuano, une ancienne danseuse, Chris Evans est le deuxième d'une famille de quatre enfants : Carly (née le ), Scott (né le ) et Shanna (née le ), adoptée alors qu'elle était bébé. Ses parents divorcent en 1999 au bout de vingt-deux ans de mariage[réf. nécessaire].

Attiré par le théâtre dès son plus jeune âge, il prend des cours d'été au Lee Strasberg Theatre and Film Institute de New York avant sa dernière année de secondaire[2]. Après être apparu dans un court métrage pédagogique, Biodiversity: Wild About Life! (1997)[3], il sort diplômé de la Lincoln-Sudbury Regional High School en 1999[2].

En septembre 2000, il part pour Los Angeles et s'installe dans une résidence pour jeunes acteurs à Toluca Lake, Oakwood Apartments[4].

Débuts de carrière

modifier
 
Chris Evans au festival international du film de Toronto 2008, lors de la présentation de The Loss of a Teardrop Diamond.

C'est en 2001, qu'il se révèle au grand public, avec le rôle principal de la comédie adolescente Sex Academy. L'acteur profite alors de sa notoriété naissante pour persévérer dans le septième art et diversifier les genres : il accompagne une jeune Scarlett Johansson dans la comédie romantique Les Notes parfaites (2004), donne la réplique à Kim Basinger dans le thriller Cellular, et est révélé au grand public en incarnant la Torche humaine dans la super-production Les Quatre Fantastiques (2005).

Cette exposition lui permet de faire partie des jeunes acteurs d'origines diverses choisis par Danny Boyle pour son épopée de science-fiction Sunshine, ce qui lui offre le premier succès critique de sa carrière. L'acteur continue parallèlement dans les adaptations de comics en prêtant sa voix au personnage de Casey Jones dans le quatrième long-métrage des Tortues Ninja, puis en reprenant son rôle de super-héros enflammé dans Les Quatre Fantastiques et le Surfer d'argent.

La même année, il retrouve Scarlett Johansson dans la comédie Le Journal d'une baby-sitter, où il campe un étudiant qui fait tourner la tête de la jeune femme.

L'année suivante, il s'aventure dans un genre plus adulte, en côtoyant Keanu Reeves et Forest Whitaker au casting du polar Au bout de la nuit. Il y interprète un policier, lui permettant de passer à un registre plus dramatique.

Il revient néanmoins à des productions plus adolescentes en 2009 : il est d'abord à l'affiche du thriller de science-fiction Push, dans lequel il tient le premier rôle aux côtés de la jeune Dakota Fanning, puis renoue avec le genre fantastique pour The Loss of a Teardrop Diamond, où il partage la vedette avec Bryce Dallas Howard. Mais il s'éloigne de ces figures héroïques avec Scott Pilgrim vs. The World, adaptation d'une bande dessinée lui donnant la possibilité d'interpréter un des antagonistes du héros. Le film est acclamé par la critique — le second de sa carrière —, mais déçoit commercialement[réf. nécessaire]. Il n'a pas plus de chance avec The Losers, échec critique et commercial, dont il partage l'affiche avec Jeffrey Dean Morgan, Idris Elba et Zoe Saldaña et joue un ex-agent de la CIA en cavale, spécialiste en informatique et un brin loufoque.

Sa carrière est donc relativement fragilisée quand il est choisi par Marvel Studios pour prêter ses traits à un nouveau super-héros : celui de Captain America, qui lui permet d'intégrer l'écurie l'univers cinématographique Marvel, en tant que pilier fondateur.

Reconnaissance critique et commerciale

modifier
 
Chris Evans au Comic-Con 2010 lors de la présentation de Captain America: First Avenger.

En 2011, il est à l'affiche de deux projets mineurs, tournés à Houston et Boston, sa ville natale : d'abord la comédie romantique Sex List, aux côtés d'Anna Faris, puis en étant le héros de Puncture, un thriller dans lequel il interprète un avocat dépendant. Puis sort Captain America: First Avenger de Joe Johnston, qui le révèle une seconde fois au grand public, en devenant désormais le visage de Steve Rogers alias Captain America. Le long métrage, bien reçu par la critique[5] et le public[6], lui permet de s'imposer comme acteur à succès. Avant d'accepter de jouer ce personnage, l'acteur obtient de s'engager pour six films et non neuf, comme le souhaitait le studio[7].

Il reprend donc son rôle dans le blockbuster au succès mondial Avengers, puis dans le second opus de sa trilogie, Captain America : Le Soldat de l'hiver, qui dépasse son prédécesseur en termes de retombées critiques[8] et commerciales[9].

Parallèlement, il s'investit dans des projets plus modestes et ambitieux : d'abord en participant au polar The Iceman d'Ariel Vromen, puis en menant la coproduction internationale Snowpiercer : Le Transperceneige de Bong Joon-ho, un long métrage d'anticipation adapté de la bande dessinée française éponyme. Les deux films sont très bien reçus par la critique[10],[11].

En mars 2014, il annonce qu'une fois son contrat avec Marvel venu à terme, il prendra une pause dans sa carrière d'acteur et s'orientera vers la réalisation[12].

En septembre 2015, il annonce être prêt à renouveler son contrat au-delà des troisièmes opus de Captain America et d’Avengers qui seront ses cinquième et sixième films pour le studio[13].

Réalisation et cinéma indépendant

modifier
 
Chris Evans au festival international du film de Toronto 2014, pour la présentation de Before We Go.

Hors le costume de Captain America, son premier film en tant qu'acteur principal et réalisateur pour la romance indépendante Before We Go, présentée au Festival international du film de Toronto 2014[14], est mal reçue par la critique[15] et après un box-office américain très faible[16], sort directement en vidéo à l'international[17]. De même pour son autre essai dans un registre léger, qui ne fonctionne pas non plus[18] : la comédie romantique Comment séduire une amie (Playing It Cool), qu'il se contente cette fois de produire et d'interpréter, aux côtés de Michelle Monaghan. En 2016, sort le très attendu Captain America: Civil War, d'Anthony et Joe Russo, où l'acteur est entouré d'une grande partie du casting d’Avengers : L'Ère d'Ultron. L'acteur signe alors un contrat pour apparaitre dans un septième et dernier film comme Captain America. Le studio souhaite en effet diviser Avengers 3 en deux parties, qui seront tournées simultanément[19].

Avant cela, il joue dans le drame indépendant à très petit budget Mary, dont il est la tête d'affiche, sous la direction de Marc Webb, le réalisateur passé par la franchise Spider-Man. Le film reçoit des bonnes critiques[20] et fonctionne bien au box-office[21].

En 2018, il reprend à nouveau son rôle de Captain America dans Avengers: Infinity War. À la fin de l'année, il partage l'affiche du thriller d'action The Red Sea Diving Resort avec Michiel Huisman. Le film est acheté par Netflix en février 2019[22].

En 2019, il interprète pour la dernière fois le personnage de Captain America dans un quatrième Avengers, qui, comme son confrère Robert Downey Jr., marque aussi la fin de son contrat avec Marvel Studios. Il quitte ainsi l'univers cinématographique Marvel[23] au bout de sept films (sans compter les caméos) : soit une trilogie dédiée à son personnage et une tétralogie autour des Avengers[24].

Le , le magazine américain People élit l'acteur « homme le plus sexy du monde »[25].

Engagements

modifier

Estimant que les articles traitant de politique sur Wikipédia sont trop longs, l'acteur décide de lancer en janvier 2020 un site de vidéos, chacune d'une durée d'une minute, sur les sujets de politique américaine. Evans fait ainsi le pari que les hommes et les femmes politiques, qui répondront à une question précise dans chaque vidéo, sont mieux informés des enjeux politiques que les wikipédiens[26].

Vie privée

modifier

Durant l'automne 2001, il fréquente l'actrice américaine Jessica Biel, sa partenaire à l'écran dans Cellular (2004) et London (2005). Après près de cinq ans de relation, ils se séparent durant l'été 2006[27].

En 2007, il a une brève relation avec Christina Ricci - dont leur seule apparition publique sera sur le tapis rouge du Met Gala 2007. Cette même année, il entame une relation sérieuse avec l'actrice américaine Minka Kelly. Jusqu'en 2014, leur couple connaîtra de nombreuses ruptures et réconciliations[28],[29].

De 2015 à 2016, il fréquente le mannequin britannique Lucy Pinder[30]. Puis de 2016 à 2018, il est en couple avec l'actrice américaine Jenny Slate, qu'il a rencontrée sur le tournage du film Mary[31],[32],[33].

Le 9 septembre 2023, Chris Evans épouse l'actrice portugaise Alba Baptista, sa compagne depuis 2021, lors d'une cérémonie intime dans une propriété privée à Cap Cod dans le Massachusetts[34].

Filmographie

modifier

Cinéma

modifier

Télévision

modifier

Séries télévisées

modifier

Jeux vidéos

modifier

Distinctions

modifier

Récompenses

modifier

Nominations

modifier

Voix francophones

modifier

En France, Alexandre Gillet[36] est la voix française régulière de Chris Evans, depuis 2013.

Auparavant, Maël Davan-Soulas[37] était la voix française régulière de l'acteur, avant de partir travailler au Québec. Dans les films du MCU, ce dernier ne le double que dans ses 2 premières apparitions, Alexandre Gillet reprenant le personnage à partir du film Thor : Le Monde des ténèbres.

À titre exceptionnel, il a été doublé par Damien Ferrette dans Sex Academy[36], Alexis Tomassian dans Les Notes parfaites[37], Guillaume Lebon dans Cellular[36], Tony Marot dans Scott Pilgrim[36], Olivier Augrond dans The Iceman[36], Thibaut Belfodil dans Snowpiercer : Le Transperceneige[36].

Au Québec, Antoine Durand est la voix québécoise régulière de l'acteur. Toutefois, pour le rôle de Captain America / Steve Rogers, Alexandre Fortin est la voix de l'acteur[38].

Notes et références

modifier
  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. a et b (en) Jessica Gardner, « Chris Evans Takes On a New Fight in Puncture », sur backstage.com, .
  3. (en) « Before They Were Stars: 15-Year Old Chris Evans in Biodiversity: Wild About Life! » [archive du ], sur The Back Row, .
  4. (en) Alex Pappademas, « The Political Avenger: Chris Evans Takes on Trump, Tom Brady, Anxiety and Those Retirement Rumors  » [archive], sur The Hollywood Reporter,
  5. (en) « Captain America : The First Avenger (2011) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  6. « Captain America: The First Avenger », sur boxofficemojo.com.
  7. (en) « How the MCU Was Made : Captain America : The First Avenger And Why Chris Evans Turned It Down  », sur Collider, (consulté le ).
  8. (en) « Captain America : The Winter Soldier (2014) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  9. « Captain America: The Winter Soldier », sur boxofficemojo.com.
  10. (en) « The Iceman (2013) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  11. (en) « Snowpiercer (2014) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  12. (en) Brian Gallagher, « Chris Evans Taking a Break from Acting Once Marvel Contract Expires », sur Movieweb.com (Watchr Media),
  13. (en) « Chris Evans Isn't Ready To Give Up Captain America's Shield Just Yet ».
  14. (en) Jennie Punter, « Toronto Film Festival Lineup Includes Denzel Washington’s Equalizer, Kate Winslet’s A Little Chaos », sur Variety.com, (consulté le )
  15. (en) « Before We Go (2015) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  16. « Before We Go », sur boxofficemojo.com.
  17. « Before We Go, le premier film de Chris Evans, est disponible sur iTunes », sur madmoizelle.com, (consulté le ).
  18. (en) « Playing It Cool (2015) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  19. (en) « Chris Evans Explains Why He Extended His Marvel Contract », sur CBR, (consulté le ).
  20. (en) « Gifted (2017) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  21. « Gifted », sur boxofficemojo.com.
  22. (en) Dave McNary, « Chris Evans' Actioner Red Sea Diving Resort Bought by Netflix », sur Variety.com, (consulté le ).
  23. « Après Avengers 4, Chris Evans quitte Marvel », sur Premiere.fr, (consulté le )
  24. « Avengers 4 : Dernier Marvel pour Chris Evans alias Captain America », sur Brain Damaged, (consulté le ).
  25. « Chris Evans, élu “homme le plus sexy du monde” », sur parismatch.com (consulté le )
  26. (en) Arielle Pardes, « Chris Evans Goes to Washington », sur Wired, (consulté le )
  27. Shawna Malcolm, « Bombshell Next Door — Jessica Biel », sur Cosmopolitan.com,
  28. Zach Johnson, « Exclusive: Chris Evans, Minka Kelly Dating Again », sur Us Weekly.com,
  29. « Minka Kelly, Chris Evans break up again », sur United Press International.com, (consulté le ).
  30. (en) « Is Captain America dating a Page 3 model? », sur dailymail.co.uk, .
  31. (en) « Chris Evans and Jenny Slate Break Up After Less Than a Year of Dating », sur Entertainment Tonight (consulté le ).
  32. (en) « Chris Evans and Jenny Slate Are Back Together », sur people.com (consulté le )
  33. « Chris Evans and Jenny Slate Break Up—Again », sur E! Online, (consulté le )
  34. Ana Beatriz Da Silva Baptista Germano, « ASPECTOS NATUROPÁTICOS DO SALGUEIRO-BRANCO (SALIX ALBA) », dans Plantas medicinais e suas potencialidades, Editora Científica Digital, , 28–43 p. (ISBN 978-65-5360-265-6, lire en ligne)
  35. a et b (en) Anthony D'Alessandro, « Pixar Has Buzz Lightyear Origin Movie In Works With Chris Evans and Turning Red From Bao Filmmaker Domee Shi », sur Deadline.com, .
  36. a b c d e et f « Comédiens ayant doublé Chris Evans en France », sur RS Doublage (consulté le ).
  37. a et b Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  38. « Comédiens ayant doublé Chris Evans au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 5 janvier 2016.

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :