Chrétien Joseph Ernest Grégoire de Lannoy

personnalité politique française

Chrétien Joseph Ernest Grégoire de Lannoy, dit « Le Beau Lannoy », comte de Lannoy, de La Motterie et de Liberchies, né le à Bruxelles où il est mort le , est un membre de la Cour du gouverneur général Charles de Lorraine puis par la suite, sous le Premier Empire, un homme politique français.

Chrétien Joseph Ernest Grégoire de Lannoy
Image dans Infobox.
Portait du comte Chrétien Joseph de Lannoy de la Motterie, gravé par André de Quertenmont vers 1787
Fonctions
Sénateur
-
Chambellan
Marie-Thérèse d'Autriche
François Ier du Saint-Empire
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Famille
Père
Eugène Hyacinthe de la Lannoy de la Motterie
Mère
Lambertine Lamoraldine du Faing
Conjoint
Marie-Catherine de Merode-Rumbempré
Autres informations
Distinctions
Blason Lannoy.jpg
Blason
signature de Chrétien Joseph Ernest Grégoire de Lannoy
Signature

BiographieModifier

Chrétien Joseph Ernest Grégoire de Lannoy naît à Bruxelles dans l'hôtel d'Arenberg le , fils de Eugène Hyacinthe de Lannoy, comte de la Motterie (1686-1755), et de Lambertine Lamoraldine du Faing, comtesse d'Hasselt (1708-1786).

Après une vie amoureuse mouvementée, il épouse le Marie-Catherine de Merode, princesse de Rubempré et d'Everberg, fille du comte Maximilien de Merode et de Catherine Ockermans. Elle lui donne une fille, Marie Anne Pauline Désirée, née le à Bruxelles[1].

Il est désigné le 1er floréal an XII () pour faire partie du Sénat conservateur, en raison de sa situation et de son influence dans le pays. Il y siège jusqu'à la fin du régime impérial en .

Napoléon l'élève au titre de comte de l'Empire, en . Chrétien-J. de Lannoy est fait commandeur de la Légion d'honneur en 1804, puis grand-croix de l'ordre de la Réunion en 1812.

Il meurt en 1822 dans l'hôtel de Lannoy à Bruxelles.

DistinctionsModifier

ArmoiriesModifier

Figure Blasonnement
Armes de la Maison de Lannoy

D'argent à trois lions de sinople, armés et lampassés de gueules, couronnés d'or.

Supports
deux licornes d'argent accornées et crinées d'or.
Cimier
une tête et col de licorne d'argent le crin et la barbe d'or.
Devise
Vostre playsir Lannoy.
Manteau de gueules, doublé d'hermine, sommé de la couronne de prince du Saint-Empire ;
Armes du comte de Lannoy et de l'Empire

D'argent, aux trois lions de sinople rampants, armés, lampassés et couronnés d'or, posés deux et un ; « franc-quartier » des comtes sénateurs.[2],[3]

Livrées
blanc, verd, jaune et bleu, le verd dans les galons seulement[2].

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Marie Anne Pauline Désirée de Lannoy (Bruxelles, 1774 - Paris, 1826), mariée (1°), le 2 octobre 1793 à Bruxelles, avec Anne Henri René Sigismond de Montmorency-Luxembourg (1772 - 1799), duc de Châtillon, sans postérité, puis (2°), avec Antoine-Raymond comte de Bérenger (1774 - 1849), pair de France (5 avril 1819, sans majorat) dont descendance.
  2. a et b « BB/29/974 page 105. », Titre de comte accordé à Chrétien, Joseph, Ernest, Grégoire de Lannoy. Bayonne ()., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le )
  3. Vicomte Albert Révérend (1844-1911), Armorial du Premier Empire : titres, majorats et armoiries concédés par Napoléon Ier, vol. 3, Paris, (4 vol. in 2) Au bureau de L'Annuaire de la noblesse, (lire en ligne)